Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGaleriePublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...



MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



Venez nous parler de votre quete
de recherche sur vos VIES ANTERIEURES.
ICI

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.







notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Partagez | 
 

 Le sanctuaire de Delphes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Le sanctuaire de Delphes   Mar 7 Aoû 2012 - 17:50

Le sanctuaire de Delphes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le sanctuaire panhellénique de Delphes, en Phocide, a eu un prodigieux rayonnement dans le monde antique, comme en témoignent les monuments qu'y accumulèrent les habitants du monde grec. Il dut ce prestige au site grandiose qui l'abritait, à la présence de l'oracle et aux compétitions sportives qui s'y déroulèrent.

Le temple d'Apollon à Dephes en Grèce est au cœur de multiples légendes entre dieux, déesses et héros mythologiques. Dans les épopées d'Homère, Delphes était le centre du monde. C'était un oracle relié directement aux dieux.

Un magnifique et riche temple dédié au culte d'Apollon a été bâti à Delphes ; le dieu donnait ses oracles ambigus par l'intermédiaire d'une prêtresse (prophétesse) connue sous le nom de Pythie (Pythonisse) assise sur un trépied recouvert par la peau du serpent Python.
« La Pythie, après avoir accompli des rites destinés à la mettre dans une disposition favorable pour recevoir le dieu, rend des oracles en vers ou en prose, et le dieu dit « je » par sa bouche ».
Les consultants des oracles ou les arrêts d'Apollon venaient de toute la Grèce, de l'Europe et de l'Asie.

Les ruines visibles aujourd’hui sont celles qui demeurent du temple édifié au milieu du IVe siècle av. J.­C. Deux autres constructions l’avaient précédé : la première a été incendiée en 548 av. J.­C., la seconde, détruite en 373 av. J.­C. par un tremblement de terre.  

Le sanctuaire religieux
Un site grandiose
Encore aujourd'hui les Phédriades, gigantesques roches verticales sur les pentes sud du Parnasse, provoquent l'admiration et la crainte du visiteur. C'est sur ce site à la physionomie si impressionnante qu'a été fondé le plus grand centre religieux de la Grèce antique : les différents bâtiments s'étageaient le long de ces roches, formant une sorte de circuit que le voyageur empruntait pour se rendre jusqu'au sein des seins du sanctuaire : le temple de Delphes où se trouvait l'oracle. Tout en haut se trouvaient le théâtre et le stade, lieux de compétitions sportives et lyriques.

Origines mythiques du sanctuaire
Selon la légende, le sanctuaire de Delphes aurait été fondé par le dieu Apollon lui-même après qu’il eut construit le temple de Délos.
À l’arrivée du dieu, le sanctuaire était gardé par un serpent nommé Python, fils de Gaïa et gardien d'un oracle consacré à Thémis. Apollon, qui souhaitait établir un oracle pour guider les hommes, tua Python avec son arc et s'appropria ce lieu sacré.
Selon une autre tradition reprise par Eschyle, l'oracle de Delphes fut d'abord celui de la Terre, Gé, puis d’autres divinités féminines avant d’être transmis à Apollon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les oracles dans la religion grecque
Dans la Grèce antique, les oracles étaient un aspect fondamental de la religion. Ils étaient rendus par certains dieux, dans des lieux précis et suivant des rites rigoureusement établis.

L'oracle est la réponse donnée par le dieu à une question personnelle concernant généralement l’avenir et nécessite le plus souvent une interprétation.
Par extension, le terme d'"oracle" désigne aussi l'intermédiaire humain qui transmet la réponse du dieu ainsi que le lieu sacré où la réponse est donnée.

L'Oracle de Delphes, était le haut lieu de la prophétie, que l'on désignait comme "l'ombilic de la terre". Le sanctuaire était situé sur une crevasse d'où émanaient des vapeurs froides provoquant un état de transe. La Pythie s'asseyait sur un trépied d'or au-dessus du gouffre et inhalait les vapeurs pour prononcer des paroles énigmatiques recueillies par un prêtre et interprétées comme les révélations d'Apollon.
L'oracle de Delphes, qui permettait d’interroger le dieu Apollon, était l’un des plus célèbres de l’Antiquité. Il a été consulté jusqu'au IIème siècle av. J.-C.


Qui était la Pythie ?
A Delphes, la prophétesse (c’est-à-dire, selon l’étymologie grecque, "celle qui parle à la place [du dieu]") était appelée la Pythie ou "prêtresse pythienne".
Ce nom lui vient d'Apollon, qui est appelé Apollon Pythien à Delphes parce qu'il a vaincu le serpent Python.
Cette femme était une vierge choisie parmi les habitantes de la région.
A l’origine, elle s'exprimait en vers et ses propos confus devaient être interprétés par deux prêtres, assistés par cinq ministres du culte.
Les différentes charges liées à l’oracle de Delphes étaient attribuées à vie.

Par la suite, les auteurs chrétiens comme Origène ou Jean Chrysostome ont véhiculé une image péjorative de cette prophétesse, la présentant comme une femme hystérique et droguée, possédée par le démon.

La consultation de l’oracle
La consultation de l’oracle de Delphes se déroulait selon un rituel précis et scrupuleusement respecté.
Seuls les hommes pouvaient consulter le dieu individuellement ou collectivement (pour une cité, par exemple).
Par ailleurs, on ne pouvait consulter la Pythie qu'un jour par mois. A l’origine, la consultation de l'oracle était annuelle et avait lieu le jour de la fête d'Apollon.
Elle se déroulait ensuite le sept de chaque mois pendant les neuf mois où le dieu était censé occuper le site : ce jour était appelé polyphthoos ("jour des multiples questions").

Le consultant devait s'acquitter d'une taxe versée à une confédération de cités. Le paiement d'une surtaxe ou des services rendus à la cité de Delphes permettaient d'acquérir le droit de promantie, c'est-à-dire le droit de passer outre la longue liste d'attente.
Le consultant était d’abord conduit dans l'adyton du temple d'Apollon et y rencontrait la Pythie, installée sur un trépied.
Celle-ci s'était purifiée, avait bu l'eau de la source Castalie et mâchait des feuilles de laurier (l'arbre du dieu Apollon).
Il offrait alors un sacrifice au dieu, la cérémonie étant conduite par les deux prêtres et leurs assistants.
La victime était aspergée d'eau froide et, si elle ne tremblait pas, la prise d'oracle était annulée.
Le consultant pouvait ensuite poser sa question que les prêtres avaient souvent reformulée pour qu’elle ait la forme d'une alternative.
La Pythie répondait ou non, selon la volonté du dieu qui s’exprimait à travers elle.
Selon les témoignages d’auteurs antiques dont Plutarque, la Pythie était cachée par un voile et l'on n'entendait que sa voix.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Triskel le Dim 4 Sep 2016 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
ECNI
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 3895
Date d'inscription : 25/02/2011
Age : 70
Localisation : AUDE je pointe du doigt et dit c'est l'AUDE là...

MessageSujet: Re: Le sanctuaire de Delphes   Mar 7 Aoû 2012 - 18:51

En visitant le musée de BOULOGNE/MER j'ai vu un vase GREC représentant APOLON .... et j'ai découvert qu'il était représenté ailé....

Aurait il été un ange ???
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Le sanctuaire de Delphes   Mar 7 Aoû 2012 - 19:06

On représentait quelquefois les dieux et souvent les anges avec des ailes, simplement pour figurer qu'ils se déplaçaient dans les airs, ça ne veut pas dire qu'ils en avaient!
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Le sanctuaire de Delphes   Mer 22 Aoû 2012 - 16:03


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] in [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

METTEZ EN GRAND ECRAN (FULLSCREEN) ET PROMENEZ-VOUS!
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sanctuaire de Delphes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sanctuaire de Delphes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L' oracle de DELPHES . Une stratégie DIVINE pour guider les évènements futurs .
» Le propre de l''homme
» [Histoire-géo] Cours 6e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: X FILES - Dossiers Non Classés :: ARCHEOLOGIE/CIVILISATIONS ANCIENNES/OOPARTS-
Sauter vers: