Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGalerieMembresS'enregistrerConnexion

MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



POTCAST N°01
DE WEIRDRADIO - MINUIT HORIZON 2020



Restez à l'antenne !

https://youtu.be/GtCboFK5lb4

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/ZgHQF2t

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.



FORUM DE MINUIT

notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Partagez | 
 

 La danseuse, le cracheur de feu et le roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shadow
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 22
Localisation : Une "Ombre" a t'elle vraiment une localisation ?

MessageSujet: La danseuse, le cracheur de feu et le roi   Jeu 27 Sep 2012 - 19:24

Je vous propose une de mes mini histoire en attendant la suite de "Silverstream", en faite c'est un travaille que j'ai eu a faire pour le lycée, il fallait écrire un conte, en Orient, avec un héro, un roi qui convoite une fille, et il y a très longtemp, et avec un objet magique pour aidé le héro, bref je vous propose de me donnez une note sur 20, et soyez franc :) Après bien sur je vous direz la note que j'ai eu quant je l'aurait.

Jamal Tarik était convoqué par le roi Cassim Adlar, dans son château. Il avait très peur, étant un simple saltimbanque de passage dans ce royaume d'Orient, il ne connaissait pas très bien son roi. Il se posait beaucoup de questions pendant son trajet sur le dos de son âne, "Pourquoi veut-il me voir ?", "Peu être à cause de la dernière représentation, lorsque j'ai raté une de mes balles". Ses questions l'assayèrent tant, qu'il ne vit pas qu'il était arrivé devant les portes de la forteresse, mais l'un des gardes lui rappela où il était en arrêtant son âne.
-Haltes là ! Dit celui-ci en tenant les rênes.
Le garde était habillé d'une cotte de mailles dorée, et d'une tunique noir et rouge. Le saltimbanque releva la tête et d'une voie troubler il dit :
-Je suis convoqué au château par le roi, je suis Jamal Tarik.
Les gardes se consultèrent du regard et hochèrent la tête en s'écartant du passage. Jamal s'engagea sur le chemin de pierres de la cour du château, le saltimbanque regarda bouche bée tous autour de lui, autour du chemin pierré il y avait un grand parterre de fleurs de toutes les couleurs, deux grandes fontaines de par et d'autres du chemin, et elles avait des motifs bleu et vert.
Il laissa ensuite son âne à un des nombreux servants habillé en blanc du chateaux, puits il demanda a un autre ou se trouvait la salle du trône. Le jeune homme le conduisit devant deux grandes portes en bois vernis, et il repartit. Jamal, ne sachant pas trop quoi faire, (Il n'avait jamais était convoqué par un roi après tous). Il cogna donc aux grandes portes, il se fit très mal aux phalanges, mais un vieil homme en tunique bleu vint lui ouvrir.
-Que voulait vous ?
-Je suis convoqué par le roi, je suis Jamal Tarik. Répéta le saltimbanque, pour la deuxième fois.
-Ah, oui nous vous attendions, je suis Abbes Abdallah, le scribe du roi.
Il s'avança avec le scribe dans une vaste salle éclairée par des centaines de bougies, et le sol était rempli de motifs triangulaires, carré blanc et bleu, ainsi que le plafond qui était, d'ailleurs d'une hauteur vertigineuse.
-Impressionnant, n'est-il pas ? Dit une voix amusée qui venait du fond de la salle.
Le saltimbanque n'avait pas remarqué le grand trône en or, avec des coussins rouges qui se dressait a quelques pas devant lui, il n'avait pas remarqué non plus l'homme avec une couronne, richement vêtut de rouge et or, qui était assis dessus. Le roi Cassim se redressa sur son siège et regarda son visiteur d'un regard avide, il avait une petite barbe en pique noir, et de long cheveu sombre. Jamal s'approcha du trône et mi-pied à terre, le scribe quant à lui, alla derrière son pupitre.
-Votre Altesse. Dit le saltimbanque d'une voix solennelle.
Le roi se contenta d'acquiescer, et le regarda à nouveau pendant un moment avant de dire :
-Tu dois surement te demander pourquoi je t'ai convoqué, saltimbanque.
-Oui, en effet, et j'espère que ce n'est pas à cause d'une erreur de jonglerie de ma part, Votre Altesse, sinon dans ce cas veuillez me pardonner.
Il baissa la tête vers le sol en signe de repentissement, mais le roi le regardait d'un regard interrogateur.
-Mais que me racontes-tu là, saltimbanque ? Je ne t'ai pas convoqué pour cela voyons, un roi t-elle que moi à autre chose à faire.
-Oui, oui, bien sur, veuillez m'excuser. Jamal se baissait tellement à présent, que son nez toucher presque le sol.
-Oui, donc je t'ai faits demander, parce que je convoite l'une de tes filles, pour qu'elle soit une de mes maitresses.
Le saltimbanque releva finalement la tête et regarda le roi interloqué.
-L'une de mes filles ? Mais... laquelle ?
-Je ne sais pas son prénom, un des autres saltimbanques ma dit quelle était ta fille. Elle est très belle, avec de longs cheveux noir, qui lui arrive jusqu'au bas du dos.
Jamal avait trois filles, mais il vit tous de suite de laquelle il s'agissait.
-Elle s'apelle Morgianne, votre altesse.
-Quel joli prénom.
-Oui, en effet, mais sauf votre respect, pourquoi la convoitait vous, elle, et pas une autre ?
-Comme tu le sais, je suis le roi, donc personne n'a le droit de me refuser quoi que ce soit, bien sûr au début cette perspective m'allait bien, mais au bout de dix années de règne, personne de ma dit non, sauf une personne, ta fille elle a refusé de devenir une de mes servantes. Mais maintenant je me dit qu'une maîtresse de caractère me plairait.
"Quel roi étrange" pensa Jamal.
-Mais ma fille n'est qu'une simple danseuse, votre Grâce.
-C'est encore mieux !
-Mais... Votre altesse, si je puis me permettre, il ne faut pas quelle soit marié pour être l'une de vos maîtresse ?
-Oui effectivement. Dit le roi Cassim d'une voie tendue. Pourquoi ? Ta fille et mariée ?
-Non, en fait elle est simplement fiancée à un cracheur de feu.
-Un cracheur de feu ? Dit le roi dédaigneux. Enfin bon du moment qu'elle n'est pas marié, ça me va.
-Et, sauf votre respect, que recevrai-je en échange ?
-Oui, bien sur, tu auras pour toi et ta famille, des appartements priver aux châteaux.
-Dans ce cas, marcher conclue, votre altesse.
-Parfait ! Tu peux disposer, revient demain a l'aube avec ta fille.
Jamal se releva enfin, avec une certaine difficulté, et repartit en faisant moulte courbettes.

Farid Alir jonglait avec six torches enflammées en même temps, pour lui rien de plus facile, il était au milieu du marché et amusait les passants avec ses tours de cracheur de feu. La foule applaudissait en émettant des cris de réjouissement, ou de peur quand il faisait semblant de laisser tomber une torche et qu'il la rattrapait au dernier moment. C'était une bonne journé pour lui aujourd'hui, les pièces d'or tombé comme l'eau d'une cascade dans son bol d'osier. Farid savait ce qu'il lui restait à faire pour récolter encore plus d'or, d'une main il continua à jongler avec les six torches, de l'autre main il attrapa une bouteille d'alcool qui était à côté de lui. Il débouchona la bouteille avec ses dents et la porta à ses lèvres, il prit une grande gorgée, il fit bien attention de ne pas en avaler. Puits il lança les torches de plus en plus haut, les spectateurs redoublèrent d'applaudissements, il rattrapa les six torches en même temps arrêtant ainsi leur danse enflammée. Trois torches dans chaque main, il les lança en tournoyant sur lui-même les rattrapant à une vitesse surprenante, puits il cracha l'alcool tous en tournant, ce qui donna l'air au cracheur de feu, de danser avec les flammes. Les villageois ne savaient plus ou donner de la tête, ils lancèrent leurs pièces dans le bol, qui déborda d'or. Farid se prépara pour son grand final, il reprit un rythme stable avec les torches, il reprit de l'alcool, et il fit tournoyer les torches bien droites au-dessus de lui il était très haut, il leva la tête et cracha sur la ligne droite que formaient ses torches, faisant ainsi comme une grande tour de feu. Il rattrapa une fois de plus toutes les torches et les éteignie en crachant de l'eau dessus, les torches fumèrent et il salua son public déchainé. Il regarda la foule et soudain il vit derrière les villageois, un âne avec dessus un homme discret et souriant qui regarder devant lui, c'était le père de Morgianne sa future femme, M. Tarik, il se dépêcha de ranger toutes ses torches dans son sac, ainsi que son or, qui cliqueta d'un joli son.
Il se fraya un passage dans le public, qui voulait absolument lui serrait la main, quand il sortit enfin de la foule, M. Tarik était juste à quelques pas de lui, il le rattrapa rapidement, et lui tapota l'épaule Jamal sursauta si fort qu'il faillit tomber de son âne.
-Ah ! C'est toi. Dit-il en reconnaissant Farid.
-Bonjour M. Tarik, comment aller vous ?
-Bien ! Très bien ! Dit-il avec un grand sourire, j'aurais dû me douter que tu serais là en voyant la foule rassembler ici, ta récolter beaucoup ?
-Oh, oui ! Répondit Farid en faisant cliqueter le contenu de son sac.
-Tu as vraiment un don, gamin.
Farid n'aimait pas beaucoup qu'on l'appelle "gamin", (il avait 20 ans, après tous), mais comme il était de bonne humeur il se contenta de dire :
-J'allais justement voir Morgianne, je vais vous accompagner.
-Pas de problème.
Farid n'avait pas d'âne, il aimait marcher, d'ailleurs il n'avait pas de chaussure non plus, il trouvait cela très inconfortable et trop chère. Farid regardait les étalages des marchands d'un oeil vide, mais soudains une chose attira son attention, un anneau en or, il brillait au soleil. Il s'arrêta et alla le regarder de plus près, soudain un petit homme, habillé en bleu sombre, sortit de nul par et regarda Farid avidemment.
-Cet anneau et très spécial, dit-il d'une voix mystérieuse, il a un pouvoir extraordinaire.
-Et quelle et ce pouvoir ? Demanda le jeune homme d'une voix intéressé.
-Il te permet de te rendre invisible pendant une demi-heure, à moins que tu ne l'enlève avant bien sur.
Le cracheur de feu regarda le marchand avec de grands yeux, et lui demanda d'une voix soupçonneuse :
-Et comment puis-je être sûr que vous ne me mentez pas ?
-Oh, bien sur, dit le marchand avec un sourire, je vais te le prouver.
Il mit l'anneau à son index, et il disparut aussitôt, pas de fumer, rien, volatilisé. Une main se posa sur l'épaule de Farid, il sursauta et regarda autour de lui.
-Bien sur, quand tu seras invisible tu auras quand même une consistance, donc fait bien attention de heurter personne. Le marchand réapparut aussi soudainement qu'il était parti, il lui tendit l'anneau, s'en réfléchir Farid le prit.
-Bien sur, dit le marchand, l'anneau ne marche que trois fois par personne.
-Combien je vous dois ? Demanda le jeune homme en mettant une main dans son sac.
-Rien, rien, je t'en fais cadeaux. Dit-il en lui souriant, et il ajouta d'une voix à nouveau mystérieuse :
-Je sens que tu en auras besoin plus tôt que tu ne le croies, alors gâchent pas tes trois chances pour rien.
Farid ne réussit a marmoner qu'un "merci", et il repartit en courant, il se retourna après quelques mètres, mais le stand avait disparu comme par magie. Il regarda l'anneau quelques instants et le mit dans une de ses poches. Il rattrapa M. Tarik assez vite, il n'avait pas l'air d'avoir vu que le jeune homme était parti, ils continuèrent leur chemin entre les ruelles déserte en silence. Après une vingtaine de minutes ils arrivèrent aux portes de la ville ils passèrent devant deux gardes qui les regardèrent passer, puits ils arrivèrent enfin au camp. De grandes tentes rapiecé, au milieu du camp un grand tas de cendre, et entre les tentes des enfants jouer à cache cache en rigolant. Jamal decsendit de son âne, et passa devant Farid, puits il s'engouffra dans sa tante, le jeune homme chercha des yeux sa promise, il la trouva en pleine conversation avec une femme corpulente qui portait un panier avec du l'inge. Quand elle le vit Morgianne s'élança d'un pas dansant vers lui, le regard brillant. Elle lui tomba dans les bras, et il l'embrassa tendrement.
-Regarde tout l'or que j'ai ramené aujourd'hui, dit-il en lui montrant le sac, cette ville et et une vrai mine d'or !
Mais avant quelle puisse répondre la voix grave de son père résonna dans le camp.
-Morgianne ! Morgianne ! Viens dans ma tante, j'ai à te parler.
Elle commença à avancer en tenant la main de Farid, mais quand Jamal le vit arriver il dit :
-Non, désolé, mais ses quelque chose que j'ai a dire qu'a ma fille et a personne d'autre.
Morgianne aller protestait mais son père rentra dans sa tente, elle fit pareille et lança un regard d'excuse au jeune homme. Farid détestait quont lui cache quelque chose qui concernait sa future femme, il décida donc que c'était le moment d'utiliser une première fois son anneau, pour que les autres ne le voient pas écouter. Il regarda autour de lui, personne c'était le moment, il mit l'anneau et son corps disparu, comme celui du marchand. Il regarda sa main, mais ne vit que le sol de sable. Il s'accroupit et colla son oreille à la toile de la tente.
-Le roi m'a fait une proposition aujourd'hui, c'était la voix de M. Tarik, et j'ai accepté.
-Père, je t'ai déjâ dit que ce roi n'est pas recommandable. Dit Morgianne d'une voix cristalline.
-Ce roi et tous a fait convenable, voyons. Donc sa requête et que je te livre à lui, pour que tu deviennes sa maitresse et en échange il nous donnera à nous, et tes soeurs des appartements aux châteaux !
Farid n'en croyait pas ses oreilles, M. Tarik était prêt à donner sa fille à un roi . Impossible.
Il entendit la jeune fille qui commençait à pleurer.
-Comment a tu put me faire sa ? Dit-elle d'une voix enroué par les larmes.
-Arrête de pleurer, petite sôte ! Dit M. Tarik d'une voix menaçante. Tu vas être la maîtresse de ce roi, un point ses tous !
-Mais je dois me marier avec Farid !
-Laisse donc ce cracheur de feu de pacotille ! Tu vas avoir un roi !
Farid voulait tant aller consolait sa fiancée, mais il ne pouvait pas.
-Nous partons demain, a l'aube. Je vais restait éveiller jusqu'à pour te surveiller.
Farid en avait assez entendu, oubliant qu'il était invisible il courait dans les allées du camp en renverssant des hommes et des femmes qui ce demander ce qu'il leur arrivait.
Il entra dans sa tente et s'y allongea, il penser à tous les moyens possibles pour sortir sa promise des griffes de son père, mais M. Tarik était plus fort que lui. Les heures passèrent, la nuit était tombée depuis longtemp, mais Farid ne dormait pas, il réfléchissait intensément. Quand les premiers oiseaux se mirent à chanter il se remit à courir entre les tentes et vit avec soulagement que M. Tarik était encore devant sa tante, les yeux fatigués, mais toujours ouvert. Le cracheur de feu resta caché quelques instants puits Jamal ce releva enfin, et appela sa fille, elle sortit, ses cheveux noirs décoiffer les yeux bouffi et rouge. Son père l'attrapa violemment par le bras et la tira devant lui pour la faire avançait. Le jeune homme les suivit discrètement, il était redevenu visible depuis longtemp, mais ne se reservie pas de son anneau pour le moment. Il mit une distance de vingt mètres entre lui et eux. M.Tarik regardait quelques fois en arrière, mais Farid se dépêcha de se cacher. Les portes de la ville à cette heure s'y étaient encore fermées, mais le père et la fille, passèrent facilement, par contre Farid, lui se fit arrêter par les gardes. Il avait prévu ce genre de cas de figure, il donna cinq pièces d'or à chaque garde et ils lui ouvrèrent avec un grand sourire. Il se dépêcha de se cacher derrière une façade de maison, il regarda discrètement, et il vit qu'il n'y avait encore personne dans les rues à cette heure a par Jamal et Morgianne, qui avançait d'un pas chancelant. Farid ne se servit toujours pas de son anneau magique qu'il laissait soigneusement dans sa poche. Il se faufilait-elle une ombre entre les maisons. Après plusieurs longues minutes de route, il arriva devant un immense château. M.Tarik avait passé les gardes du château aussi facilement que les autres. Farid cette fois-ci utilisa son anneau pour la deuxième fois. Il disparut à nouveau, et courut silencieusement vers les châteaux. Il passa devant les deux gardes qui ne bougèrent pas d'un centimètre, et entra dans la cour du château qui était fleuri de partout. Le cracheur de feu vit entré Jamal par une autre grande porte, il le suivit et se faufila avant que la lourde porte ne se referme. Maintenant il était juste derrière eux, il essaya de marcher et de respirer silencieusement, ils traversèrent beaucoup de couloirs en pierre, éclairé avec des torches, et ils s'arrêtèrent finalement devant deux grandes portes en bois vernis.
-C'est ici, maugréa M. Tarik, arrête donc de pleurer, ça fait gonfler tes jolis yeux.
Farid se retint à grand peine de frapper le père de sa promise.
-Aller va-y. Dit Jamal en recoiffant sa fille avec ses doigts.
Il ouvrit les deux grands battants, et ils s'engouffrèrent tous dans une salle très éclairée par des bougies et des torches. Ils s'avancèrent dans la grande salle et s'approchèrent d'un grand trône en or, où était assis nonchalamment un homme gras, qui avait une couronne sur la tête.
-Ah ! Voici donc ma nouvelle maitresse ! Dit-il en se redressant et en s'époustants
-Oui, mon seigneur. Dit M. Tarik en ce mettant à genoux, il tira sa fille et la fit s'agenouiller aussi. Le roi ce leva de son siège et descendit les trois marches qui se trouvait devant son trône, il s'approcha de Morgianne et la regarda avec passion.
-Lèves-toi. Ordonna-t-il.
Elle se leva mais sa tête restait baisser, le roi Cassim lui prit le menton et la fit relever la tête, la jeune femme ne pleurait plus, elle le regardait avec défi et lui cracha au visage.
-Oh, mon roi ! Dit Jamal en ce ce relevant et en essayant de lui nettoyer le visage avec sa manche.
-Enlève-moi sa de mon visage, saltimbanque !
Jamal se remit à genoux, et le roi regarda Morgianne avec un petit sourire.
-C'est exactement ce que je voulais, un caractère bien trempé !
Farid se décida à apparaitre, il enleva la bague et se rendit visible devant le roi, ébahit celui-ci le regardait la bouche grande ouverte. Morgianne se retourna et se précipita dans ses bras, M. Tarik regarda à son tour et ses yeux s'ouvrèrent en grand.
-Farid ?! Dit-il d'une voix étouffée.
Le roi ce remis soudain de sa surprise et dit d'une voix énervée :
-C'est le cracheur de feu dont tu ma parler. Demanda-t-il a Jamal, qui acquiesça. Comment a tu fait cela ?
-Je vous dirai comment vous rendre invisible, dit Farid d'une voix assuré, mais a condition que vous me redonniez ma bien-aimée, en retour.
Le roi réfléchi, il parut peser le pour et le contre, regardant Morgianne, et Farid successivement.
-Mon seigneur il ment ! Dit Jamal toujours sur le sol.
-J'ai vu de mes propres yeux, il est apparue devant moi, comme par magie !
-Alors demandez-lui de recommencer. Dit Jamal d'une petite voie.
-Bonne idée ! Approuva le roi. Allez va y.
Morgianne le regarda avec appréhension, mais Farid lui fit un clin d'oeil, elle s'éloigna d'un pas de lui, et il montra l'anneau au roi. -C'est avec ceci que je peux disparaitre.
Le roi Cassim regarda l'anneau avec avidité et il demanda :
-Tu peux disparaitre le nombre de temps que tu veux ?
-Oui, bien sur. Mentit Farid habilement. Vous pouvez aussi disparaitre le nombre de fois que vous voulez.
Le roi regarda l'anneau avec encore plus d'envie. Farid le mis à son index, et il disparut pour la troisième et dernière fois. Tous les trois étaient bouche bée, devant ce spectacle invisible.
-Oh, formidable ! Dit le roi fasciné.
Farid Réaparut devant le roi qui sursauta.
-Alors, marcher conclut ? Demanda le cracheur de feu, d'une voie malicieuse.
-Marcher conclut. Jamal s'effondra à terre en pleurant, Morgianne se jeta dans les bras de son fiancé, et le roi prit l'anneau, qu'il essaya tous de suite. Il réapparut deux secondes plus tard tard se doutant pas une seconde qu'il avait déjà utilisé une des trois chances. Farid demanda au roi deux chevaux, qu'il leur donna et les deux jeunes gens repartirent aux gallots, vers un royaume où ni le roi Cassim, ni Jamal Tarik ne pourrait les retrouver.

Des années plus tard on entendit dire, que le cracheur de feu et la danseuse faisaient des spectacles splendides dans les cours des plus grands rois du monde, ont ouï dire aussi que le roi Cassim après cette rendu comte que son anneau magique ne fonctionnait déjâ plus après trois utilisations, pendit haut et court le saltimbanque.
FIN


Revenir en haut Aller en bas
Shadow
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 22
Localisation : Une "Ombre" a t'elle vraiment une localisation ?

MessageSujet: Re: La danseuse, le cracheur de feu et le roi   Lun 19 Nov 2012 - 21:19

La prof nous a rendu le devoir, alors même si personne a commentez je met ma note : 16 sur 20 !!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15813
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: La danseuse, le cracheur de feu et le roi   Lun 19 Nov 2012 - 22:01

ha ba je l'avais pas vu .... Shocked (le E.T. n'était pas rouge !?)
j'aedore ton histoire, elle est tres interessante, digne des comtes de milles et une nuit !
danseuse devil king

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Shadow
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 368
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 22
Localisation : Une "Ombre" a t'elle vraiment une localisation ?

MessageSujet: Re: La danseuse, le cracheur de feu et le roi   Mar 20 Nov 2012 - 21:40

Merci=)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La danseuse, le cracheur de feu et le roi   

Revenir en haut Aller en bas
 
La danseuse, le cracheur de feu et le roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La danseuse, le cracheur de feu et le roi
» JOUER A LA DANSEUSE
» L'exemple de la danseuse
» [Test] dans quel sens tourne la danseuse ?
» La Danseuse de Banville : Le front brun ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: LE PUB DE MERLIN :: BUREAU DES AURORS : Il était une fois ...-
Sauter vers: