Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGalerieMembresS'enregistrerConnexion

MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



POTCAST N°01
DE WEIRDRADIO - MINUIT HORIZON 2020



Restez à l'antenne !

https://youtu.be/GtCboFK5lb4

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/ZgHQF2t

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.



FORUM DE MINUIT

notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Partagez | 
 

 LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15812
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Dim 17 Mai 2009 - 16:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
une page du livre...




C'est l'astronome Francois Bailly qui le premier y fera allusion au XVIIIème siècle. Mais c'est avec Helena P BLAVATSKY qui ce livre prend toute son ampleur.
HPB , née en Russie. Dès son baptême la chasuble du pope prend feu, et il est gravement brulé... vers l'age de 5 ans elle hypnotise ses camarades de jeux, l'un deux se jette dans la rivière et se noie. A 15 ans elle démasque des criminels que la police n'a pas su attraper , par clairvoyance. Elle se marie de force , elle se sauve en Egypte ou elle vit avec un magicien qui lui donne un livre dont l'original se trouve parait-il au Tibet dans un monastère. Ce livre contient des secrets d'une autre planète. Puis elle voyage beaucoup , mais fait un traduction qui paraitra plus tard dans l'Hermetic Publising Compagne en 1915 a San Diego. La copie se trouve a la bibliothèque Congres of Washington . Il a été la base de la Théosophie, le mouvement spiritualiste ésotérique fondé par Helene en 1875. L'oeuvre majeure de cette dernière, la doctrine secrete, se propose de faire l'étude de certaines stances tirées de cet ouvrage mystique.

Le terme théosophique fait référence a une doctrine qui soutient que toutes les religions sont des projections et tentatives de l'homme de connaitre "le divin" et que par voie de conséquence, chaque religion possède un peu de vérité..
la théosophie fut également fondé par Henry Steel Scott et William Quan Judge, qui entretien des relations avec d'autres mouvements initiatiques du meme ordre, Franc-macons, Rose-croix, Martinisme.



En tout cas ce texte a fait coullllllllller beaucoup d'encre et déchainé beaucoup de convoitise.
Personnellement, j'ai essayé d'obtenir une copie de la traduction a la bibliothèque de Washington...
Impossible d'avoir accès a ce document !!!
No Comment

:cafard:



VOIR EGALEMENT : Helena P. Blavatsky dans " PERSONNAGES CELEBRES " sdfg

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Arwen
Community Manager
Community Manager
avatar

Messages : 5358
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 1264
Localisation : Dans une chaumière au fond des bois, près d'un ruisseau ...

MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Lun 31 Mai 2010 - 8:27

Stance I
1. L'Éternelle Ancêtre, enveloppée dans ses Robes à jamais
Invisibles, avait de nouveau sommeillé pendant Sept Éternités.

2. Le Temps n'était pas, car il dormait dans le Sein Infini de la
Durée.

3. Le Mental Universel n'était pas, car il n'y avait pas de Ah-hi
pour le contenir.

4. Les Sept Chemins de Béatitude n'étaient pas. Les Grandes Causes de
la Misère n'étaient pas, car il n'y avait personne pour les produire,
ni pour tomber dans leur piège.

5. Les Ténèbres seules remplissaient le Tout sans Bornes, car le
Père, la Mère et le Fils étaient de nouveau un, et le Fils ne s'était
pas encore réveillé pour la Roue nouvelle et son Pèlerinage sur elle.

6. Les Sept Seigneurs Sublimes et les Sept Vérités avaient cessé
d'être, et l'Univers, Fils de la Nécessité, était plongé en
Paranishpanna, pour être exhalé, par le souffle de ce qui est, et
cependant n'est pas. Rien n'était.

7. Les Causes de l'Existence avaient été éliminées; le Visible qui
avait été, et l'Invisible qui est, reposaient dans le Non-Être
Éternel, - l'Être Unique.

8. Seule, l'Unique Forme d'Existence s'étendait sans bornes, infinie,
sans cause, dans un Sommeil sans Rêves; et la Vie vibrait
inconsciente dans l'Espace Universel, partout en cette Présence
Absolue qui est ressentie par l'Oeil Ouvert de Dangma.

9. Mais où était Dangma lorsque l'Alaya de l'Univers était en
Paramârtha, et que la Grande Roue était Anupâdaka?

Stance -II-
1. … Où étaient les Constructeurs, les Fils Lumineux de l'Aurore
Manvantarique? … Dans les Ténèbres Inconnues, dans leur Ah-hi
Paranishpanna. Les Producteurs de la Forme depuis la Non-Forme, - la
Racine du Monde, - Dévamâtri et Svabhâvat, reposaient dans la
Félicité du Non-Être.

2. … Où était le Silence? Où se trouvaient les oreilles pour le
percevoir? Non, il n'y avait ni Silence, ni Son : rien que le Souffle
Éternel, qui ne cesse jamais, qui ne se connaît pas lui-même.

3. L'Heure n'avait pas encore sonné; le Rayon n'avait pas encore
jailli dans le Germe; la Mâtripadma ne s'était pas encore gonflée.

4. Son Coeur ne s'était pas encore ouvert pour laisser entrer le
Rayon Unique et le laisser tomber ensuite, comme Trois en Quatre,
dans le Sein de Mâyâ.

5. Les Sept n'étaient pas encore nés du Tissu de la Lumière. Les
Ténèbres seules étaient Père-Mère, Svabhâvat : et Svabhâvat était
dans les Ténèbres.

6. Ces Deux-là sont le Germe, et le Germe est Un. L'Univers était
encore caché dans la Pensée Divine et dans le Sein Divin.

Stance -III-
1. … La dernière Vibration de la Septième Éternité tressaille à
travers l'Infini. La Mère se gonfle, elle croît de dedans en dehors,
comme le Bouton du Lotus.

2. La Vibration se propage soudain, touchant de son Aile rapide tout
l'Univers et le Germe qui réside dans les Ténèbres, les Ténèbres qui
soufflent sur les Eaux sommeillantes de la Vie.

3. Les Ténèbres rayonnent la Lumière, et la Lumière laisse tomber un
Rayon solitaire dans les Eaux, dans l'Abîme-Mère. Le Rayon traverse
rapidement l'Oeuf Vierge; il fait frissonner l'Oeuf Éternel, qui
laisse tomber le Germe non éternel, qui se condense en l'Oeuf du
Monde.

4. Les Trois tombent dans les Quatre. L'Essence Radieuse devient Sept
en dedans et Sept en dehors. L'Oeuf Lumineux, qui en lui-même est
Trois, se coagule et s'étend en caillots blancs comme du lait dans
les Profondeurs de la Mère, la Racine qui croît dans les Profondeurs
de l'Océan de Vie.

5. La Racine demeure, la Lumière aussi, les Caillots également, et
cependant Oeaohu est Un.

6. La Racine de la Vie était en chaque Goutte de l'Océan de
l'Immortalité, et l'Océan était la Lumière Radieuse, qui était Feu,
Chaleur et Mouvement. Les Ténèbres disparurent et ne furent plus;
elles disparurent dans leur propre Essence, le Corps de Feu et d'Eau,
du Père et de la Mère.

7. Vois, ô Lanou, l'Enfant Radieux des Deux, la Gloire
resplendissante sans pareille : l'Espace Brillant, Fils de l'Espace
Obscur, qui émerge des Profondeurs des grandes Eaux Sombres. C'est
Oeaohu, le plus Jeune, le ***. Il resplendit comme le Soleil. Il est
le Dragon de Sagesse, Flamboyant, et Divin; l'Eka [ Eka = un, Chatur
= quatre, Tri = trois, Sapta = Sept; Tridasha : Tri = trois X par
dasha (dix) = trois dizaines, ou une armée.] est Chatur, et Chatur
s'approprie Tri, et l'Union produit le Sapta, en qui sont les Sept
qui deviennent le Tridasha, les Armées et les Multitudes. Vois-le,
relevant le Voile et le déployant, de l'Orient à l'Occident. Il cache
ce qui est en Dessus, et laisse voir le Dessous comme la Grande
Illusion. Il désigne leurs places aux êtres Lumineux, change le
Dessus en une Mer de Feu sans rivages, et change l'Un manifestéen les
Grandes Eaux.

8. Où était le Germe, où étaient alors les Ténèbres? Où est l'Esprit
de la Flamme qui brûle dans ta Lampe, ô Lanou? Le Germe est Cela, et
Cela est la Lumière, le Blanc et Brillant Fils du Père Obscur et
Caché.

9. La Lumière est la Flamme Froide, et la Flamme est le Feu, et le
Feu produit la Chaleur qui donne l'Eau, - l'Eau de Vie dans la Grande
Mère.

10. Le Père-Mère tisse une Toile dont l'extrémité supérieure est
attachée à l'Esprit, - la Lumière des Ténèbres-Unes, - et l'extrémité
inférieure à son ombre, la Matière. Cette toile est l'Univers, tissé
avec les Deux Substances combinées en Une, qui est Svabhâvat.

11. Cette Toile s'étend lorsque le Souffle de Feu la couvre; elle se
contracte lorsque le Souffle de la Mère la touche. Alors, les Fils se
séparent et se dispersent pour rentrer dans le Sein de leur Mère, à
la fin du Grand Jour, et redevenir un avec elle. Lorsqu'elle se
refroidit, elle devient rayonnante. Ses fils se gonflent et se
contractent par leur propre Soi et par leur Coeur; ils embrassent
l'Infini.

12. Alors Svabhâvat envoie Fohat pour durcir les Atomes. Chacun est
une partie de la Toile. Réfléchissant « le Seigneur Existant par Lui-
même », comme un Miroir, chacun devient, à son tour, un Monde.

Stance IV
1. … O Fils de la Terre, écoutez vos Instructeurs – les Fils du Feu.
Apprenez-le : il n'y a ni premier ni dernier; car tout est le Nombre
Unique, issu du Non-Nombre.

2. Apprenez ce que, nous, issus des Sept Primordiaux, nous qui sommes
nés de la Flamme Primordiale, avons appris de nos Pères …

3. De la splendeur de la Lumière, - Rayon des Ténèbres Éternelles, -
surgirent dans l'Espace les Énergies réveillées; L'Unique de l'Oeuf,
le Six et le Cinq. Puis le Trois, l'Un, le Quatre, le Un, le Cinq, au
Total, les deux fois Sept. Et ce sont là les Essences, les Flammes,
les Éléments, les Constructeurs, les Nombres, l'Aroûpa, le Roûpa, et
la Force, ou l'Homme Divin, qui en est la somme totale. Et de l'Homme
Divin émanèrent les Formes, les Étincelles, les Animaux Sacrés et les
Messagers des Pères Sacrés contenus dans les Saints Quatre.

4. C'était l'armée de la Voix, - la Mère Divine des Sept. Les
Étincelles des Sept sont les sujets et les serviteurs du Premier, du
Second, du Troisième, du Quatrième, du Cinquième, du Sixième et du
Septième des Sept. Ces Étincelles sont nommées Sphères, Triangles,
Cubes, Lignes et Modeleurs; car c'est ainsi que se tient l'Éternel
Nidâna, - le Oi-Ha-Hu. [ Ou Oeaohu ]

5. Le Oi-Ha-Hu, qui est les « Ténèbres », le Sans-Bornes, ou le Non-
Nombre, Adi-Nidâna, Svabhâvat, le O.
I. Le Adi-Sanat, le Nombre, car il est Un.
II. La Voix du Verbe [ Seigneur dans l'édition de 1888. ] ,
Svabhâvat, les Nombres, car il est Un et Neuf.
III. Le « Carré sans Forme ».
et ces Trois, inclus dans le , sont le Quatre sacré : et les Dix
sont l'Univers Arûpa. Alors viennent les « Fils », les Sept
Combattants, le Un, le Huitième laissé de côté, et son Souffle qui
est faiseur de Lumière.

6. … Viennent alors les Sept Seconds qui sont les Lipika, produits
par les Trois. Le Fils rejeté est Un. Les Soleils-Fils sont
innombrables.

Stance -V-
1. Les Sept Primordiaux, les Sept Premiers Souffles du Dragon de
Sagesse, produisent à leur tour, de leurs Souffles Giratoires sacrés,
le Tourbillon Ardent.

2. Ils en font le Messager de leur Volonté. Le Dzyu devient Fohat; le
Fils agile des Fils Divins, dont les Fils sont les Lipika, fait des
courses circulaires. Fohat est le Coursier, et la Pensée le cavalier.
Il passe comme un éclair à travers les nuages de feu; il fait Trois,
Cinq et Sept pas à travers les Sept Régions supérieures et les Sept
inférieures. Il élève la Voix, appelle les Étincelles innombrables et
les réunit.

3. Il est l'Esprit qui les guide et les conduit. Lorsqu'il commence
son travail, il sépare les Étincelles du Royaume Inférieur, qui
flottent et vibrent de joie dans leurs demeures lumineuses, et il
forme les Germes des Roues. Il les place dans les Six Directions de
l'Espace, et en laisse Une au milieu, - la Roue Centrale.

4. Fohat trace les lignes spirales pour unir le Sixième au Septième,
-
la Couronne. Une armée de Fils de Lumière se tient à chaque angle;
les Lipika dans la Roue du Centre. Ils disent : « Cela est bon. » Le
Premier Monde Divin est prêt : le Premier [ « Le premier étant le
second » - lit-on dans le manuscrit de 1886. « Le Premier est
maintenant le Second » - est le texte de l'édition de 1888. ], Le
Second. Alors « l'Arûpa Divin » se réfléchit dans le Chhâyâ Lôka, le
Premier Vêtement d'Anupâdaka.

5. Fohat fait cinq pas, et construit une roue ailée à chaque coin du
carré pour les Quatre Très Saint… et leurs Armées.

6. Les Lipika circonscrivent le Triangle, le Premier Être, le Cube,
le Second Être, et le Pentacle dans l'Oeuf. C'est l'Anneau appelé «
Ne Passe Pas », pour ceux qui descendent et qui montent; et aussi
pour ceux qui, durant le Kalpa, s'avancent vers le grand Jour « Sois
Avec Nous » … ainsi furent formés l'Arûpa et le Rûpa : d'Une Lumière,
Sept Lumières; de chacune des Sept, sept fois Sept Lumières. Les
Roues surveillent l'Anneau.

Stance -VI-
1. Par le pouvoir de la Mère de Merci et de Connaissance, Kwan-Yin, -
le « Triple » de Kwan-Shaï-Yin, demeurant en Kwan-Yin-Tien, - Fohat,
le Souffle de leurs Descendants, le Fils des Fils, ayant appelés de
l'Abîme inférieur la Forme Illusoire de Sien-Tchan et les Sept
Éléments.

2. L'Être Rapide et Radieux produit les sept Centres Laya, contre
lesquels nul ne prévaudra jusqu'au Grand Jour « Sois Avec Nous »; et
il place l'Univers sur ces Fondations Éternelles, entourant Sien-
Tchan des Germes Élémentaires.

3. Des Sept, d'abord Un est manifesté, Six cachés; Deux manifestés,
Cinq cachés; Trois manifestés, Quatre cachés; Quatre produits, Trois
cachés; Quatre et Un Tsan révélés, Deux et demi cachés; Six devant
être manifestés. Un mis de côté. Finalement, Sept Petites Roues
tournent, l'une donnant naissance à l'autre.

4. Il les construit sur le modèle des Roues plus anciennes, les
plaçant sur les Centres Impérissables.

Comment Fohat les construit-il? Il rassemble la Poussière de Feu. Il
forme des Boules de Feu; passe à travers, et autour d'elles, leur
infusant la vie, et il les met ensuite en mouvement; les unes dans un
sens, les autres dans un autre. Elles sont froides, il les réchauffe.
Elles sont sèches, il les humecte. Elles brillent, il les évente et
les refroidit. Ainsi agit Fohat, d'un Crépuscule à l'autre, pendant
sept Éternités.

5. À la Quatrième, les Fils reçoivent l'ordre de créer leurs Images :
Un Tiers refuse. Deux obéissent.

La Malédiction est prononcée. Ils naîtront dans la Quatrième; ils
souffriront et causeront de la souffrance. C'est la Première Guerre.

6. Les Roues les plus Anciennes tournèrent en bas et en haut … Le
Frai de la Mère remplit le tout. Il y eut des Combats entre les
Créateurs et les Destructeurs, et des Combats pour l'Espace; la
Semence apparaissant et réapparaissant continuellement.

7. Fais tes calculs, ô Lanou, si tu veux savoir l'âge exact de la
Petite Roue. Son Quatrième Rayon est notre Mère. Atteins le
Quatrième « Fruit » du Quatrième Sentier de Connaissance qui conduit
à Nirvâna, et tu comprendras car tu verras …

Stance -VII-
1. Vois le commencement de la Vie sensible et sans forme.

D'abord, le Divin, le Un issu de l'Esprit-Mère; puis le Spirituel :
les Trois issus de l'Un, les Quatre de l'Un, et le Cinq, d'où les
Trois, les Cinq et les Sept. Voilà le Triple et la Quadruple, en
descendant; les Fils, nés du Mental du Premier Seigneur, les Sept
Radieux. Ce sont eux qui sont toi, moi, lui, ô Lanou; eux qui
veillent sur toi et sur ta mère, Bhumi.

2. Le Rayon Unique multiplie les Rayons moindres. La Vie précède la
Forme et survit au dernier atome. À travers les Rayons innombrables,
le Rayon de la Vie, l'Unique passe comme un Fil à travers bien des
Perles.

3. Lorsque l'Un devient Deux, le Triple apparaît, et les Trois sont
Un; c'est notre Fil, Lanou, le coeur de la Plante-Homme appelé
Saptaparna.

4. C'est la Racine qui ne meurt jamais; la Flamme à Trois Langues des
Quatre Mèches. Les Mèches sont les Étincelles qui émanent de la
Flamme aux Trois Langues projetées par les Sept, - leur Flamme, - les
Rayons et les Étincelles d'une Lune unique réfléchie dans les Flots
agités de tous les Fleuves de la Terre.

5. L'Étincelle est suspendue à la Flamme par le fil le plus délié de
Fohat. Elle voyage à travers les Sept Mondes de Mâyâ. Elle s'arrête
dans le Premier, et y est un Métal et une Pierre; elle passe dans le
Second, et voilà – une Plante; la Plante tourbillonne à travers sept
changements et devient un Animal Sacré. Des attributs combinés de ce
qui précède, Manu, le Penseur, est formé. Qui le forme? – Les Sept
Vies et la Vie Une. Qui le complète? – Le Quintuple Lha. Et qui
perfectionne le dernier Corps? – Le Poisson, Sin et Soma …

6. Depuis le Premier-né, le Fil qui unit le Veilleur Silencieux à son
Ombre, devient plus fort et plus radieux à chaque changement. La
lumière Solaire du matin s'est changée en l'éclat glorieux de midi.

7. « Voilà ta Roue actuelle, dit la Flamme à l'Étincelle. Tu es moi-
même, mon image et mon ombre. Je me suis vêtue de toi, et tu es mon
Vâhan jusqu'au Jour « sois avec Nous », où tu redeviendras moi-même
et d'autres, toi-même et moi. » Alors les Constructeurs, s'étant
revêtus de leur première Enveloppe, descendent sur la Terre
rayonnante, et règnent sur les Hommes, - qui sont eux-mêmes…

Tel est le fragment d'histoire archaïque, sombre et confus, presque
incompréhensible.
*********************


Si vous lisez et que vous comprenez, je vous dis Bravooooooo :disco:

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiressansfin.forumzen.com/portal.htm
Arwen
Community Manager
Community Manager
avatar

Messages : 5358
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 1264
Localisation : Dans une chaumière au fond des bois, près d'un ruisseau ...

MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Lun 31 Mai 2010 - 8:33

Allez, j'en rajoute!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bon assez pour le moment.
Celui qui a tout compris le fait savoir.
Merci :joker:

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiressansfin.forumzen.com/portal.htm
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15812
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Lun 31 Mai 2010 - 16:51

Je trouve ses textes tres "Hermétiques", mais bon il y a des choses interessantes.

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Quinqua
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 55
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Lun 29 Avr 2013 - 7:50

Il faut reconnaître que c'est bien hermétique, limite pénible Rolling Eyes
Je me demande à quoi ça sert d'écrire ce que personne ne va comprendre au final
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9209
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Ven 7 Fév 2014 - 13:53

On comprend mieux si on s'en réfère au troisième lien donné par Arwen, et on retombe sur la création de l'homme par des extra-terrestres et au déluge:

Le Livre de Dzyan

Auteur : Marina Missier

Le Livre de Dzyan est un texte très ancien originaire du Tibet. Ce " livre " fait partie d'un ensemble beaucoup plus vaste qu'est le Kiu-Té.
" Dzyan " dérive du mot sanscrit " Dhyan " signifiant méditation mystique. Le Livre de Dzyan est le premier volume des Commentaires des sept volumes sacrés de Kiu-té.

Dans la bibliothèque de chaque monastère Tibétain ont peut trouver 35 volumes de Kiu-Té, écrits dans des buts exotériques, à l'usage des laïques mais aussi 14 volumes de commentaires sur ces ouvrages, et qui sont l'oeuvre des traducteurs initiés.
Chez nous ce livre est très peu connu alors que son origine est beaucoup plus ancienne que la bible. C'est après avoir étudié ce livre qu'Helena Blavatsky a fondé son mouvement spiritualiste ésotérique. Il a été à la base de ce qu'elle a appelé la Théosophie.

Le livre de Dzyan est une chronique de l'Inde Ancienne, elle relate entre autres choses la création du monde et de l'homme. La Création telle qu'elle est racontée par le livre de Dzyan fait que l'église Catholique a jeté un tabou sur cet écrit dès que les premières stances ont commencées à être connues en occident à la fin du XIXème siècle.
Si ce livre a réussi à s'attirer les foudres de l'église catholique c'est, entre beaucoup d'autres choses, parce que la Genèse de l'humanité telle qu'elle y est racontée n'a rien à voir avec la Genèse raconté par l'ancien Testament, ou du moins celle véhiculée depuis. Je passe sur les détails mais vous livre tout de même un ou deux détails de cette création mais avec des mots qui sont les nôtres aujourd'hui.

La création de l'homme serait le fruit " d'expériences " faîtes par des Dieux qui ont dû s'y reprendre à plusieurs fois pour arriver à un résultât satisfaisant. (Nous voilà déjà très loin d'un Dieu de l'ancien Testament qui crée l'homme à son image et qui crée la perfection du premier coup puisqu'il est Dieu.)
Ce que les Dieux du livre de Dzyan définissent comme un résultat acceptable est un produit qui leur permette de s'accoupler avec leurs créations et d'avoir des descendants. Comment ? Quoi ? Qu'est ce ? Les Dieux, non contents d'être plusieurs auraient en plus un corps physique et s'accoupleraient vulgairement avec les femmes qu'ils ont crées ? Impensable pour les canons de l'Eglise Catholique.

Pourtant, si l'on se fie à l'Ancien Testament qui est le " puits " commun des trois principales religions monothéistes, dans la Genèse (6.1 et 6.2) :
Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.
Et pourtant et pourtant… Quelle que soit le texte auquel ont se réfère l'histoire est exactement la même. Les seules différences ne résident pas dans l'histoire de la création, à proprement parler, mais dans les termes employés. Là où l'Ancien testament parle des fils de Dieu, le livre de Dzyan parle de Dieux, là où l'Ancien testament parle des " jours " de la création le livre de Dzyan parle de " roues ", etc…

L'Ancien Testament, du moins les 5 premiers livres de la bible ont été écrits par Moïse. Les autres livres de l'Ancien Testament ont été écrits sur une période qui s'est étalée sur un millier d'années. Moïse étant né vers - 1300, l'ancien Testament a été écrit entre - 1300 et - 300 avant Jésus Christ. Le Livre de Dzyan quant à lui aurait été " écrit " vers - 8000, il n'est donc pas étonnant qu'il soit plus détaillé et plus précis que l'Ancien Testament.

S'il y a des parenthèses à " écrit " c'est qu'il ne s'agit pas d'une écriture au sens où nous l'entendons actuellement, car l'écriture n'à vu le jour qu'à l'époque de Sumer vers - 4000. Et encore, à l'époque sumérienne l'écriture était essentiellement constituée de pictogrammes.
Bien que l'Ancien Testament fasse partie intégrante des textes fondateurs de l'église catholique, celle-ci s'appuie tout de même beaucoup plus sur les textes écrits par les apôtres et qui véhiculent une idée de Dieu un peu différente, mais plus que tout, elle s'appuie sur les dogmes qu'elle a fixé tout au long de son histoire.


Aussi, lorsque certaines stances du Livre de Dzyan commencent à être rendues publiques en occident à la fin du XIXème siècle, elle décrète que le livre de Dzyan a été écrit par le diable en personne…
Oubliant par là que le diable n'a aucune existence historique, dans aucun texte fondateur… Y compris dans la bible, ni même dans le nouveau Testament… Puisque le diable a été inventé au moyen-age et fait l'objet d'un dogme afin qu'il puisse faire partie de l'enseignement catholique.
Depuis lors ce livre n'a jamais cessé d'être discriminé, tout comme tous ceux qui l'ont étudié et qui ont rendu publique leurs recherches. Néanmoins, certains ufologues ont eu vent de ce livre et c'est grâce à eux qu'on commence à le re-découvrir, ou plutôt à le découvrir, en occident.

Si ce livre intéresse tant les ufologues c'est à cause de certaines stances qui ont été rendues publiques et qui parlent d'un groupe d'êtres qui sont venus sur Terre il y a des milliers d'années dans un vaisseau de métal qui a fait d'abord plusieurs fois le tour de la Terre avant d'atterrir.
Ces êtres :
…"vivaient entre eux et étaient repérés par les humains parmi lesquels ils s'étaient établis. Mais par la suite des différences surgirent entre eux et ils se divisèrent ; plusieurs hommes et femmes et quelques enfants s'établirent dans une autre ville, où ils furent promptement consacrés comme souverains par la population effrayée" …
…"La séparation n'apporta la paix à ces peuples et finalement leur colère atteignit un point tel que le souverain de la cité originale prit avec lui un petit nombre de guerriers et qu'ils s'envolèrent dans les airs dans un grand vaisseau de métal brillant. Lorsqu'ils furent à de nombreuses lieues de la ville de leurs ennemis, ils lancèrent une grande lance brillante accompagnée d'un rayon lumineux. Elle jaillit dans la cité de leurs ennemis avec une grande boule de flamme qui s'éleva dans les cieux au moins jusqu'aux étoiles. Tous les habitants de la ville furent horriblement brûlés et même ceux qui n'étaient pas dans la ville - mais dans les environs - furent également brûlés. Ceux qui regardèrent la lance et la boule de feux restèrent aveugles pour très longtemps. Ceux qui rentrèrent dans la ville à pied devinrent malades et moururent. Même la poussière de la ville était empoisonnée ainsi que la rivière qui la traversait. Les hommes n'osèrent pas s'approcher de la ville, et petit à petit, celle-ci tomba en poussières et fut oubliée par les hommes.
Quand le chef vit ce qu'il avait fait à son propre peuple, il se retira dans son palais et refusa de voir qui que ce soit. Il recueillit ensuite autour de lui ceux de ses guerriers qui restaient ainsi que leurs femmes et leurs enfants et ils entrèrent tous dans les vaisseaux qui s'élevèrent un par un dans le ciel et s'envolèrent. Ils ne revinrent plus jamais.

Les ufologues voient dans ce récit une tentative d'un groupe d'extra-terrestres d'établir une colonie sur la terre dans le passé. Dieux ou Extra-terrestres ? Ou Extra-terrestres pris pour des Dieux ? A chacun de se faire sa propre opinion…
Cette question étant ouverte, il y a une autre question qui se pose, et elle a du poser beaucoup de problèmes à l'église catholique, lorsqu'on compare les deux textes.

Dans la Genèse biblique lorsqu'il est fait référence aux enfants d'Adam et D'Eve ainsi qu'à leurs petits enfants. Bref ! À leur descendance. On ne peut s'empêcher de mettre cela en parallèle avec les premières " expériences " réalisées par les Dieux du livre de Dzyan. Car pour le reste, tout correspond à la chronologie du récit de la Genèse biblique.
Adam et Eve seraient donc le résultat de la première expérience qui a crée des " produits ". Vu la description du " produit " en question, il est clair que ce n'est pas glorieux et bien loin de l'image que l'on se fait habituellement toutes cultures confondues du 1er homme et de la première femme de la terre…

Je pense que quel que soit le tollé soulevé par Darwin avec sa théorie sur l'évolution de notre espèce, à choisir, l'église (et bien d'autres) auraient plus volontiers reconnu que nous descendions du singe que de l'espèce du " produit " expérimental décrit par le livre de Dzyan.
Les critères de notre race n'étant que relativement fixés qu'à compter de la génération où les dieux ont pu enfin s'accoupler avec les femelles qu'avaient engendré la dernière génération de leur produit d'expérience. A en croire ce texte, ce n'est qu'à partir de ce moment où nous aurions eu des ancêtres qui nous ressemblent un peu physiquement.

Ce livre parle aussi d'un sujet qui n'est pas abordé par l'ancien Testament, qui je vous le rappelle a été " écrit " près de 7000 ans après le livre de Dzyan. Il se peut donc que certains détails aient été oublié entre temps, ou omis volontairement parce qu'ils ne collaient pas au contexte de l'époque.

Le livre de Dzyan dit qu'il y aurait eut 7 " tribus " qui se seraient installées sur la terre et que chacune d'elles se seraient installées à un endroit différent de la terre et chacune d'elles auraient mené ses propres expériences indépendamment des autres pour créer ses propres produits.

Je résume : Il y aurait eu quelques " cafouillages " qui ont fait se corrompre les produits des uns ou des autres car tous avaient des résultats plus ou moins réussis. Il y a eu des " reproductions " non contrôlées entre les produits des uns (très réussi) et le produit des autres (un vrai désastre). Ce qui à fini par créer une génération de produits impurs et surtout incontrôlables tant elle était violente, entre autres caractéristiques pas fameuses…

Cette reproduction incontrôlée qui a produit une génération incontrôlable, il a été décidé de l'éradiquer de la surface de la terre et de mettre fin à toutes les expériences. Il a été demandé à la lignée la moins corrompue de construire un abri et dès que cela a été fait, un gigantesque déluge a exterminé tous les autres produits de la surface de la terre…

Les 7 tribus dont il est question, on peut, par bien des points, les rapprocher des différents mythes et croyances concernant l'Atlantide. C'est aussi l'une des raisons qui font que le livre de Dzyan est de plus en plus connu en occident

_________________
Parmi les questions que l'avenir nous pose, il en est certainement auxquelles le passé à déjà répondu…. Maurice Druon
Il n’y a pas de religion supérieure à la vérité. Sages de Bénarès
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Quinqua
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 55
Localisation : Sud-est

MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   Sam 8 Fév 2014 - 9:18

Ah !! Voilà qui est plus clair !! Et on en revient toujours aux mêmes choses finalement. Décidément, l'église catholique va avoir de plus en plus de mal à continuer ses discours obscurantistes. Enfin, espérons-le parce qu'il émerge de plus en plus dans le monde des extrémistes de toutes religions qui semblent encore plus tarés que ceux d'avant !
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES STANCES DE DZYAN - (partie 1) d'Helena P Blavatsky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Helena P. Blavatsky, la papesse du Nouvel Ordre Mondial !
» HELENA P. BLAVATSKY
» Livres électroniques à lire ou à télécharger [format PDF]
» Les volcans d'Indonésie (une petite partie)
» 1er partie Baudrier porte briquet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: X FILES - Dossiers Non Classés :: LES LIVRES INTERDITS/LANGAGES OUBLIES/CODES SECRETS-
Sauter vers: