Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 Gilles de Rais

Aller en bas 
AuteurMessage
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Gilles de Rais   Lun 7 Mai 2012 - 13:00

Gilles de Rais

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il fut une grande figure de la guerre de Cent Ans avant de tomber dans la décadence et la débauche, jusqu'à être condamné par un tribunal ecclésiastique « pour sorcellerie, sodomie, et meurtres de trente petits enfants», bien que le nombre de ses crimes divise les historiens.
Certains auteurs voient en lui le personnage de «Barbe bleue», le « plus grand tueur en série de l'histoire de France », bien que ces appellations soient anachroniques.

Biographie
Appartenant à la double maison de Montmorency-Laval, Gilles de Rais est né en septembre ou octobre 1404 au château de Machecoul, capitale du Pays de Retz, baronnie de Bretagne ou, selon certains historiens, au château de Champtocé-sur-Loire, « en une chambre appelée la tour Noire ».
Condamné à être pendu puis brûlé pour sorcellerie, sodomie et meurtres d'enfants, il est mort le 26 octobre 1440 à Nantes.
Gilles de Montmorency-Laval était baron de Retz, et seigneur de Machecoul, Saint-Étienne-de-Mer-Morte, La Bénate, Pornic, Princé, Vue, Bouin, Ingrandes, Champtocé-sur-Loire, etc. Ses immenses revenus, ses alliances et sa parenté avec de grandes familles nobles (Montmorency, Laval, Thouars, Craon, etc.), firent de lui un des seigneurs les plus en vue de son époque.

Un héros de la guerre de Cent Ans
Petit-neveu du connétable Bertrand du Guesclin — le héros du siècle précédent dans les premières luttes de cette interminable guerre contre les Anglais — Gilles de Rais entreprend une carrière militaire, qui allait se révéler brillante. Il s'illustre d'abord sous les ordres de Jean V de Bretagne en prenant une part active dans les querelles résiduelles de la guerre de Succession de Bretagne entre les Montfort et les Penthièvre (1420).
Il combat ensuite contre les Anglais à partir de 1427 (jusqu'en 1431). Étant passé au service du roi de France Charles VII, il emporta d'assaut, en 1427, le château du Lude, dont il tua le commandant. Il reprit encore aux Anglais la forteresse de Rainefort (Rennefort) et le château de Malicorne-sur-Sarthe, dans le comté du Maine.
Lors de la guerre de Cent Ans, dont il sera un des héros, on le trouve notamment aux côtés de Jeanne d'Arc. En 1429, il fut un des principaux capitaines qui l'aidèrent à faire entrer des vivres dans Orléans, et il se distingua à la prise de Jargeau le 12 juin 1429.
Après l'éclatante victoire de Patay, Charles VII est sacré roi de France à Reims le 17 juillet 1429, et Gilles de Rais, mandaté « d'aller quérir la Sainte Ampoule. »
Son échec, avec Jeanne d'Arc, lors du siège de Paris — dû à la trahison de Georges de La Trémoille qui a fait se replier l'armée française — entraîne son discrédit auprès de la Cour et l'incite à se retirer sur ses terres et en particulier dans son château de Tiffauges en Vendée, lieu où se seraient déroulés les crimes dont il fut accusé.

Passionné d'alchimie et de magie
Ses ressources ne lui suffisant pas, Gilles de Rais avait depuis longtemps cherché d'autres moyens pour s'en procurer. Il eut recours à l'alchimie. De prétendus adeptes lui apprirent le secret de fixer les métaux ; mais il manqua le grand œuvre. Dégoûté de l'Art d'Hermès, il se jeta dans la magie. Un Anglais, nommé messire Jean, et un prêtre Florentin, François Prelati, furent successivement ses maîtres et l'aidèrent dans ses conjurations.
On dit qu'il promettait tout au diable, excepté son âme et sa vie. Mais tandis qu'il prodiguait l'encens au démon et qu'il faisait l'aumône en son honneur, il continuait ses exercices pieux avec ses chapelains, alliant ainsi une extrême superstition aux pratiques les plus impies et à la dépravation de mœurs la plus criminelle.
En effet, il semble que ce fut à cette époque qu'il commença à immoler des enfants, soit pour mettre plus de raffinement dans ses plaisirs abominables, soit pour employer leurs sangs, leurs cœurs ou quelques autres parties de leurs corps dans ses charmes diaboliques. Ses gens attiraient dans ses châteaux, par quelques friandises, des jeunes filles, mais surtout des jeunes garçons du voisinage, qui disparaissaient. D'autres agents, qui accompagnaient ce seigneur dans ses tournées en Bretagne, persuadaient les artisans pauvres qui avaient de beaux enfants de les confier au maréchal, et leur promettaient qu'il les admettrait parmi ses pages et se chargerait de leur sort.
Des parents, des amis de Gilles de Rais comme Princay, ou Roger de Briqueville, ou encore Gilles de Sillé, semblent même avoir été les complices de ses horribles débauches, soit en lui procurant des victimes, soit en maltraitant ou en menaçant les parents pour étouffer leurs plaintes.

Un criminel hors du commun
Dès la Pentecôte 1440, un conflit larvé s'installe entre Gilles de Rais et l'Église, qu'il aurait défiée en reprenant par la force une de ses possessions à Saint-Étienne-de-Mer-Morte.
De ce fait, Gilles de Rais tombe sous la juridiction de l'Église, et permet à celle-ci de lancer parallèlement une procédure pour enquêter sur les rumeurs qui courent à son encontre. Le 13 septembre 1440, Jean de Malestroit, l'évêque de Nantes cite Gilles de Rais à comparaître après avoir recueilli des témoignages et des rumeurs sur les exactions de celui-ci. Contrairement à ce qui est communément affirmé, lorsqu'il est arrêté le 15 septembre 1440 en son château de Machecoul, il n'est pas accusé d'avoir violé, torturé et assassiné un certain nombre d'enfants, notamment dans le cadre de rites sataniques, durant les huit années précédentes, mais d'être entré armé dans une église et d'avoir, pendant l'office, molesté et arrêté un homme lige du duc de Bretagne.
Ce n'est que le 8 octobre qu'il découvrira devant le tribunal de l'inquisition ses véritables chefs d'accusation, les plus graves de l'époque : sodomie, sorcellerie et assassinat. Cette précision sur son arrestation permet de comprendre pourquoi Gilles de Rais se laisse capturer sans opposer de résistance.
S'ouvre alors l'instruction du procès civil qui va être l'instrument de sa chute. Il est emprisonné dans le château de Nantes tandis que le duc de Bretagne charge son commissaire, Jean de Toucherond, de commencer une enquête. Deux des gens de Gilles de Rais sont arrêtés, Henriet et Étienne Corillaut dit Pontou ou Poitou.
Le procès de Gilles de Rais est l'un des tout premiers procès des barons du royaume, qui jusque-là étaient maîtres en leur baronnie, et ne relevaient de la justice de personne.

Dans les souterrains du château de La Suze-sur-Sarthe, qui lui a appartenu, quelque quarante-neuf crânes humains auraient été découverts ultérieurement. Il est aujourd'hui difficile de se prononcer sur la réalité et le nombre exact des victimes. À l'époque, l'accusation lui a reproché cent quarante meurtres. Gilles de Rais disposait de ses hommes de main, qui auraient été parfois des anciennes victimes, et auraient servi de rabatteurs. Ils auraient cherché dans un premier temps les enfants livrés à eux-mêmes, sinon ils auraient engagé des enfants à travailler au château (ce qui était un privilège), puis, si les parents demandaient des nouvelles, on leur aurait rétorqué souvent que leur enfant indigne s'était enfui.

Le doute sur la culpabilité de Gilles de Rais a toujours régné, si bien qu'en novembre 1992, l'avocat Jean-Yves Goeau-Brisonnière réunit un tribunal composé d'anciens ministres, de parlementaires et d'experts à l'UNESCO pour se livrer à une révision du procès de Gilles de Rais, laquelle révision a abouti à son acquittement. Ce procès de révision est relaté dans "Gilles de Rais ou la Gueule du loup", de Gilbert Prouteau. Ce jugement n'a qu'une valeur indicative, aucune juridiction constituée n'étant compétente pour réviser un procès du XVe siècle.
Dans son livre Le Procès de Gilles de Rais, paru en 1965, Georges Bataille voit en Gilles de Rais la figure exemplaire d'une époque de la féodalité où la raison balbutiante n'avait pas encore muselé la fête archaïque de la violence : « Sa noblesse a le sens d'une violence ne regardant rien et devant laquelle il n'est rien qui ne cède».
Dans son livre Plaidoyer pour Gilles de Rais, Jean-Pierre Bayard présente Gilles de Rais comme une victime de l'Inquisition.

Les conjectures à propos de Gilles de Rais et de Jeanne d'Arc
Le fait qu'un criminel de cette ampleur ait côtoyé Jeanne d'Arc a fait couler beaucoup d'encre chez les écrivains, qui ont fantasmé autour de ce « démon à côté d'un ange ». Les écrits de l'époque ne nous permettent en fait que de faire des spéculations invérifiables sur les relations de Gilles de Rais et de Jeanne d'Arc. Il semblerait néanmoins que Gilles de Rais n'ait commencé ses forfaits supposés qu'après l'épopée de Jeanne d'Arc. Il est probable en revanche que, fidèle à son éducation et à ses habitudes, Gilles de Rais ait eu un tempérament violent lors des campagnes militaires. Si Gilles de Rais a régulièrement manifesté pendant sa vie des comportements de personne influençable et croyante, il était proche du parti de Georges de La Trémoille, qui n'était pas admirateur de Jeanne d'Arc. Il demeure donc difficile de spéculer sur les relations entre Gilles et Jeanne, même si le « Mystère du siège d'Orléans » montre qu'il éprouve une grande admiration pour la Pucelle, l'appelant « Noble Dame » dans ses 20 500 vers.



Source Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Schrödinger
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 24
Localisation : Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Gilles de Rais   Lun 7 Mai 2012 - 16:41

Triskel a écrit:
Le fait qu'un criminel de cette ampleur ait côtoyé Jeanne d'Arc a fait couler beaucoup d'encre chez les écrivains, qui ont fantasmé autour de ce « démon à côté d'un ange ».
Et ça continue ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Schrödinger le Sam 26 Mai 2012 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18221
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Gilles de Rais   Lun 7 Mai 2012 - 23:25

Shrodinger les dessinateurs l'ont joliment avantagé.... je trouve, car sur les peintures il est pas jojo :lol:


S inon, c'est un personnage sulfureux, certains disent aussi que c'était un psychopathe !
il n'y a pas de fumée sans feu

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Schrödinger
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 24
Localisation : Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Gilles de Rais   Mar 8 Mai 2012 - 10:17

C'est normal c'est un manga : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais dans les peintures de l'ancien temps, ils sont tous pas jojo, on dirait qu'ils sont fait de porcelaine.


Dernière édition par Schrödinger le Sam 26 Mai 2012 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18221
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Gilles de Rais   Mar 8 Mai 2012 - 11:41

oui , ou alors ils étaient tous vraiment moches 361122

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gilles de Rais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gilles de Rais
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gilles de Rais
» La fortune maudite de Gilles de Rais
» [Manga] Drifters
» [Sondage] Culpabilité de Gilles de Rais
» Gilles de Rais, un monstre ou une victime ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: TOP SECRET - Les Hommes :: PERSONNAGES CELEBRES DE L'OCCULTE/SCIENCES/SF-
Sauter vers: