Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGaleriePublicationsMembresS'enregistrerConnexion

MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.







notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Partagez | 
 

 le massacre des Jeux Olympiques de Munich de 1972

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 16183
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: le massacre des Jeux Olympiques de Munich de 1972   Dim 9 Déc 2012 - 12:44

La prise d'otages des Jeux olympiques de Munich (aussi appelée le Massacre de Munich) a eu lieu au cours des Jeux olympiques d'été de 1972 à Munich en Allemagne de l'Ouest. Le 5 septembre, des membres de l'équipe olympique d'Israël ont été pris en otage et assassinés par des terroristes membres de l'organisation palestinienne Septembre noir.

Le bilan de la prise d'otage est de onze membres de l'équipe olympique israélienne assassinés et d'un policier ouest-allemand tué. Cinq des huit terroristes ont été tués les trois autres capturés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La prise d'otages

Le 5 septembre à l'aube, tandis que que les athlètes israéliens dormaient, huit membres de l'organisation terroriste palestinienne Septembre Noir vêtus de survêtements afin de se faire passer pour des sportifs et transportant des sacs chargés de fusils d'assaut, de pistolets et de grenades, franchissent grâce à l'aide non voulue d’athlètes canadiens (même si on a longtemps cru qu'ils étaient américains) une clôture grillagée afin de s'introduire dans le village olympique, puis pénètrent dans l'immeuble au 31 Connollystrasse dans lequel se trouvent le duplex de deux appartements utilisés par l'équipe israélienne.

Un membre de la délégation israélienne, Yossef Gutfreund, alerté par le bruit fait barrage avec son corps à la porte criblée de balles tandis qu'il prévient ses camarades en criant « Attention, Terroristes ! » la tentative de barrage de Gutfreund a donné assez de temps à son compagnon de chambre, l'entraîneur d'haltérophilie Tuvia Sokolovsky, pour briser une fenêtre et se sauver. Moshe Weinberg, entraîneur de lutte, tente de s'interposer mais les assaillants lui tirent une balle dans la joue le forçant à leur indiquer où se trouvent ses autres camarades, mais il les attaque de nouveau, permettant ainsi à un athlète israélien, Gad Tsobari, de s’échapper. Il est aussitôt assassiné par les terroristes. Yossef Romano, un haltérophile tente lui aussi de s'opposer aux terroristes avec un couteau à fruit, il blesse l'un d'entre eux avant d’être abattu.

L'assaut des Palestiniens se solde par la prise d'otage de neuf occupants Israéliens. En plus de Yossef Gutfreund, les autres otages sont : Kehat Shorr, entraîneur de tir sportif, Amitzur Shapira, entraîneur d'athlétisme, André Spitzer, tireur sportif, Yacov Springer, entraineur de l'équipe d'haltérophilie, les lutteurs Eliezer Halfin et Mark Slavin, les haltérophiles David Berger et Zeev Friedman. Les autres membres de la délégation réussirent à fuir en sautant des balcons ou en se cachant dans l'immeuble. A 4:47, une femme de ménage alertée par les coups de feu prévient la sécurité qui envoie un garde non armé sur les lieux. A 5:08, les terroristes font parvenir aux policiers leur revendications, déclarant qu’à compter de 9:00, ils abattront un otage toutes les heures et jetteront son corps dans la rue si elles ne sont pas acceptées. À 8:15, une compétition de dressage hippique se déroule selon le programme

Le dénouement

Un Boeing 727 est positionné sur le tarmac de la base militaire Fürstenfeldbruck Air Base avec cinq ou six policiers armés à l'intérieur habillés comme membres d'équipage.

Le plan des Allemands était de maîtriser deux des combattants devant inspecter l'appareil donnant aux tireurs d'élite une chance de tuer ceux restés dans les hélicoptères, estimant qu'ils n’étaient que deux ou trois. Toutefois, pendant le transfert l'équipe de crise découvre que les terroristes sont au nombre de huit. À la dernière minute, alors que les hélicoptères sont sur le point d’atterrir à Fürstenfeldbruck, les policiers allemands à bord de l'avion votent pour l'abandon de leur mission sans consulter leur commandement central, seuls les cinq tireurs d'élite qui avaient été préalablement positionnés sur le tarmac restent en position afin d'essayer de neutraliser un groupe plus nombreux et lourdement armé.

Les hélicoptères atterrissent peu après 22h30 et six des terroristes en sortent. Pendant que quatre autres gardent les pilotes en respect avec leurs armes, deux autres vont inspecter le jet mis à leur disposition, et le trouvèrent vide. Réalisant qu'il sont tombés dans un piège, ils coururent rapidement vers les hélicoptères, vers 23h00, les autorités allemandes donnèrent l'ordre aux tireurs d'élite d'ouvrir le feu.

Les cinq tireurs d'élite allemands n'avaient pas de contact radio entre eux et ne pouvaient donc pas coordonner leurs tirs. Leurs fusils n'avaient pas de lunettes ni d'équipements de vision de nuit. Dans le chaos qui s'ensuivit, deux terroristes se tenant près d'un des pilotes furent tués, un troisième est mortellement blessé en fuyant. Les trois qui restent ouvrent le feu détruisant un grand nombre de projecteurs. Un policier allemand, Anton Fliegerbauer, se trouvant dans la tour de contrôle est tué. Les pilotes d'hélicoptère parviennent à s'enfuir, mais pas les otages car ils étaient attachés dans l'appareil.

Il y eut ensuite 75 minutes d'échanges de coups de feu, durant lesquelles la police allemande demanda tardivement l'assistance de véhicules blindés. Ces derniers ne se trouvaient pas sur l'aéroport au début de la fusillade, et mirent plus de 30 minutes à arriver car de nombreuses voitures obstruaient la route de l'aéroport, bon nombre d'Allemands étant venus voir ce qui se passait.

Les véhicules blindés arrivèrent finalement vers minuit, permettant de sortir de l'enlisement. D'après Cooley, à 00h04 le 6 septembre, l'un des terroristes sauta du premier hélicoptère. Il se tourna et tira sur les otages, tuant Springer, Halfin et Friedman, et blessant Berger. Ensuite il dégoupilla une grenade et la jeta dans le cockpit, où elle explosa. Alors que le premier hélicoptère brûlait, les autres tiraient sur les camions de pompiers pour les empêcher de s'approcher, tandis qu'un autre exécute à bout portant les cinq autres otages, Gutfreund, Schorr, Slavin, Spitzer et Shapira.

Trois des terroristes couchés sur le ventre à proximité dont deux d'entre eux faisant le mort sont capturés, 40 minutes plus tard, avec l'aide de chiens et des gaz lacrymogènes, la police en retrouve un autre essayant de se cacher il est tué dans une fusillade durant sa tentative d'arrestation.

Les échanges de tirs prennent fin vers 00h30, près de trois heures après le début de la tentative ratée de sauvetage par le police allemande d'une opération qui, selon un fonctionnaire impliqué « était condamné à l'échec dès le début ». A ce jour, les Allemands n'ont jamais expliqué de façon satisfaisante pourquoi ils n'ont pas déployé deux ou trois tireurs d'élite pour chaque terroriste. Les hommes engagés dans l’opération n'avaient pas de fusils de précision ni de gilets pare-balles ni d’équipement de vision nocturne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Voici les noms des 11 sportifs israéliens assassinés lors de cette prise d'otages :

Mark Slavin (18 ans, lutteur)
Eliezaar Halfen (24 ans, lutteur)
Andre Spitzer (27 ans, arbitre et entraineur d'escrime)
David Mark Berger (28 ans, haltérophile)
Zeev Friedman (28 ans, haltérophile)
Yosef Romano (32 ans, haltérophile)
Moshe Weinberg (32 ans, entraîneur de l'équipe de lutte)
Yosef Gottfreund (40 ans, arbitre de lutte)
Amitzur Shapira (40 ans, entraîneur de l'équipe d'athlétisme)
Yakov Springer (50 ans, entraîneur de l'équipe d'haltérophilie)
Kehat Schor (53 ans, entraîneur de l'équipe de tir)

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 16183
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: le massacre des Jeux Olympiques de Munich de 1972   Dim 9 Déc 2012 - 12:45

Quarante ans après l’attaque d’un commando palestinien qui avait fait onze morts, Berlin reconnaît des défaillances. Le 5 septembre 1972, le groupe palestinien Septembre noir investit le village des JO de Munich. Un commando de huit terroristes neutralise des athlètes de la délégation israélienne. À l’issue d’une très longue journée d’été, 11 otages et un policier perdront la vie.

Encore aujourd’hui, cet attentat symbolise l’impuissance d’une démocratie face à la première action de grande ampleur de « l’internationale terroriste ».

L’attentat aurait-il pu être empêché ? À coup sûr, si les signes avant-coureurs avaient été pris en compte.

17 signaux d’alerte évoquant une action terroriste palestinienne lors des JO, souvent provenant de l’étranger, ont été collectés par les services secrets allemands dans les semaines précédant l’attentat. Deux ans plus tôt, sur l’aéroport de Munich, un avion de la compagnie israélienne El-Al avait été attaqué par trois Palestiniens armés de grenades. Autre preuve de l’activité des réseaux pro-palestiniens soutenus par les néonazis locaux sur le territoire bavarois, sept survivants de l’Holocauste avaient été tués dans l’incendie volontaire d’une maison de retraite de Munich, quelques mois avant.

Mais l’époque est au « peace and love » et cette compétition est la première organisée par l’Allemagne d’après-guerre. Pour les organisateurs, Munich 1972 doit être l’anti-« Berlin 1936 ». Uniformes et contrôles doivent être réduits au strict minimum. Les 15.000 policiers mobilisés sont tenus délibérément à l’écart, hors du périmètre olympique, « en réserve ».

Sur le village, ne patrouillent que 2000 vigiles. Sans arme – « pas même une matraque en caoutchouc », vante le chef de la police -, on les remarque surtout à leur costume bleu ciel dessiné par le couturier André Courrèges. Quand un spécialiste du terrorisme propose de renforcer la sécurité autour du village olympique, les organisateurs objectent que « ce n’est pas un camp de concentration ».

Incroyable non ? c'etait le début du terrorisme a grande échelle....

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
 
le massacre des Jeux Olympiques de Munich de 1972
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le massacre des Jeux Olympiques de Munich de 1972
» Jeux Olympiques
» 27 juillet 2012 : Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres
» Pourquoi les jeux Olympiques tous les 4 ans.
» Médailles au Jeux Olympiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: TOP SECRET - Les Hommes :: ENIGMES DE L'HISTOIRE/GRANDS EVENEMENTS et TRESORS DISPARUS-
Sauter vers: