Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur

Nouveau ! Ne donnez plus d'argent.
Pour nous aidez, visionnez des clipeeees
sur Tipeeee - Forum de minuit.
Ca vous prendra 1 minutes


REGRESSER
DANS VOS VIES ANTERIEURES
SEUL(E)S ET SANS DANGER

METHODE : ici

Venez témoigner ! ici

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez
 

 LES PRETRESSES

Aller en bas 
AuteurMessage
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

LES PRETRESSES Empty
MessageSujet: LES PRETRESSES   LES PRETRESSES Icon_minitimeDim 29 Avr 2012 - 12:14

LES PRETRESSES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les femmes dans le monde religieux
Elles y exercent plutôt des fonctions non-institutionnelles.
Elles sont souvent guérisseuses et magiciennes: elles connaissent les formules magiques liées aux fonctions de la reproduction notamment l'accouchement.
Elles peuvent être soit: toujours vierges, soit: prostituées sacrées vouées aux dieux ou déesses de la fécondité.
Elles sont également chanteuses et musiciennes: chants et musiques avaient à l'origine une fonction sacrée.
Les femmes étaient souvent oracles comme la Pythie de Delphes
Il y avait des prêtresses dans la religion germanique, en Egypte, dans la religion sumérienne, surtout dans les cultes de fécondité. Il y a des prêtresses dans certains cultes hindous, notamment le culte de Kali, où le culte s'adresse à l'aspect féminin de Dieu.
Il y avait des prostituées sacrées en Mésopotamie (culte d'Ishtar ou d'Astarté) et en Inde. Elles représentaient la déesse-mère ou la déesse de la fécondité.

A Rome, les Vestales devaient rester chastes durant tout le temps de leur sacerdoce (30 ans). Leur chasteté garantissait, dans l'esprit des Romains, la prospérité de l'Etat, dont elles gardaient le centre d'énergie, le feu sacré. Une violation de la chasteté était considérée comme un crime affreux, un crime contre la sûreté de l'Etat. Une Vestale qui le commettait était enterrée vivante sur le campus sceleratus.

Dans le monde celtique:
Certaines prêtresses s’unissent uniquement pendant la fête de Beltane,  le 1er Mai, ceci dans l’espoir de donner naissance à une fille qui pourra prendre leur suite.
Beltane est un moment de grande fertilité - pour la terre elle-même, pour les animaux, et bien sûr pour les personnes. Cette saison était célébrée par les cultures depuis des milliers d'années, d'une quantité de façons, mais presque toutes partageant l'aspect de la fécondité. Typiquement, il s'agit d'un Sabbat pour célébrer les Dieux de la chasse ou de la forêt, (d’où le mythe du dieu cornu arborant des bois de cerf), et les Déesses de la passion et de la maternité, ainsi que les divinités agricoles.


La prostitution sacrée en Mésopotamie
Dans la mythologie sumérienne on parle des noces d'Inana (= akkadien Ishtar) et de Dumuzi (= akk. Tammuz). On sait par les hymnes qui nous sont parvenus que le roi de Babylone, au Nouvel An, s'unissait avec la grande prêtresse d'Ishtar par un hieros gamos (= "relations sexuelles sacrées"). La grande prêtresse représentait Ishtar et le roi (agissant en tant que grand prêtre) Tammuz. C'était un rite de fécondité qui devait garantir le renouvellement des énergies dans la nature et dans l'Etat, à l'aube de la nouvelle année.
Autre interprétation: Ishtar possédait une force magique numineuse le "me" qui garantit l'ordre du monde et qu'elle transmet au roi lors du hieros gamos. Il s'agissait donc pour le roi de recueillir la force qui fonde sa royauté.

A Ur, au temple de Nanna (ou Sîn, la divinité lunaire), il y avait des hiérodules considérées comme les épouses du dieu Nanna/Sîn, représenté en fait par le roi.
Le roi n'était pas le seul à pouvoir bénéficier de relations avec les prostituées sacrées. On sait qu'il y avait des hiérodules accessibles au commun des mortels, dans la plupart des temples babyloniens. Elles portaient des noms divers: nadîtum, qadishtum, isharîtum.

En Grèce:
En Macédoine: la mère d’Alexandre le Grand, Olympias, était elle aussi une prostituée sacrée. Elle prétendit toujours que le père d’Alexandre était Zeus.

La prostitution cultuelle en Inde
Les devadâsî-s sont attestées massivement en Inde à partir du 6ème s après JC. Elles avaient pour fonction les danses sacrées, le chant, la musique et la prostitution sacrée.
Les devadâsî-s étaient consacrées aux dieux, c‘est-à-dire à leurs représentants, les prêtres, et souvent accessibles aussi aux simples fidèles. Les relations sexuelles auxquelles elles se prêtaient étaient considérées comme un rite sacré de fécondité, qui devait servir à augmenter la fécondité des gens, des animaux et de la terre, car dans les civilisations anciennes la fécondité ne va pas de soi, elle vient des dieux.

Dans la Thora
La femme du prophète Osée était une prostituée sacrée des cultes cananéens de la fécondité (cf. Osée 1.2, 4.13-14).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
 
LES PRETRESSES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: X FILES - Dossiers Non Classés :: SPIRITUALITE/MYSTERE DES RELIGIONS-
Sauter vers: