Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGaleriePublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...



MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



Venez nous parler de votre quete
de recherche sur vos VIES ANTERIEURES.
ICI

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.







notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Partagez | 
 

 L'AFFAIRE DE GLOZEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 16222
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: L'AFFAIRE DE GLOZEL   Ven 12 Juin 2009 - 13:31

L'AFFAIRE DE GLOZEL



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le site de glozel , le champs des morts, en 2008
Glozel est le nom d'un lieu-dit de la commune de Ferrières-sur-Sichon, dans le département de l'Allier situé à une trentaine de kilomètres de Vichy. Il est devenu célèbre à partir de 1924, quand fut mis au jour un ensemble d'objets, attribués dans un premier temps à une époque préhistorique.
Les objets découverts sont des pierres taillées, des poteries, des fragments de verre et des tablettes gravées portant des inscriptions évoquant une écriture dans un alphabet proche des alphabets phénicien ou lépontique. Ces vestiges sont à l’origine d’une vive controverse, au point de connaitre plusieurs épisodes judiciaires.

La découverte initiale est réalisée le 1er mars 1924 par Émile Fradin, alors âgé de 17 ans, et par son grand-père Claude Fradin en défrichant le champ Duranthon, surnommé plus tard « le Champ des Morts ». Le pied de l’une des vaches tirant la charrue s’enfonce dans une cavité. Libérant la vache, les Fradin découvrent une fosse dont les parois sont revêtues de briques et dont le sol est couvert de dalles d’argile. La fosse contient des ossements humains, des instruments en pierre ou en os et des fragments de céramique. Les voisins commencent à fouiller aux alentours ou viennent voir les trouvailles, beaucoup rapportent des objets chez eux.

Adrienne Picandet, l'institutrice du village, entend bientôt parler de la découverte et se rend sur place. Elle informe l’Inspection d’Académie ; la Société d’émulation du Bourbonnais et la Société bourbonnaise des études locales sont prévenues au mois de juin 1924.

Début juillet, la Société d'émulation du Bourbonnais dépêche sur place Benoît Clément, l'instituteur de la commune voisine de La Guillermie. Celui-ci commence à fouiller de manière peu orthodoxe, aidé du procureur Joseph Viple, utilisant parfois la pioche et détruisant la première fosse. Les deux hommes emportent nombre d'objets avec eux. Après quelques semaines, Viple affirma aux Fradin que les objets étaient sans intérêt et qu'il valait mieux remettre en culture le champ ; ceux-ci s'exécutèrent.

En janvier 1925, Clément s'attribue la découverte du site (et en particulier d’une brique comportant des signes) en envoyant une lettre à la Société d’émulation du Bourbonnais. Il demande une subvention de 50 francs pour réaliser des fouilles plus organisées à Glozel mais un refus est signifié .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
le musée de glozel installé dans la ferme d'emile Fradin


À la lecture d'un  article, Antonin Morlet, médecin féru d'archéologie et exerçant à Vichy, prend connaissance de la découverte. Il sera avec Émile Fradin l’un des plus fervents défenseurs de Glozel.

Morlet se rend chez Clément où il découvre des objets fascinants. Les deux hommes visitent, en avril 1925, le champ où ont été trouvés les objets. Morlet, spécialiste de l’époque gallo-romaine, estime que les objets de Glozel ne datent pas de l’Antiquité mais sont beaucoup plus anciens, peut-être magdaléniens (présence de harpons en os, de gravures représentant des rennes, etc.). Il décide de financer lui-même de nouvelles fouilles et propose de louer le champ des Fradin pour 200 francs par an en leur laissant la propriété de tous les vestiges mis au jour.

Les fouilles de Morlet commencent en mai 1925 et se poursuivent jusqu'en 1936. Il découvre des tablettes, des figurines, des outils de silex et d’os, des pierres gravées. En tout plus de 3000 objets seront mis au jour dans ce champ Duranthon rebaptisé "Champs des Morts"

Rapidement, l’attribution du site au Néolithique est contestée par la communauté scientifique. Pour Morlet, il s’agit de la seule attribution envisageable mais il est confronté à la diversité des objets trouvés : une partie des gravures présentes sur les galets et des objets en os et en ivoire évoque vaguement le Magdalénien, soit la fin du Paléolithique supérieur, mais les techniques employées évoquent le Néolithique. Pour Morlet, Glozel correspond à la transition entre ces deux périodes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Certains vestiges sont particulièrement problématiques et comportent des éléments anachroniques. C’est le cas d’un galet portant une gravure de renne accompagnée de signes considérés comme alphabétiques : le renne a disparu de ces régions à la fin du Paléolithique supérieur, environ 10 000 ans av. J.-C., tandis que les plus anciennes traces d’écriture datent d’environ 3 300 ans av. J.-C. et proviennent du Moyen-Orient. Les signes de Glozel sont comparables à ceux de l’alphabet phénicien, fixé vers 1 000 av. J.-C., ou à ceux de l'alphabet ibérique qui en dérive.

La communauté scientifique, suivie bientôt du grand public, se divise en camps antagonistes, d'un côté les « glozéliens », de l'autre les « anti-glozéliens ». En 1936, Morlet décide d'interrompre les fouilles à Glozel, laissant de nombreux secteurs vierges pour les générations futures de chercheurs et pour appliquer de nouvelles méthodes de fouilles. À partir de 1941, les fouilles archéologiques ne sont plus possibles sans autorisation du Ministère de la Culture. Le site de Glozel demeure intact jusqu'à ce que ce Ministère y entreprenne de nouvelles fouilles en 1983, à la demande d'élus locaux. Le rapport complet ne fut jamais publié. Pour les défenseurs de l'authenticité de Glozel, certains préhistoriens reconnus de l’époque étaient initialement convaincus de l’authenticité du site, mais auraient changé d’avis pour des raisons non scientifiques (Capitan et Breuil parce que Morlet leur a refusé de co-signer des publications sur le site, Vayson de Pradenne parce que Fradin a refusé de lui vendre sa collection, etc.). Dussaud aurait refusé de reconnaître l’authenticité et l’ancienneté de l’écriture de Glozel parce qu’elle remettait en cause la thèse qu’il défendait dans une publication récente, selon laquelle l’écriture alphabétique aurait une origine phénicienne .


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aux alentours de Glozel, d'autres découvertes de type glozélien furent faites, Chez-Guerriers, à Puy-Ravel, au Moulin-Piat et au Rez-de-Glozel. Si Glozel a longtemps séduit et séduit encore certains, sans doute est-ce parce qu’il apportait la preuve de l’existence d’une civilisation européenne ancienne ayant inventé l’écriture bien avant qu’elle n’apparaisse au Moyen-Orient.
Mais cela derange les théories déjà avancées par certains scientifiques !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
 
L'AFFAIRE DE GLOZEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'AFFAIRE DE GLOZEL
» Ovni l'affaire du docteur X (Imposture)
» Grippe A : les suites de l'affaire...
» L'affaire Varginha en Bd ...
» L'affaire de la ferme Fuhr à Langenburg CANADA (1974)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: X FILES - Dossiers Non Classés :: ARCHEOLOGIE/CIVILISATIONS ANCIENNES/OOPARTS-
Sauter vers: