Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGaleriePublicationsMembresS'enregistrerConnexion

MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



POTCAST N°01
DE WEIRDRADIO - MINUIT HORIZON 2020



Restez à l'antenne !

https://youtu.be/GtCboFK5lb4

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.







notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Partagez | 
 

 La Synchronicité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dark_ghost72
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 28
Localisation : Dans un RJ45

MessageSujet: La Synchronicité   Dim 15 Avr 2012 - 1:09

J'ai longuement hésité à faire ce poste. A l'origine, je devais expliqué le concept Jungien de la synchronicité. Après réflexion, j'ai décidé de faire plusieurs poste pour expliquer les principes de la psychologie analytique, car pris tout seul, la synchronicité ne veut rien dire. Tout d'abord j'ai pensé écrire de moi même. Pour cela j'ai fait des recherches sur internet pour avoir une idées plus claire de ce qu'était un résumé, la manière dont je pouvais écrire sur ces sujets. De ces recherches, j'ai vite compris que la tâche était longue et incertaine du fait que c'est moi qui l'écrit.
Donc après une réflexion murement réfléchie, j'ai décidé de ne pas écrire sur les sujets abordés de ma propre plume. Plusieurs raison m'ont poussé à ne pas écrire de moi-même. Tout d'abord les sujets qui serons abordés plus bas, relève de la psychologie, hors je ne suis pas psychologue et je ne peux outre passé ce fait. Ensuite, il existe déjà des écrits bien plus précis, direct et constructif. Pour finir, j'ai tout simplement la fainéantise d'écrire de moi-même, se qui prendrais des semaines voir des mois entier pour élaborer quelque chose d'aussi précis, direct et constructif que ce qui existe déjà.

LA SYNCHRONICITE


On peut définir une synchronicité relative suite à la définition économique des archétypes : qu’un archétype, facteur de structuration subjective et objective chargé d’un potentiel énergétique, se « constelle » signifie pour Jung qu’il est activé et se manifeste par des effets, subjectifs et objectifs, dont la coïncidence constitue précisément le phénomène de la synchronicité. Mais il faut bien dissocier cette définition d’une explication causale : une fois pour toute, l’archétype n’est pas cause de la synchronicité. Jung dissocie donc la synchronicité en deux éléments:
1. une image inconsciente vient à la conscience, de manière directe (littérale) ou indirecte (symbolique) par la voie du rêve, de l’inspiration soudaine ou du pressentiment ;
2. avec ce contenu psychique vient coïncider un fait objectif. On peut s’étonner aussi bien de l’un et de l’autre.
Franz critiquera cette définition, en ce que le second « fait objectif » passe lui aussi par un filtre psychique (la perception) : "Si nous voulions formuler cela avec exactitude et de façon scientifique, nous dirions que la synchronicité n’est pas la simple coïncidence d’un état intérieur et d’un état extérieur car, comme je l’ai déjà dit, l’état extérieur, l’événement extérieur, ne peut être perçu en tant que tel. Il passe d’abord par le filtre de notre existence psychique. C’est pourquoi nous devons dire, si nous voulons le formuler scientifiquement : il s’agit, dans la synchronicité, de la coïncidence ou de la simultanéité de deux états psychiques, et notamment d’un état psychique normal, qu’on peut suffisamment expliquer, et d’un autre état, qui ne connaît aucune relation causale avec le premier, qui est un événement critique acausal et dont l’objectivité ne peut être vérifiée qu’a posteriori 66." Cette définition reprise par Franz réfute la critique de J. Palmer (2005) qui dit que la synchronicité de Jung ne concerne pas les phénomènes télépathiques supposant deux états subjectifs. Mais la synchronicité reste difficile à définir : paradoxalement, on peut aussi dire que la synchronicité est la coïncidence de deux états objectifs : l’un psychique issu de la « psyché objective » et l’autre physique, propre au monde macrophysique. Finalement, une définition très large de la synchronicité la place en tant que « corrélation holistique entre des paires compatibles aux propriétés incompatibles ».

Il faut extraire la synchronicité de toute relation causale : on ne peut parler de synchronicité que lorsque toute cause est exclue. Jung insistait bien sur ce point pour ne pas voir de la synchronicité partout. Comment donc pouvons-nous lire des messages de sens dans les événements synchronistiques, sans tomber pour autant dans des idées superstitieuses ou magiques absurdes ? Les vieux alchimistes distinguaient entre une imaginatio vera et une imaginatio phantastica, ce que Jung amplifie en soulignant le contraste entre « l'amplification nécessaire » ou « l’imagination disciplinée » et l’association arbitraire. Le critère dégagé par Jung est celui de l’impensabilité : il n’est correct de conclure à l’acausalité que dans les cas où l’existence d’une cause n’est même pensable. Mais lui-même n’est pas satisfait de cette notion, et tente de la préciser. L’impensabilité devient le critère d’une coïncidence pour laquelle on peut exclure le simple hasard, car sa probabilité d’occurrence est très faible. L’impensabilité est aussi une impossibilité d’expliquer causalement des événements, alors qu’un ordre semble s’y manifester. L’« impossibilité d’expliquer » ne réside pas dans le simple fait que la cause est inconnue, mais en ce qu’une cause quelconque n’est même pas pensable avec les moyens de notre entendement. C’est nécessairement le cas lorsque l’espace et le temps perdent leur sens, en d’autres termes quand ils sont devenus relatifs car, dans ces conditions il n’est plus possible d’établir l’existence d’une causalité ni même de penser celle-ci puisqu’elle présuppose le temps et l’espace 70. Il est à la fois fait ici appel à un effet nonlocal (dans l’espace ou dans le temps) et à une définition de la causalité impliquant une localité spatiotemporelle A d’autres endroits, Jung suggère la présence d’un tertium comparationis différenciant les coïncidences fortuites des coïncidences signifiantes, et reposant sur des données psychoïdes : les archétypes. Les archétypes sont des moyens (d’une fin) et non des causes (d’un effet). Sans doute sont-ils concomitants aux processus causaux, c’est-à-dire « portés » par ceux-ci, mais ils en dépassent en quelque sorte le cadre, d’une manière qu'on peut qualifier de transgressive, en tant qu’ils ne sont pas nettement et exclusivement constatés dans le domaine psychique seul, mais peuvent aussi bien apparaître également dans des circonstances non psychiques. Avec Wolfgang Pauli, Jung a proposé la quaternité suivante (cf liens en dessous) comme principe de base pour une nouvelle science de la nature.

On peut aussi définir une synchronicité générale : Jung caractérisait en effet les événements synchronistiques comme des « actes de création dans le temps » et parlait d’une creatio continua ("création continue") existant depuis toujours ou d’un arrangement se répétant sporadiquement et qu’il était impossible de déduire d’un antécédent établi. « Il faut comprendre la notion de creatio continua non seulement comme une suite d’actes de création suivis, mais aussi comme l’éternel présent d’un unique acte de création… » Comme l’écrit Jung à la fin de son traité sur la synchronicité, les événements synchronistiques ne semblent constituer qu’ « un cas particulier au sein d’un arrangement général acausal », comme un principe naturel. Cet ordre acausal suppose que les phénomènes acausaux sont courants, même en
l’absence d’observateur (Jung proposait plutôt de parler d’une « identité » – ou d’une « conformité » – quand aucun observateur n’est présent lors d’un événement synchronistique pour en constater le sens). La contingence psychophysique de l’Unus Mundus est donc ici supposée en arrière-plan. Mais une chose n’est pas claire : l'exclusion de la causalité n'implique pas celle d'un déterminisme temporel. Les synchronicités montrent seulement que le temps ne va pas nécessairement du passé vers le futur. On peut certes opposer la synchronicité à la synchronie classique, qui suppose une cause commune à deux effets simultanés. Mais quel est alors ici le déterminant physique ou le type de détermination à l'oeuvre ? Pour Jung, il s'agit d'une coïncidence significative relevant d'une logique complémentariste. François Favre prête, lui, au déterminisme spatial le rôle d’organisateur imaginaire dans la synchronicité générale. Marie-Louise von Franz fait, elle, appel à la transcendance d’une création « ex nihilo », l’émergence spontanée de quelque chose d’entièrement nouveau. Quoi qu’il en soit, il ne faudrait pas céder à la facilité en postulant qu’avec la synchronicité générale les synchronicités relèveraient d’un arrangement a priori qui se passerait de toute explication. Ce que nous apprend au contraire la synchronicité générale, c’est que la catégorie du temps n’est pas absolue, qu’il existe des ordres où le temps avance à l’envers, ou bien est fixé, « mis en suspens », tandis que se produisent des actes de création et d’organisation. Michel Cazenave remarque que la notion de contingence nous amène à poser l'idée, contenue dans celle des actes de création dans le temps, que la synchronicité serait la manifestation d’un non-temps qui créerait un non-temps dans le temps. Conception difficile, mais qu’il est nécessaire de poser au départ, faute de quoi l’édifice tout entier s’écroulerait. Il rattache l’hypothèse jungienne à un
espace de jeu idéal où le croisement de la causalité et de l’a-causalité ferait sourdre la créativité et la liberté.

La théorie de la synchronicité a entraîné nombre de malentendus. Il est toujours difficile de vouloir parler de la synchronicité dans la mesure où, par rapport à l’oeuvre proprement scientifique de Jung, c’est sans doute le domaine où il est, de prime abord, le plus facilement suspect de mystique, quand on ne parle pas franchement de magie. Différents élèves de Jung ont également discuté de la synchronicité dans des livres, comme Aniela Jaffé dans Themen bei C.G.Jung ou Der Mythus vom Sinn im Werk C.G. Jungs. Malheureusement, l’auteur fait concorder chez Jung l’ « ordre acausal » avec le « sens préexistant », ce qui ne correspond pas à la pensée de Jung. Pour Jung, le « sens » semble en effet exister a priori dans la nature, et ne peut être créé par l’homme que dans la mesure où sa conscience revêt une importance cosmogonique. Ceci ne concerne pas seulement le sens mais tous les événements de la nature. L’ordre acausal se différencie de « l’harmonie préétablie » de Leibniz et de concepts plus anciens comme les formes de la sympathie (correspondance, harmonie), les notions de microcosme-macrocosme, d’âme du monde, ou encore la théorie des signatures 84. Certains parapsychologues s'y sont trompés : ainsi, en accord avec John Beloff, Braude affirme que les connexions signifiantes mentionnées lors d’incidents synchronistiques n’auraient un sens qu’au sein d’une cosmogonie dans laquelle la nature serait en quelque sorte une pièce artisanale, une oeuvre d’art, ou un drame organisé, qui renverrait encore à une explication causale (prima causa). Cette approche, selon Braude, relèverait d'une « grossière théologie anthropomorphe ». Il s’agit pourtant ici de ce que Braude projette lui-même dans son argumentation ; ce qui brille en effet derrière les événements synchronistiques n’est pas un Deus faber judéo-chrétien (prima causa), mais bien un arrangement sans cause et un Etre que Jung définit comme un « savoir absolu », qu’on pourrait en quelque sorte assimiler à un arrière-plan du monde, tel qu’il est postulé aujourd’hui par de nombreux physiciens et qui a très peu de rapport avec un « Dieu » théologique. Il semble néanmoins très difficile de distinguer ce que pourrait être une explication non-causale. Il faut certes supposer un déterminisme, mais lequel ? Ainsi, de nombreux parapsychologues ont reproché à Jung de défendre une idée « naïve » de la causalité, parce qu’il écarte l’idée d’une causalité ayant un effet rétroactif dans le temps, d’une causa finalis (Beloff) ou encore d'une détermination "spatiale" (« Formative Causation » de R. Sheldrake, supportée par un champ morphogénétique). Jung ne défendait pas – comme l’écrit Braude – l’idée réfutée par Hume qu’il devrait y avoir entre la cause et l’effet une sorte de « colle » matérielle. Braude oublie également de mentionner le fait qu’il n’existe pas de consensus à l’heure actuelle parmi les philosophes quant à la définition de la causalité. Jung a simplement supposé la même chose que presque tous ses contemporains physiciens : au sein d’un continuum physique d’espace-temps, la causalité implique une interactio démontrable. Toute autre implication signifie pour Jung une surinterprétation de la notion de causalité, ce qui revient à une contradictio in adiecto.

La démontrabilité de la synchronicité de Jung et Pauli suscite encore des problèmes. Par cette théorie de la synchronicité, ils essayaient de rendre compte d’un certain nombre de phénomènes irréguliers et, par suite, imprévisibles. Jung chercha à en faire une démonstration statistique : son choix se porta sur la vieille tradition astrologique des constellations de mariage, faites des conjonctions Soleil-Lune et
Mars-Vénus. Cette tradition reflète en effet, sous une forme projetée, la croyance que le mariage est lié à une constellation archétypique à l’arrière-plan psychique (projeté en l’occurrence dans le ciel). Il essayait donc de démontrer une coutume par le biais d’un fait irrécusable, le mariage. (Cela inspira beaucoup Pierre Janin qui tenta de monter une expérience prouvant d’autres croyances astrologiques en les corrélant avec des expertises psychiatriques.) Ses premiers résultats étaient incroyablement significatifs, mais Jung se méfia. Revenu de sa griserie et rendu sceptique, il répéta l’expérience avec un second faisceau d’horoscopes, et cette fois le résultat fut beaucoup moins convaincant. Ainsi le premier bilan avait été vraisemblablement, lui aussi, un hasard significatif, c’est-à-dire un phénomène de synchronicité ! L’archétype de la conjonction ou du mariage (en l’occurrence, celui de la psyché et de la matière) était dans l’âme de Jung en excited state. L’expérience avait suscité en lui un extraordinaire intérêt émotion- nel et le trickster lui avait en conséquence servi un résultat statistique qui s’était révélé positif à un degré surnaturel. La réalité du phénomène synchronistique était ainsi devenue une nouvelle fois manifeste, mais il était évident que sa « démonstration » statistique était totalement remise en question. L’archétype du trickster auquel on fait ici appel est devenu par la suite un symbole de l’élusivité des phénomènes psi, des « ruses de l’inconscient ». Il montre ici l’influence de l’expérimentateur dans sa tentative de démontrer un phénomène synchronistique. D'où l'aspect instable, et donc systématiquement paradoxal, de la preuve. Pourtant, l’idée de Jung n’est pas mauvaise au départ : le mariage réalisé entre deux individus est un fait irrécusable ! En tentant de démontrer la corrélation entre des signes astrologiques et la fréquence des mariages de couples où l’homme a comme signe astrologique Mars et Venus, l’expérience de Jung pourrait très bien passer pour une expérience de parapsychologie scientifique. Mais des savants comme Hubert Reeves ont mécompris l’expérience astrologique de Jung : Jung démontre lui-même, écrit-il, que la statistique ne fonctionne pas dans ce domaine mais qu’elle est au contraire « truquée » par la synchronicité. Reste évidemment à savoir si ce problème est spécifique à l’astrologie, en tant que forme de savoir trop imaginaire, trop sujette à projection, ou si tout dans le domaine de la parapsychologie échappe de la même manière à l’objectivation statistique. Reeves, dont la spécialité est la cosmologie, considère que des énigmes comme l’expérience du pendule de Foucault, la lueur fossile, la constance des lois de la physique ou le paradoxe d’Einstein, Podolsky et Rosen sont des synchronicités puisqu'il s'agit de « corrélations non-locales ». Ce qui ne recoupe pas la définition d'un parapsychologue comme von Lucadou, qui voit dans la synchronicité une « corrélation non-locale significative dans des systèmes vivants ». Favre réconcilie les deux points de vue en affirmant que la matière dite inerte est en fait toujours vivante puisque le monde n'a cessé de se complexifier localement et que l'on se saurait donc trouver de ligne de démarcation pertinente en termes de complexité entre ce qui voudrait et ce qui ne voudrait pas. Favre défend ainsi une métaphysique animiste.

En résumé : La synchronicité est un principe acausal expliquant la coïncidence d’événements psychiques et/ou physiques. Cette coïncidence doit pouvoir être distinguée du hasard par son impensabilité, et l’ordre qu’elle manifeste doit échapper à toute explication causale, qui implique une reproductibilité aveugle. Pour distinguer une coïncidence fortuite d’une coïncidence significative, il est nécessaire de se placer dans une logique complémentariste et de se baser sur les données psychoïdes des archétypes. Un ou plusieurs archétypes constellés vont transgresser les processus causaux et pourront expliquer la nature apparemment acausale des phénomènes. La synchronicité peut être considérée comme le cas particulier d’un arrangement général tel que l’Unus Mundus, où la contingence psychophysique permet des actes de création dans un non-temps. Les propriétés particulières des phénomènes synchronistiques impliquent des paradoxes quant à leur démontrabilité scientifique (en particulier statistique). En forgeant ce terme, Jung essayait d’inventer un « Tao » occidental, un principe métaphysique autonome.

La totalité de ce qui est écrit est tiré du livre (Je n'ai apporté aucune modification) : en libre téléchargement sur le net.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15990
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Dim 15 Avr 2012 - 16:15

Autrement dit :
la Théorie de la Double Causalité poserait la délicate question du libre arbitre, dans un monde où notre futur serait déjà réalisé et en continuelle transformation, sous l'influence de nos intentions et de nos observations ! Very Happy

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
dark_ghost72
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 28
Localisation : Dans un RJ45

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Dim 15 Avr 2012 - 16:58

Je ramène encore une fois aux concepts philosophique

Arthur Schopenhauer
" Le monde comme volonté et représentation"
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15990
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Dim 15 Avr 2012 - 18:29

ok merci

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9213
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: KENNEDY/LINCOLN   Dim 22 Avr 2012 - 18:53

Voici comment Carl Gustav Jung définissait le concept de synchronicité :

"phénomènes caractérisés par la coïncidence significative d’un phénomène physique objectif avec un phénomène psychique sans qu’on puisse imaginer une raison ou un mécanisme de causalité évident.

"coïncidence temporelle sans lien causal, entre un état psychique donné et un ou plusieurs événements extérieurs objectifs, offrant un parallélisme de sens avec cet état subjectif du moment".

L'exemple de la plus impressionnante histoire de synchronisiez: le destin de deux des plus célèbres Présidents des Etats-Unis : Abraham Lincoln (1809-1865) et John Kennedy (1917-1963), que l'on trouve sur un grand nombre de sites.

Elus présidents en :
LINCOLN -> 1860
KENNEDY -> 1960

Circonstances de décès :
LINCOLN & KENNEDY -> Tués en présence de leur femme, un vendredi d'une balle dans la tête.

Successeurs :
LINCOLN -> Andrew Johnson, sénateur démocrate du sud, né en 1808, décédé 10 ans après Lincoln.
KENNEDY -> Lyndon Johnson, sénateur démocrate du sud, né en 1908, décédé 10 ans après Kennedy.

Assassins :
LINCOLN -> John Wilkes Booth, né en 1839, abattu avant d'être jugé.
KENNEDY -> Lee Harvey Oswald, né en 1939, abattu avant d'être jugé.

John Wilkes Booth : Abattit Lincoln au théatre Ford et courut se réfugier dans un entrepôt.

Lee Harvey Oswald : Tira sur Kennedy d'un entrepôt et courut se réfugier dans un cinéma.

Vie conjugale :
LINCOLN & KENNEDY -> La femme de chacun des Présidents perdit un enfant durant son séjour à la Maison Blanche.

Nom d'un proche collaborateur :
LINCOLN -> Kennedy
KENNEDY -> Lincoln (sa secrétaire)

Nombre de lettres du nom des Présidents :
LINCOLN & KENNEDY -> 7 lettres.

Nom + prénom de leur successeur :
LINCOLN & KENNEDY -> 13 lettres.

Nom + prénom de leur assassin :
LINCOLN & KENNEDY -> 15 lettres.

Autres faits étranges : à l'instant de sa mort, le président John Kennedy et son épouse Jacqueline se trouvaient à bord d'une voiture décapotable de marque Lincoln fabriquée par Ford… De plus, un an avant l'assassinat de Lincoln, son fils Robert Todd eut la vie sauve grâce à l'intervention d'Edwin Booth, le propre frère du meurtrier du Président ! Enfin, les corps des 2 Présidents sont enterrés dans le cimetière d'Arlington, le corps de Kennedy étant inhumé à l'emplacement qu'avait occupé provisoirement celui de Lincoln !



Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15990
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Dim 22 Avr 2012 - 19:08

Shocked incroyable ! c'est bluffant

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3894
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 70
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Dim 7 Oct 2012 - 9:53

Oui c'est aussi l'histoire qui se répète (même cause même effet) cependant dans l'exemple c'est vraiment troublant.

la loi des séries ... catastrophes répétées dans des lieux différents, sur une courte période...

exemples accident d'avion (jamais 2 sans 3... et plus si affinité Very Happy ) déraillement de trains, (idem) accidents d'autobus ... etc...
Revenir en haut Aller en bas
senders
¤ Membres ¤
¤  Membres  ¤
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 29/08/2012

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Mer 16 Mar 2016 - 0:38

Bonsoir, toujours sur l'assassinat de Kennedy; il existe un livre paru en 1931 , dont le titre anglais est The Strange Case of Vintrix Polbarton, il y est decrit en détail l'asassinat d'un president , dans un cortege en decapotable. Jusqu'ici rien d'étonnant mais l'auteur s'appelle Oswald Dallas, troublant non?
Source :Dossiers secrets [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3894
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 70
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Mer 16 Mar 2016 - 10:48

Merci SENDERS ce récapitulatif des dossiers secrets est très intéressant ... ces idées qui germent des années avant que l'histoire se produise vraiment ... deviennent vraiment troublantes quand on voit les dates , les noms des personnages et surtout les techniques qui n'existent pas encore ou ne sont pas encore très répandus, décapotable, fusil à lunette ....
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15990
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: La Synchronicité   Jeu 17 Mar 2016 - 16:21

oui merci senders
tres interessant ce site

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Synchronicité   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Synchronicité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: ICI LA TERRE ! - Les Sciences :: LA PSYCHOLOGIE/SOCIOLOGIE EXPLIQUEE !-
Sauter vers: