Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!

Aller en bas 
AuteurMessage
lamidesfantomes
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 32
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Mar 10 Avr 2012 - 5:30

C'est peut être l'écoute de Joy Division et de leur spleen musical qui agit sur moi de la sorte, mais je laisse libre cours le temps de ce post à mon penchant fataliste et pessimiste en ce qui concerne l'avenir de l'Homme sur Terre.

Au delà de l'hypothétique fin ou changement de notre Monde en décembre de cette année, d'une chute d'astéroide (même si la probabilité que la Terre soit heurtée par l'un de ces tueurs de l'espace est supérieure à celle de gagner le gros lot à l'euromillion :lol: ), de l'éruption d'un super volcan, ou même d'une guerre nucléaire ( sans doute le scénario d'apocalypse le plus terrifiant et dont la survenue est malheureusement relativement probable à la vue des tensions actuelles et à venir pale ) le péril le plus sérieux qui nous guette est selon moi d'ordre climatique.

Je m'explique: aujourd'hui il est déjà trop tard pour empécher le réchauffement global du climat (ce dernier a d'ailleurs commencé comme l'atteste le degré gagné à l'échelle du Monde depuis le début du 20° siècle).

Il est certain, à en juger la concentration de CO2 atmosphérique actuelle, que les deux degrés supplémentaires seront atteint d'ici la fin de ce siècle. A ce stade, la situation devrait rester gérable pour ce qui est de notre survie (il en serait autrement en revanche pour bon nombre d'espèces animales et végétales sensibles aux brusques variations climatiques).

Ce qui est extrêmement inquiétant, c'est que à l'inverse de diminuer, nos émissions globales de gaz à effet de serre continuent à croître fortement et de manière constante. Ainsi nous approchons du pire des scénarios climatiques imaginés par les scientifiques et nous sommes en train de franchir un cap véritablement dangereux pour notre propre survie dans le futur.
En effet, passé les deux degrés de réchauffement global, des rétroactions positives ayant pour effet d'aggraver brusquement le réchauffement climatique sont possibles: parmis elles, la disparition de la forêt amazonienne, qui d'un puit de carbone remarquable passerait à une source de gaz à effet de serre très importante, la fonte partielle ou totale du pergélisol sibérien qui libèrerait d'énormes quantités de méthane ou plus hypothétiquement la remontée massive depuis les fonds océaniques des hydrates de méthane qui aurait des conséquences catastrophiques sur le climat.
Il est grandement probable que le réchauffement climatique atteigne les 3 ou 4 degrés d'ici la fin du siècle. Dans ce cas de figure, notre mode de vie serait bouleversé et certains pays connaîtraient des crises sans précédent liées au manque d'eau et/ou de nourriture dans un Monde sensiblement plus peuplé qu'aujourd'hui, ce qui conduirait sans doute à de vives tensions géopolitiques voire à des guerres. De plus le nombre de personnes contraintes de quitter leur lieux de vie du fait de catastrophes climatiques (notamment les inondations dans certaines régions) augmenterait considérablement.

Enfin, quand on observe le développement débridé de certains pays tels la Chine ou l'Inde qui veulent légitimement copier le "modèle" occidental, et les Etats Unis veritable ogre énergétique, nous pouvons nous demander si au delà de son caractère irrémédiable, le réchauffement climatique aura une limite?
Si l'humanité maintient le rythme de croissance actuel de ses émissions de GES ou pire l'accélère, le risque d'atteindre un réchauffement global de l'ordre de 5 à 6 degrés ou même plus d'ici 2100 est envisageable. Une telle situation mettrait la population mondiale en grande difficulté car les survivants de ce profond bouleversement seraient contraints de migrer et de "s'entasser" dans les rares régions de la Terre encore habitables.
Un tel changement climatique, couplé à la pression croissante de l'Homme sur la biodiversité, pourrait conduire à une extinction massive de la faune et de la flore de la même importance que celle ayant eu lieu à la fin du Crétacé, c'est à dire la disparition de plus ou moins 70 pour cent des espèces vivantes.

Si le chemin sur lequel nous nous engageons correspond à un des deux derniers scénarios décrits, il est très probable que nous commencions à connaître les véritables premiers ennuis dès 2030 ou 2040, période où tous les facteurs entrant en jeu dans la fin future de notre Monde se croiseront ( manque d'eau, de nourriture, de pétrole, croissance constante de la population mondiale, pressions environnementales sur les peuples à l'échelle régionale) et feront naître des tensions nouvelles dans le Monde qui iront crescendo.

J'espère tout de même ne pas vous avoir trop démoralisé :lol: , et puis comme dirait Gandalf: il nous reste un espoir, "un espoir de fou"! Wink


Source study : Six degrés- Que va- t- il se passer? de Mark Lynas.
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Mar 10 Avr 2012 - 9:52

Petite histoire du réchauffement planétaire

Il faut avoir conscience que la notion de changement climatique fait partie de l'histoire de la Terre. Il y en a eu des centaines tout au long de l'histoire de la planète et il y en aura d'autres.
Sur la courbe des variations de température, une alternance de périodes glaciaires (froides) et interglaciaires (chaudes) est très marquée. Elle met en évidence l'existence de cycles climatiques dont l'origine physique concorde avec l'existence de cycles astronomiques selon la théorie initialement formulée par Milankovitch. La distance entre la Terre et le Soleil fluctue au cours du temps et avec elle l'énergie solaire moyenne reçue par la terre. D'où la présence de cycles dans la variation de la température.

Voici l’historique résumé de cette affaire de réchauffement climatique qui fait la une des médias et mobilise les discours de nos hommes politiques qui battent leur coulpe en affirmant que l’homme en est le seul responsable... Cet exemple parfait de “Pensée Unique”, martelée jours après jours, en est arrivé au point que plus personne ne met en doute la véracité de ce qui nous est affirmé. Jusqu’à établir des bilans chiffrés de cette catastrophe écologique “si nous ne faisons rien” qui se montent jusqu’à des milliers de milliards (comme en 1970 où on prévoyait un nouvel âge glaciaire) ! (Rapport de Sir Stern, UK). Alors que nous ignorons encore quelle va être l’amplitude de la variation de la température et de la montée des eaux (à des facteurs 10 près.), s’il y en a une significative. Bref, comme on le voit, la Pensée Unique se déchaîne.

Le climat global de la Terre connaît des modifications plus ou moins cycliques de réchauffements alternant avec des refroidissements qui diffèrent par leur durée (de quelques milliers à plusieurs millions d'années) et par leur amplitude. Depuis 60 millions d'années, la Terre connaît un refroidissement général, avec l'apparition de la calotte glaciaire antarctique il y a 35 millions d'années et de la calotte glaciaire de l'hémisphère nord il y a 4 millions d'années
.
Depuis 800 000 ans, le climat terrestre connaît plusieurs cycles de glaciation et de réchauffement, d'environ 100 000 ans chacun. Chaque cycle commence par un réchauffement brutal suivi d’une période chaude de 10 000 à 20 000 ans environ, appelée période interglaciaire. Cette période est suivie par un refroidissement progressif et l'installation d’une ère glaciaire. À la fin de la glaciation, un réchauffement brutal amorce un nouveau cycle. Nous vivons actuellement depuis plus de 10 000 ans dans une période interglaciaire (voir figure), et l'actuelle évolution climatique se place par rapport au réchauffement naturel postérieur à la dernière glaciation.
Grâce à l'étude des carottages de glace et plus précisément de l'analyse de la composition isotopique de l'oxygène piégé dans la glace, les températures atmosphériques des cycles glaciaires de l’ère quaternaire ont pu être reconstituées
. La carotte glaciaire la plus profonde a été forée dans le cadre du projet Epica, en Antarctique, à plus de 3 500 mètres de profondeur et permettant de remonter l'histoire du climat en Antarctique jusqu'à 800 000 ans. Les carottes de glace contiennent des bulles d'air et des indications sur la teneur en gaz de l'atmosphère d'autrefois. Certains croient que ceci montre que les températures globales sont liées à la quantité de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère mais il faut bien faire attention à ne pas confondre cause et effet. En effet, 90 % de l'effet de serre étant produit par la vapeur d'eau et les nuages, cela ne prouve pas que le CO2 a une influence significative sur le climat.
Les variations du climat sont corrélées avec celles de l'insolation, des paramètres de Milanković, de l'albédo, des cycles solaires et des concentrations dans l'atmosphère des gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone et des aérosols.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Amplitudes des variations climatiques

Variations du climat global depuis 540 millions d'années.
Au cours du quaternaire, l'amplitude thermique a été de l'ordre de 10 °C, mais avec des hausses de température n'ayant jamais dépassé de plus de 4 °C la température moyenne annuelle de la fin du XXe siècle.
En revanche pour les cycles plus anciens, comme durant le Permien, la température moyenne globale a atteint 22 °C soit 8 °C de plus par rapport à la moyenne actuelle, comme on peut le voir sur le graphique ci-dessus.
Durant ces périodes chaudes qui ont duré plusieurs dizaines de millions d'années, la Terre était dépourvue de calottes polaires.
Le maximum thermique entre le paléocène et l'éocène, il y a 56 millions d'années, est particulièrement intéressant car il semble dû à un dégagement de gaz à effet de serre, mais étalé sur plusieurs milliers d'années. Le réchauffement total fut de 5°C, au rythme modéré de 0,025°C par siècle, très inférieur au rythme observé actuellement. Son impact fut important sur les espèces marines dont certaines disparurent à la suite de l'acidification des océans, les espèces animales ou végétales terrestres réussissant pour la plupart à s'adapter ou à migrer.

Temps historiques
Ci-dessous la courbe des températures du globe de l’an 900 à nos jours, généralement admise, telle qu’elle a été publiée par le GIEC lui-même en 1995.
On y observe :
-Un “optimum” médiéval, de 350 ans autour de l’an 1100 (environ +6°F) qui a recouvert toute la planète (prouvé par de multiples mesures).
Ainsi, au cours du dernier millénaire, est apparue en Europe occidentale une période chaude entre le Xe siècle et le XIIIe siècle appelée « optimum climatique médiéval » : A cette époque, le Groenland (littéralement « Pays vert ») était terre d’immigration (des vikings, notamment). On recherchait des curés pour évangéliser, on y construisait des églises et on y cultivait etc...
La hausse du niveau de la mer de l’époque est estimée à quelques 25cm. De nos jours, le Groenland est redevenu un énorme bloc de glace qui fond peu à peu sur son pourtour et s'épaissit au centre...

- Une période très froide appelée “petit âge glaciaire”, vers 1650 caractérisé par des hivers très rigoureux, dont le terrible hiver 1708-1709. Cette année-là, les céréales manquèrent dans la plus grande partie de la France, et seuls la Normandie, le Perche et les côtes de Bretagne ont pu produire assez de grain pour assurer les semences. Dans la région parisienne, le prix du pain atteignit, en juin 1709, 35 sous les neuf livres au lieu de 7 sous ordinairement. De nombreux arbres gelèrent jusqu'à l'aubier, et la vigne disparut de plusieurs régions de la France, les températures les plus basses étant atteintes entre le 10 et le 21 janvier.
Par exemple, la Tamise était gelée chaque année au point que s’y établissaient des foires et autres activités commerciales. La vigne disparut d’Angleterre et le Groenland fut déserté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 2006, la température de la planète est encore bien inférieure à celle de la période chaude médiévale contrairement aux affirmations de certains.
Bref, la température du globe a considérablement varié au cours des âges. A titre d'exemple, voici ce que disait en 1595, John King, un prédicateur Elizabethain :
"Notre époque est le monde à l'envers
Nos étés sont sans été,
Nos récoltes sont sans récoltes."

Selon les reconstitutions de températures réalisées par les climatologues, la dernière décennie du XXe siècle et le début du XXIe siècle constituent la période la plus chaude des deux derniers millénaires. Notre époque serait même un peu plus chaude (de quelques dixièmes de degrés) que ne le fut l'optimum climatique médiéval.


Source: la pensée unique et wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18218
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Mar 10 Avr 2012 - 17:51

Au dela du réchauffement et des periodes de glaciation qui s'alternent , effectivement, depuis le début de notre terre....
C'est la pollution qu’engendre l'homme qui peut "accélérer" les choses.
Nous devons trouver un équilibre, malheureusement pour l'homme, cet équilibre ne peut etre mis en place qu'au détriment de l'économie.

Or, et c'est pour cela que rien ne sera entrepris, le pouvoir et l'argent mènent ce monde.
Aucun pays, aucun gouvernenent de prendre la décision de l'écologie radicale !

Alors , je crains , lamidesfantomes que tu ai raison.
Que va devenir la terre de Nos enfants ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
lamidesfantomes
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 32
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Mar 10 Avr 2012 - 23:52

En réalité Triskel, c'est vrai que ce n'est pas tant l'amplitude qu'il y aura entre la température globale que nos enfants connaîtront dans 100 ans et celle que nous observons de nos jours qui sera dangereuse mais plus la rapidité à laquelle le réchauffement global se produira! pale
Les scientifiques semblent d'accord sur le fait que les phases de réchauffement climatique ayant eu lieu dans le passé se sont mises en place lentement si l'on se réfère à notre échelle du temps (c'est à dire quelques milliers d'années pour les changements climatiques les plus brutaux).
Or, comme tu nous le fais remarquer Chantara, dans un Monde où les sociétés modernes ont pour maîtres mots argent, profits et pouvoir, les émissions de GES ne sont pas prêtes de diminuer! Et là où un réchauffement climatique totalement naturel (par exemple lié à l'activité solaire) se serait installé en quelques millénaires, celui que nous connaissons de nos jours ( ayant au moins pour partie une origine anthropique) devrait connaître son paroxysme en seulement un ou deux siècles, ne laissant aucune chance à un très grand nombre d'espèces vivantes de s'adapter à ces nouvelles conditions de vie. malade
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Mer 11 Avr 2012 - 10:29

Bien des scientifiques ne sont pas d'accord sur ce sujet, j'ai trouvé beaucoup de contestations, dont celle-ci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et celle-ci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18218
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Sam 14 Avr 2012 - 15:48

iNTERESSANT !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Quinqua
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 56
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Jeu 19 Déc 2013 - 14:34

Le second lien est long à lire!!  Shocked  >>>>> favoris!  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3903
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 71
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Jeu 19 Déc 2013 - 14:51

la bagarre sur le temps est un pugilat qui dure depuis que la météo existe (la plus haute antiquité)

les grenouilles sont parfois capricieuses (écouter senior météo de CARLOS) et les pythies ont parfois fait pitié .... et les devins ont du en consommer des litres (de vin) ....

alors le réchauffement climatique , qui entre nous fait référence à la comparaison d'époques ou l'on ignorait tout du thermomètre sont à croire modérément  king 
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Jeu 19 Déc 2013 - 15:41

Oui il ne faut pas croire aveuglément tout ce que "les experts" peuvent nous dire, d'autant qu'ils ne font que se contredire.
Ce que je constate quand même c'est que nous avons de plus en plus de neige chaque hiver, ça redevient comme quand j'étais gamine, il y avait énormément de neige, puis elle a presque disparu, et maintenant elle revient. Tout ça est cyclique et normal.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
gemaf
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5495
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 66
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Jeu 19 Déc 2013 - 17:56

la météo un grand probléme,promené par les médias divers
il faut quant même se dire que la plus grande partie de notre atmosphére,est régégérée,par les alges du millieu marin
alors oui,nous commencont a faire attention,et quant nous avont fait bien attention,a la pollution
un volcan se met en marche,ou,que ce soit dans le monde anéantissant nos efforts de fourmis
lui,le volcan est indispensable au bon équilibre,de notre atmosphére,et,pas les usines et voitures et autres,la,il faut arréter
et les manifestations,ou les manifestants brûlent sans vergogne,des pneus,et autre saloperies
la,c'est pas grave c'est pour sauver les emplois,et pourrir la planéte  Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3903
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 71
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Jeu 19 Déc 2013 - 18:20

Oui TRISKEL et même dans le nord j'ai constaté que nous avions une saison intermédiaire l'été avant l'été et période d'ailleurs souvent plus agréable que le vrai été que l'on reçoit avec de la brume ...

les hivers aussi ont changé ... ils sont plus doux je me rappelle dans les années 50 avoir marché sur la banquise en bord de mer à CALAIS (il faut aussi dire que cela n'est pratiquement plus jamais vu par la suite) mais les chutes de neige étaient plus importantes que dans les années 60 et 70..

Oui GEMAF mais rassure toi les puits de pétrole mis en feu par SADDAM HUSEIN au KUWEIT on bien plus pollué encore
Revenir en haut Aller en bas
Quinqua
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 56
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Ven 20 Déc 2013 - 8:40

En tout cas, ce qui est certain, c'est que la culpabilité qu'on nous fait porter est une belle supercherie. Le citoyen moyen ne peut rien contre la pollution. Mais comme ils ne s'attaqueront jamais aux vrais pollueurs, on n'a pas fini de culpabiliser.

Que les vrais pollueurs mettent ou non en danger le climat, pour l'instant je ne peux pas le savoir mais ce que je sais, c'est qu'ils nous polluent nous, et nos rivières, et nos mers, et l'air qu'on respire à court terme. Et c'est à nous qu'on demande de faire attention???

C'est exactement comme les dons. Il suffirait que chaque riche donne une piécette de sa fortune, tellement petite qu'il ne s'en apercevrait même pas (un peu comme s'il perdait un poil dans la douche) pour enrayer la misère. Seulement voilà, ce n'est pas du tout leur but, bien au contraire. Et c'est nous qui devons mettre la main au porte-monnaie (si maigre que bientôt on ne saura plus où il est). On adule les artistes qui, malgré leurs millions, prennent de leur temps si précieux pour se lancer dans une cause, devenir parrain ou marraine d'une association et on ne voit plus que ces mêmes artistes (encore que ce n'est pas à eux que j'en veux du tout) et les autres multi-milliardaires ne font rien. Au contraire, on nous propose des émissions bling-bling pour admirer leur train de vie, pour nous faire rêver soi-disant....

Oui, c'est vrai, je rêverais bien d'aller leur foutre quelques baffes...
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Ven 20 Déc 2013 - 8:56

Je suis bien d'accord avec tout ce que tu dis ma belle, c'est pour ça qu'il faut arrêter de les écouter ces bien pensants!
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3903
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 71
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Ven 20 Déc 2013 - 17:56

Il faut les écouter pour leur dire que nous ne sommes pas dupes ...

et la sécu qui veut culpabiliser les toubibs qui prescrivent des antibiotiques .... ils ne font pas campagne contre les antibiotiques présents dans la viande et les légumes .... on présente des nouvelles méthode de culture, d'élevage et au bout de la chaîne on mange des trucs de plus en plus bizarres ... vive! les industries agro alimentaires
Revenir en haut Aller en bas
Quinqua
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 56
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Ven 20 Déc 2013 - 18:17

Exactement, on nous prend de plus en plus pour des c...s!!
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
gemaf
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5495
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 66
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Ven 20 Déc 2013 - 20:19

celui,ou,celles qui peuvent doivent cultiver,un peu et faire des volailles et autres,de cette maniére,nous mangeront sainement,et,vivront un peu plus longtemps,je pense  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Quinqua
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 56
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Sam 21 Déc 2013 - 9:49

Sauf si on achète les graines de Monsanto !!  tue 
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3903
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 71
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    Sam 21 Déc 2013 - 14:21

gemaf a écrit:
celui,ou,celles qui peuvent doivent cultiver,un peu et faire des volailles et autres,de cette maniére,nous mangeront sainement,et,vivront un peu plus longtemps,je pense  Wink 

exact autrefois dans nos campagnes à chaque maison il y avait poulailler, clapiers, jardins et sans oublier le cochon que l'on alimentait avec les reste ... on consommait et recycler sur place, sans pesticides, sans vitamines, sans hormones et sans antibiotiques.

maintenant on veut déplacer la ville à la campagne .... pour obtenir des gens qui portent plainte parce que le fumier ça pue, les coq qui font du bruit le matin, les chiens qui aboient, la cloche qui sonne l'angélus .... nous vivons une époque moderne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!    

Revenir en haut Aller en bas
 
Climat: Nous sommes acteurs de notre propre fin!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Le Père et moi, nous sommes Un »
» Nous sommes des méssagers
» Nous sommes tous handicapés quelque part, non ?
» Nous sommes tous captifs
» Nous sommes ceux que nous avons attendus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: ICI LA TERRE ! - Les Sciences :: APOCALYPSE/SURVIVALISME/AUTARCIE-
Sauter vers: