Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 LE COMTE DE SAINT GERMAIN

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18221
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Sam 2 Oct 2010 - 19:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'homme, vêtu de noir pour mieux mettre en valeur ses diamants, se flatte d'avoir tutoyé le Christ et d'avoir négocié avec Jules César. Sous les yeux du fameux Casanova, il change en or une pièce de cuivre. Il séduit Louis XV en lui livrant la clé d'une mystérieuse disparition. Est-il immortel, ce comte de Saint-GermainSaint-Germain, dont le tombeau est vide ?

Vers 1700, les habitants de la petite rue de l'Hirondelle, à Paris, s'inquiètent d'un propriétaire aux moeurs étranges. Il y a quelques années, maître Dumas est devenu brutalement riche. Depuis, il ne va plus à l'église et s'enferme des heures entières dans une sorte de laboratoire secret, où même sa femme ne va pas.
On l'a remarqué, tous les vendredis, vers 3 heures de l'après-midi, un horrible petit bonhomme noir, juché sur une invraisemblable haridelle, vient lui rendre visite. Le petit bonhomme attache sa monture, qui porte sur la croupe une hideuse blessure, devant la demeure de maître Dumas et monte directement dans le laboratoire, qui se trouve au grenier. Personne ne connaît l'identité de cet homme. Le 31 décembre 1700, le petit bonhomme se présente bien plus tôt. Il est 10 heures du matin quand il grimpe au grenier. Vers midi, il repart. Vers 5 heures, la femme de maître Dumas s'inquiète de ne plus entendre son mari. Quand elle force la porte du laboratoire, la pièce est vide. Maître Dumas s'est volatilisé !
La police fait fouiller la maison et sonder tous les murs. En vain. Toute la ville comment cette inquiétante disparition. On en parle même à la Cour, où le marquis de Villeret raconte l'anecdote au jeune Louis XV, qui n'est encore qu'un enfant, mais qui sera impressionné au point d'en reparler pendant des mois.
Cinquante-huit ans plus tard, un curieux gentilhomme capte tous les regards de la cour de France. Il se fait appeler comte de Saint-GermainSaint-Germain, mais l'on ignore son vrai nom. En a-t-il un, d'ailleurs, lui qui prétend détenir le secret de l'immortalité et posséder quelques dons, comme celui de la voyance ?
Pour ce qui est de l'immortalité, la vieille comtesse de Vergy raconte une étrange histoire. La première fois où le nom du comte a été annoncé, elle a tressauté : elle se souvenait fort bien d'avoir entendu ce nom-là, une cinquantaine d'années plus tôt, à Venise, où le comte de Vergy était ambassadeur.
S'agissait-il du père du comte ? "Non, de moi-même", lui aurait répondu le gentilhomme, qui se souvenait, à son tour, de la belle jeune femme qu'était la comtesse de Vergy. Stupéfaite, celle-ci lui lance : "Mais, vous auriez au moins cent ans !" Et le comte de Saint-GermainSaint-Germain aurait répliqué : "Ce n'est pas impossible, madame, je suis peut-être plus vieux qu'il n'y paraît."
Beaucoup d'histoires de ce genre circulent sur le comte quand on le présente au roi, à Versailles. Louis XV a soudain l'idée de lui soumettre le cas de maître Dumas, qui est toujours dans sa mémoire. Première surprise : le comte de Saint-GermainSaint-Germain demande au roi s'il s'agit bien du maître Dumas qui habitait rue de l'Hirondelle en 1700 ! Soit cinquante-huit ans plus tôt...
Le roi est très étonné, mais il insiste. Le comte de Saint-GermainSaint-Germain lui avoue sa réticence : "Sire, en dévoilant ce que je sais, je crains de vous exposer à certains dangers." Le roi imposant sa volonté, le comte demande un plan de Paris, localise l'ancien hôtel de maître Dumas et se concentre en paraissant oublier tout ce qui l'entoure.
Enfin il murmure : "Sire, les ouvriers qui ont cherché maître Dumas étaient de très mauvais ouvriers. Dans un angle du laboratoire, près de l'entrée, il y a une trappe dans le parquet. Plusieurs lames mobiles recouvrent l'entrée qui mène à un caveau, par un escalier entre plancher et muraille. C'est là que notre homme s'est retiré. C'est là qu'il a avalé une puissante drogue et qu'il est mort."
Le roi l'interrompt : "Etait-ce bien le diable qui venait le voir ?"
Le comte de Saint-Germain réplique : "Je crois plutôt que c'est maître Dumas qui allait voir le diable... Mais je ne peux en dire plus à Sa Majesté, à moins qu'elle ne se fasse rose-croix. Il y a là de terribles secrets !"
Dès le lendemain, poussé par Mme de Pompadour qui protégeait le comte, le roi demandait l'ouverture d'une nouvelle enquête sur cette vieille affaire. Son lieutenant de police criminelle devait effectivement découvrir la trappe dont avait parlé le comte de Saint-Germain, l'escalier secret, le caveau et, enfin, le corps de maître Dumas, une coupe près de lui, dans laquelle se trouvait encore une boulette d'opium.
Tout ce que l'étrange personnage avait dit était vrai.
Ses contemporains ne savaient quasiment rien de lui. Ni de son pays d'origine, ni son vrai nom, ni même son âge. On trouve seulement sa trace à Londres vers 1743 et à Paris vers 1758, ainsi que chez le landgrave de Hesse en 1784, puisque c'est là qu'il a officiellement terminé sa vie. En fait, on devait le retrouver à une réunion maçonnique l'année suivante... Et les fouilles pratiquée dans son tombeau ont révélé que celui-ci était vide. L'inscription de la pierre continue à nous défier : "Celui qui se faisait appeler le comte de Saint-Germain et Welldone et dont on ne sait rien de plus repose dans cette église."
D'où pouvait-il venir ? On a pensé qu'il avait pu naître en 1710, à San Germano, et qu'il était le fils d'un percepteur. Eliphas Lévi, le grand occultiste du XIXe siècle, affirmait, de son côté, que le comte de Saint-Germain était né à Lentmeritz, en Bohême, à la fin du XVIIe siècle et qu'il était le fils bâtard d'un noble rosicrucien déchu.
La date avancée par Eliphas Lévi est vraisemblable et les convictions ésotériques du père pourraient expliquer les talents mystiques du futur "comte" et ses connaissances particulières dans les sciences occultes. Il est même possible que le comte ait été, par la suite, élevé à un très haut grade de l'Ordre des Rose-Croix. Certains auteurs ont même affirmé qu'il pouvait être Christian Rosenkreutz en personne, le fondateur de cette confrérie secrète, qui aurait ainsi trouvé le secret de l'immortalité.
Une chose est sûre : le comte de Saint-Germain était à la fois très doué et très riche. Il avait un don certain pour les langues et parlait couramment le français, l'anglais, l'hollandais et le russe. Il affirmait, en outre, parler le chinois, l'hindou et le persan.
Sur sa richesse, plusieurs témoignages nous sont parvenus. Quand il commence à faire parler de lui, vers 1740, le comte de Saint-Germain à l'allure d'un homme qui aurait entre trente et quarante ans. Dans les salons de Vienne, ses vêtements attirent l'attention. Alors que ses contemporains s'adonnent à la soie colorée et aux rubans voyants, il ne porte que du noir. Sans doute pour rehausser l'éclat des diamants qu'il porte à plusieurs doigts, à son gousset et à sa tabatière. Chez lui, le diamant semble d'ailleurs être une passion : on raconte qu'il en a les poches remplies et qu'il s'en sert comme monnaie.
Dans ses Mémoires, Mme de Pompadour affirme que le comte de Saint-Germain parvenait à fabriquer d'énormes diamants avec plusieurs petits et qu'il avait le pouvoir de faire grossir les perles. Casanova, qui l'a rencontré à plusieurs reprises, raconte que le comte de Saint-Germain lui a, un jour, demandé une pièce de cuivre de quelques sols qu'il a posée sur une sorte de graine noire ; il a soufflé dessus avec une pipette en verre et il a posé le tout sur un charbon ardent : une fois refroidie, la pièce était une pièce... d'or !
Bien entendu, on pourrait parler d'habile manipulation.
Le comte de Saint-Germain avait, en société, de curieuses manières : invité à un repas, il ne profitait pas des meilleurs plats et dînait d'eau minérale, ce qui lui permettait de parler du début du repas à la fin et, probablement, de mieux captiver ses auditeurs. Mais peut-être n'était-il que végétarien, une discipline de vie qui serait tout à fait compatible avec ses pouvoirs paranormaux incontestables.
D'autres ont vu en lui un redoutable espion. S'il est vrai qu'il a été mêlé de très près aux affaires diplomatiques de son temps, a-t-il réellement usé de ses pouvoirs à des fins politiques ?

Comte de Saint-Germain : immortel ? Mythe, légende ou réalité ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
EVE
Accrédité PENTAGONE
Accrédité PENTAGONE
avatar

Nom : E.T. Petit gris
Messages : 721
Date d'inscription : 26/06/2009
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Sam 16 Oct 2010 - 12:03

si je me souviens bien on a meme dit que l un des amants de Dalida etait le comte de St Germain
l immortalite
elle fait rever beaucoup de monde
Revenir en haut Aller en bas
Rant-Casey
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 22/05/2012

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Mer 23 Mai 2012 - 22:55

i want to believe
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Community Manager
Community Manager
avatar

Nom : Agent Monica Reyes
Messages : 5381
Date d'inscription : 12/05/2009
Age : 1265
Localisation : Dans une chaumière au fond des bois, près d'un ruisseau ...

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Jeu 24 Mai 2012 - 9:29

Bofff ce qui rend la vie si belle, c'est qu'elle a une fin Very Happy

Et donc CARPE DIEM

Remarque : on est peut-être immortel mais on ne garde pas notre forme humaine Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiressansfin.forumzen.com/portal.htm
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1944
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Jeu 24 Mai 2012 - 17:43

Je ne connaissais pas cette histoire...
Alors toute l'histoire de la Flamme Violette viendrait de lui ?

Je crois bien que nous sommes immortels en effet. Pas au niveau physique, au moins pour le moment. Tant que nous croyons à une mort physique, nous ne pourrons que mourir de toute façon. Il est en fait selon nos croyances.

Mais nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience terrestre, non ? Dans ce cas nous sommes immortels ...
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Lun 11 Juin 2012 - 15:11

Le Comte Saint-Germain, un personnage énigmatique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il est apparu dans la première moitié du XVIIIe siècle, semblant venir de nulle part.
Malgré ses origines inconnues, il fut admis à la cour des souverains les plus importants d’Europe et, à Paris, s’introduisit dans l’intimité de Louis XV et de sa famille.
Ses talents de thaumaturge, sa réputation d’alchimiste et son exceptionnelle érudition séduisirent en de nombreux pays. Excellent polyglotte, Il racontait des évènements historiques dont il avait été le témoin dans un lointain passé… Souvenirs de vies antérieures ou extraordinaire longévité ?
Le Comte Saint-Germain inquiétait par ses puissantes relations, par ses multiples intrigues et surtout par le mystère qu’il savait entretenir sur son appartenance à des sociétés secrètes et initiatiques aux ramifications planétaires.

Des origines hypothétiques
Paradoxalement, c’est au cœur du « siècle des lumières », qu’apparaît en France le personnage le plus obscur de ce XVIIIe siècle. Sa présence est signalée en Allemagne en 1741… mais il a peut-être séjourné auparavant en ce pays sous d’autres noms, car ses identités furent assez nombreuses.
Personne ne connaît la date et le lieu de sa naissance ; pas plus que le nom de sa famille. Ceux qui l’ont approché n’ont obtenu de lui que des informations vagues et contradictoires qu’il leur confiait avec un certain humour. … A notre époque, les historiens cherchent encore.
L’hypothèse le plus souvent avancée, fait de lui un fils de François II Rackoczi, prince de Hongrie qui a été chassé du pouvoir et a trouvé refuge à la cour de Louis XV.
Son fils né en 1696 a été déclaré décédé, mais il a été dit qu’il aurait été sauvé et caché… Lorsque Saint-Germain apparaît en France pour la première fois en 1744, il semble avoir un peu moins de cinquante ans…
Le roi de France connaissait-il le secret des origines de celui qui sut gagner sa confiance ? Utilisa-t-il les talents de ce mystérieux personnage dans sa diplomatie secrète chargée, entre autres, de surveiller les diplomates officiels ?
D’autres hypothèses attribuent à Saint-Germain des origines plus modestes qui ne justifieraient pas son admission dans toutes les cours d’Europe.
Enfin ses propos et sa parfaite connaissance d’infimes détails d’évènements remontant à plusieurs siècles semblaient faire la preuve qu’il conservait le souvenir de ses vies antérieures.

Alchimiste et Rose-Croix
Par de spectaculaires transmutations de métaux, il acquit une réputation d’alchimiste qui impressionna le roi au point que le souverain lui fit installer deux laboratoires à Trianon. Ils passaient là de longues heures et Saint-Germain apprit à Louis XV l’art de fondre et de distiller.
Il parvint même à supprimer une tache sur un diamant du roi et présenta à un duc de la cour un diamant d’un poids de douze carats en lui affirmant : « J’ai fondu 24 carats de petits diamants qui m’ont donné celui-ci, qui a été réduit à douze en le faisant brillanter. »
L’aristocratie se dispute la présence de Saint-Germain dans les salons qu’elle fréquente. Il y rencontre le célèbre Casanova qui le qualifie d’aventurier. Cependant celui-ci a rapporté dans ses mémoires que le Comte de Saint-Germain parlait mieux que tout autre. Il a confirmé également ses qualités de musicien, de chimiste et de séducteur.
Malgré son succès mondain, le comte mène une surprenante vie d’austérité. Au cours des repas, il parle mais ne s’alimente pas, aucune relation intime ne lui est connue, il n’a pas d’amis car partout il domine et déclenche de multiples jalousies. Il fréquente les diplomates de nombreux pays et noue quelques intrigues politiques… mais on ne sait pas au bénéfice de qui…
Il lui arrive de disparaître et de rester absent pendant plusieurs années. Où va-t-il? Que fait-il? C’est un mystère toujours pas résolu.
Lorsqu’il réapparaît en France, ou dans un autre pays d’Europe, il reprend sa place dans la société.

Est-il Toujours vivant ?
Il quitta la France pour s’installer en Allemagne, peu de temps avant l’arrivée de Cagliostro dans notre pays. Des concordances de dates permettent de penser que ces deux hommes exceptionnels se sont rencontrés à Saint-Pétersbourg.
Quand le Comte de Saint-Germain fut déclaré mort, en 1784, il fut enterré rapidement et sans témoins dans le caveau d’une chapelle Saint-Roch, un saint considéré comme un grand alchimiste. On déclara qu’il n’avait laissé aucun message… Plus tard, des théosophes firent ouvrir le tombeau et celui-ci était vide. Mais le comte a -t-il disparu définitivement ?
En fait, des gens dignes de foi ont affirmé l’avoir rencontré après 1784, tel un ambassadeur de France à Venise, et une autre personne à Vienne. Ces récits se répandirent à la veille de la révolution française.
Par exemple, la comtesse d’Adhémar à qui Saint-Germain avait fait des révélations sur le tragique destin de la reine Marie-Antoinette, affirma par écrit l’avoir rencontré dans une église où il lui avait dit venir de Chine et du Japon.
Il lui confia de terribles prédictions et lui annonça qu’elle le reverrait encore cinq fois et qu’elle ne devait pas souhaiter la sixième. Effectivement elle le revit comme prévu, dont la sixième le 12 mai 1821, à la veille de sa mort.
Il apparut encore en 1790 et conversa avec deux personnages, Gräffer et le baron Linden auquel il parla de ses voyages et de ses projets. On le retrouve ensuite à Paris dans la tourmente des années 1792 et 1793. Il est aperçu en juillet 1798 au pied des pyramides, où il aurait prodigué ses conseils au général Bonaparte.

Il est difficile de prendre position quant à la véracité de certains témoignages à l’exception de celui de Jules Janin chez qui il rencontre un écrivain allemand. Autres apparitions avec toujours le même aspect, le même âge, encore en 1939 et 1945.
Passons sous silence l’utilisation de son nom en 1971 par les médias et les télévisions qui présentèrent un individu en totale opposition avec le personnage de Saint-Germain.
Enfin en 1980 c’est le philosophe français François Brousse qui affirme avoir eu avec lui une longue conversation à Vernet-les-Bains. Cet écrivain a publié en 1984 un ouvrage sous le titre: « La Trinosophie de l’étoile polaire ».
Le Comte de Saint-Germain serait l’auteur d’un manuscrit dont la seule copie existe à la bibliothèque de Troyes. Il a pour titre « La Très Sainte Trinosophie ». Ce manuscrit fut découvert par Masséna, franc-maçon de haut grade, dans le cachot de Cagliostro où celui-ci est mort. Ce texte traite des Rose + Croix et retrace les étapes d’une initiation.

Plus on s’intéresse au Comte de Saint-Germain, plus le mystère s’épaissit autour de ce personnage qui, quelque part, s’amuse peut-être de nos interrogations. Avait-il découvert la pierre philosophale et le secret de l’immortalité?


Charly Samson sur besoin de savoir.com




Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1944
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Lun 11 Juin 2012 - 19:20

Il est considéré comme un maître ascensionné - comme jésus et Bouddha - et beaucoup de personnes utilisent ses décrets dont je parlais, décrets de la Flamme Violette.
J'ai toujours une étrange impression à son sujet, sans pouvoir en dire davantage.

Par exemple:
AY AM - JE SUIS la Conscience et le Pouvoir de la Flamme Violette de Saint-Germain, Interpénétrant ces formes extérieures, absorbant et consumant tout ce qui est imparfait et superflu dans ces corps

Les chargeant de force, d'énergie, de courage, de pouvoir herculéen, et d'une santé indestructible, à jamais ! x10..
O Puissant AY AM x3

Ou encore:

Aimable Présence de Dieu JE SUIS,
Écoute à présent mon décret:
Dirige chaque bénédiction que j'invoque
Sur le Moi Christique Sacré de tous et chacun!

Que le Feu Violet de la Liberté
Parcoure le monde et l'harmonise
Sature la terre et ses peuples aussi
De la splendeur croissante du Christ qui rayonne.

JE SUIS cette action de Dieu là-haut
Soutenue par la main de l'Amour céleste,
Qui transmue ici les causes de la discorde,.
En enlève le germe pour que nul ne craigne.

JE SUIS, JE SUIS, JE SUIS
La pleine puissance d'Amour de la Liberté
Qui élève toute la terre vers les cieux
Feu violet rayonnant et brillant
Ta beauté vivante est la Lumière même de Dieu

Qui dès ce moment et pour toujours
Rend le monde, moi-même et toute vie
Éternellement libre dans la perfection des Maîtres Ascensionnés!
Tout-Puissant JE SUIS! Tout-Puissant JE SUIS! Tout-Puissant JE SUIS!

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Lun 11 Juin 2012 - 19:26

Merci Lune, j'avoue que la flamme violette me laisse assez perplexe.
Mais personnellement je ne considère pas Saint Germain comme un Maïtre à l'égal de Jésus ou Bouddha. A mon humble avis il n'a rien fait dans sa vie (ou ses vies?) pour mériter un tel titre.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Vraelle
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 01/10/2012
Age : 26
Localisation : Pyrénée-Oriental

MessageSujet: Le mystère du compte Saint-Germin   Mar 21 Mai 2013 - 11:35

Saint-Germain, personnage exceptionnel qui, amusé par les rumeurs, ne les a jamais démenties, reste dans l'histoire car il symbolise le plus vieux rêve de l'homme: l'immortalité.

Il était habillé de vêtements couverts de bijoux, n'absorbait que des pilules, du pain et du gruau et parlait et écrivait le grec, le latin, le sanscrit, l'arabe, le chinois, le français, l'allemand, l'anglais, l'italien, le portugais et l'espagnol. Il peignait et, virtuose au clavecin et au violon, il composait aussi de la musique. Il aurait été très versé en chimie et alchimie. Les gens de l'époque croyaient qu'il avait accompli le Grand Œuvre alchimique qui apporte l'immortalité. On lui attribue d'ailleurs l'ouvrage d'alchimie La Très Sainte Trinosophie, mais cela n'est pas prouvé et souvent contesté. Il avait une grande passion pour les pierres précieuses, dont il avait toujours de grandes quantités [réf. nécessaire], souvent d'une grosseur extraordinaire, et affirmait détenir un secret permettant de faire disparaître les défauts des diamants.

Les croyances populaires lui prêtaient le souvenir de ses vies antérieures et une sagesse correspondante : il aurait disposé d'un élixir lui ayant donné une vie très longue, de deux à quatre mille ans d'après lui, ce qui lui permettait de raconter les noces de Cana ou les intrigues de la cour de Babylone. Dans une lettre du 15 avril 1760 à Frédéric II, Voltaire disait de lui « C’est un homme qui ne meurt point, et qui sait tout » et Frédéric II l'appelait « l'homme qui ne peut pas mourir ». Chamfort semble sur ce point plus modéré puisqu'il rapporte seulement que, si l’on demandait à son domestique : « Est-il vrai que votre maître a trois cents ans ? », l’homme répondait : « Je ne puis vous le dire : il n’y a que cent ans que je suis à son service. »

Le compositeur Rameau se souvenait d'avoir vu Saint-Germain en 1701. La comtesse de Cergy l'avait vu à Venise, où elle était ambassadrice, 50 ans plus tôt.

Ce sont en réalité les manières et l'originalité de Saint-Germain, et notamment sa façon de conter l'Histoire de France comme s'il en avait connu les protagonistes (François Ier et consorts), qui lui valent dans les années 1750 certaines faveurs auprès de quelques représentants de la cour, à commencer par Madame de Pompadour. Plusieurs extraits des Mémoires de Casanova corroboreront l'idée selon laquelle le comte « témoignait » effectivement avec beaucoup de réalisme des époques les plus reculées (une anecdote est donnée dans laquelle le comte laisse croire à sa présence au Concile de Trente). Saint-Germain est aussi présenté par Casanova comme « savant, parlant parfaitement la plupart des langues ; grand musicien, grand chimiste, d'une figure agréable ». Son intérêt pour la recherche de moyens propres à augmenter la durée de la vie humaine eut aussi pour effet d'augmenter les rumeurs courant déjà sur sa longévité supposée hors du commun.

Il convient aussi d'insister sur le rôle du comédien Gauve (alias "milord Gor", ou "Gower", ou "Qoys"), mentionné ci-dessus, se faisant passer pour le Comte dans les quartiers populaires de Paris, dans l'édification de la légende. Ce dernier, qui décrit avec force détails et persuasion de soi-disant entrevues avec le Christ et certaines figures de l'Antiquité chrétienne, contribue grandement à la naissance et à l'amplification de la rumeur d'immortalité. Jean-Pierre-Louis de Luchet, inventeur, dans ses Mémoires authentiques pour servir à l'histoire du comte Cagliostro (Berlin, 1785), d'une rencontre aussi baroque que fantasmagorique entre Saint-Germain et Cagliostro, mentionne également ce lord Gor, ou Gauve, qu'il assimile abusivement au comte.

Obligé de fuir la France en 1760 sous la pression de sombres affaires, ce dernier voyagea en Prusse, Russie, Italie, Angleterre, et Autriche (où on le vit souvent à Vienne, « quartier général des Rose-Croix ») et s'arrêta finalement à la cour du landgrave de Schleswig-Holstein, alchimiste fervent.

Des hypothèses ont circulé sur ses actions d'espionnage, mais au profit de qui ? Il aurait été au moins agent triple, tandis que diverses allégations rapportent son attachement au principe monarchique ou même à l'hégémonie allemande rosicrucienne.

Selon la marquise de Créquy, il soutira cent mille écus en quatre ans à Madame d'Urfé, pour la cabale et la pierre philosophale. [réf. nécessaire]

Casanova a raconté son entrevue à La Haye avec le Comte, vêtu d'un costume d'Arménien[réf. nécessaire], le même que l'on prêtait au Juif errant, autre incarnation du mythe de la longévité perpétuelle, mythe qui disparut incidemment au XVIIe siècle. Mais Casanova soupçonna le Comte de prestidigitation et d'imposture.

Goethe aurait été un de ses disciples. Napoléon III, initié aux Carbonari (« maçonnerie » du bois) s'intéressa au Comte de Saint-Germain et chargea la police de rassembler aux Tuileries tous les indices possibles le concernant. Ce dossier aurait brûlé lors de l'incendie qui ravagea ce Palais parisien en 1871, ce qui fait qu'il ne reste presque plus aucune trace de l'identité réelle ou prétendue de Saint-Germain.

Plusieurs auteurs joueront assez vite un rôle dans la propagation d'une légende qui dépassera bien vite la réalité historique. Etteilla affirme notamment, lorsque les journaux annoncent la mort du Comte, qu'il y a eu confusion sur l'identité réelle du décédé, que le vrai Comte de Saint-Germain, son maître direct depuis vingt ans, vrai cabaliste et magicien hermétiste, auteur de L'entrée au palais fermé du roi (1645)6, est toujours en vie, habite en Amérique, et se porte à merveille. En 1932, un aviateur américain dont l'appareil s'était écrasé près d'un monastère tibétain, raconta qu'il avait rencontré parmi les moines un homme qui prétendait être le Comte de Sain-Germain (Louis Pauwels 1977). Quelques assertions de l'abbé Barruel entretiendront par la suite la légende sur l'immortalité de Saint-Germain, après maîtrise de la métempsycose. Mademoiselle Lenormand8 n'accrédite pas moins l'idée de sa survivance durant le Premier Empire, et le baron de Gleichen, en ses Souvenirs (Denwürdigkeiten, 1847), défendra l'idée d'un comte de Saint-Germain ayant vécu depuis l'Antiquité.

Le comte de Saint-Germain inspira par la suite de nombreuses œuvres de fiction jusqu'à l'époque contemporaine, et devint aussi une figure importante au sein de la Société théosophique où l'on finit par le considérer, entre autres, suite à une vision de la médium Annie Besant, comme la réincarnation de Christian Rosenkreutz et de Francis Bacon.
(source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )
(Et pour ceux fan de D.Gray-Man c'est personnage réel ayant inspirer le compte millénaire. x))
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Mar 21 Mai 2013 - 11:43

Le sujet existe déjà Vraëlle, donc je fusionne.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Vraelle
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
avatar

Messages : 221
Date d'inscription : 01/10/2012
Age : 26
Localisation : Pyrénée-Oriental

MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   Mar 21 Mai 2013 - 11:51

Oups pas vu merci Triskel! =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE COMTE DE SAINT GERMAIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE COMTE DE SAINT GERMAIN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'immortel comte de Saint-Germain ...
» Saint-Germain
» Saint Germain de Paris (+ 576) Saint du jour
» 2 places de dispo : 78112 Fourqueux/Saint Germain en Laye
» Saint Germain - Evêque de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: TOP SECRET - Les Hommes :: PERSONNAGES CELEBRES DE L'OCCULTE/SCIENCES/SF-
Sauter vers: