Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 10 scenarios de FIN DU MONDE

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18220
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: 10 scenarios de FIN DU MONDE   Sam 16 Oct 2010 - 16:57


Le premier moyen de détruire la Terre, justement, est un grand classique du genre de l'industrie du film. Un astéroïde, d'une une taille et un volume conséquents (la moitié de la taille de la Terre et un dixième de sa masse) voyageant à une vitesse de croisière de 50 kilomètres seconde viendrait frapper de plein fouet notre petite planète bleue. L'impact serait peut être suffisant pour détruire toutes les espèces vivantes ici bas, mais la Terre, mal en point, n'aurait pas encore disparue. Si l'on désirait la rayer totalement du système solaire, une collision avec une planète comme Vénus pourrait s'avérer suffisante.

Deuxième possibilité : une grande glaciation. Si la Terre venait à s'éloigner progressivement du Soleil (à au moins 300 millions de kms de ses rayons), l'agriculture ne serait plus possible dans un froid polaire. A une distance encore plus grande du Soleil, c'est à dire au niveau de l'orbite de Neptune, l'atmosphère de la Terre deviendrait même gelée. Cependant, les hommes pourraient trouver une solution de repli sous le sol !

La «grande carbonisation» est le troisième moyen de destruction de la Terre. C'est carrément l'inverse de l'hypothèse précédente : un rapprochement irrémédiable et plus ou moins lent vis à vis du Soleil. Toutes les formes de vie disparaitraient progressivement sous l'effet de températures infernales, puis ce serait au tour de la Terre, dont le noyau terminerait sa course dans le soleil.

Le fait de stopper la rotation de la Terre pourrait aussi avoir des conséquences dramatiques, c'est le quatrième moyen trouvé par nos scientifiques. D'après eux, l'atmosphère ne serait plus régulée, des vents tourbillonnants de plus de 1600 km/h sèmeraient le chaos. Un petit peu comme certaines exoplanètes, la Terre présenterait une face gelée et une face chaude. (celle présentée au Soleil)

Le cinquième moyen est encore plus imaginatif. Il s'agirait d'imaginer la Terre tiraillée par la force de deux gigantesques trous noirs qui l'étirerait de plus en plus. L'énergie déployée par ces deux trous noirs émietterait la croûte terrestre, pour finalement tout absorber.

Mais le danger peut aussi venir de l'intérieur de la Terre, c'est le sixième moyen. Un trou noir placé au centre de la Terre procèderait telle une termite en rongeant toute la matière, en commençant par le noyau. Il s'ensuivrait des tremblements de terre en surface, des effondrements, puis la Terre finirait par s'écrouler sur elle même.

Le septième moyen a beau être plus poétique, il n'est pas moins tout autant mortel : il prend la forme de l'interruption de la gravitation. Sans gravitation, la Terre pourrait s'éparpiller en mille morceaux ; quant à nous, nous pourrions décoller sans l'aide d'une navette spatiale et mourir par asphyxie !

Autre procédé, plus radical ... L'antimatière est en quelque sorte l'opposée de la matière. Lorsque antimatière et matière se télescopent, la matière perd la partie et se désintègre. La terre étant constituée de matière, il faudrait accumuler des milliers de récipients contenant ces antiparticules pour mettre en œuvre le huitième moyen de détruire la Terre par la désintégration.

Avant dernier outil pour faire trépasser notre belle planète bleue : la matière étrange. Nul ne connaît vraiment ses intentions quant elle agit sur la matière, elle est par définition incontrôlable. Décomposé en «strangelets» ou «quarks», elle est produite dans l'espace par des étoiles à neutrons. Que se passerait-il si l'on était en mesure de la récupérer dans l'espace et la jeter du haut d'un building ? Sûrement un changement de la nature qui nous environne. Neuvième moyen.

Pour terminer, la toute dernière hypothèse part du postulat qu'il existe des mondes parallèles, avec leurs propres constellations, galaxies, etc... Un choc brutal entre ces deux modes parallèles serait donc probablement fatal pour le nôtre !

part 1/4