Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGaleriePublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...



MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



Venez nous parler de votre quete
de recherche sur vos VIES ANTERIEURES.
ICI

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.







notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Partagez | 
 

 Les Trésors des Celtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Les Trésors des Celtes   Sam 19 Jan 2013 - 17:51

Le Bouclier de Battersea

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
]
Le Bouclier de Battersea est un élément représentatif de l’art celte de l'île de Bretagne, dont la fabrication est datée du Ier siècle av. J.-C. ou, au plus tard, du début du Ier siècle ap. J.-C. Il a été retrouvé dans la Tamise à Battersea tout près de Londres en 1857.
Description
Son armature, à l’origine, était en bois et en cuir sur laquelle les artisans celtes ont appliqué et riveté un revêtement en bronze. Il se compose de cinq pièces : la plaque d’ensemble, l’orle et trois cercles ouvragés et reliés entre eux (ceux du haut et du bas de même taille, celui du centre étant beaucoup plus large). Il a la forme d’un rectangle aux bords arrondis et aux côtés latéraux incurvés. Des cabochons en pâte de verre rouge ornent la représentation.
Ses faibles dimensions (85 cm de hauteur) portent à croire qu’il s’agit d’un objet de prestige, ayant appartenu à un notable, à moins qu’il ne s’agisse d’un objet de culte, offert à titre votif à une divinité.
Il est exposé au British Museum à Londres.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
     
Le Calendrier de Coligny

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le calendrier de Coligny est une grande table de bronze du IIe siècle, trouvée à Coligny (Ain) dont les inscriptions constituent un calendrier en langue gauloise.
C'est un document capital pour la connaissance de l’Antiquité celtique, qui nous renseigne sur la conception que les Celtes avaient du temps et sur leurs connaissances en astronomie. C'est aussi un document linguistique qui contribue à la connaissance du vocabulaire de la langue gauloise.

Découverte
En novembre 1897, Alphonse Roux, un agriculteur, trouve dans un champ, au lieu-dit « Verpoix » (commune de Coligny dans l’Ain), un ensemble de 550 fragments de bronze enfouis à une trentaine de centimètres sous terre. Le travail d’assemblage révèle qu’il s’agit de deux objets distincts : la statue d’un dieu (environ 400 pièces), identifié comme Mars, et un calendrier (149 pièces, dont 120 portent des inscriptions) dont il manque environ la moitié.
Les fouilles récentes menées sur les lieux n'ont pas permis de retrouver d'autres fragments. Pour éviter des fouilles sauvages, la zone a été classée. Le calendrier et la statue sont exposés au Musée gallo-romain de Fourvière. Une reconstitution à l'identique du calendrier est visible à la mairie de Coligny (Ain).

Présentation
Le calendrier a été reconstitué par M. Dissard, conservateur de musée. L'objet se présente sous la forme d’une table aux dimensions de 1,50 m sur 0,90 m, les fragments assemblés couvrant les deux tiers de la surface totale. Les lettres et chiffres sont gravés en caractères romains, mais la langue est gauloise. Le document comporte 2 000 mots inscrits sur 16 colonnes et 2 200 lignes : c'est le plus long connu en cette langue. L'étude apporte une soixantaine de mots nouveaux dont le sens reste très incertain en l'état actuel des connaissances.

Interprétation
C’est un calendrier luni-solaire qui présente 5 années de 12 mois de 29 ou 30 jours. La journée gauloise se compose d’une nuit suivie d’un jour, cette durée se nomme « latis » (pl. « lates »). Le changement de date intervient au coucher du soleil. Les mois sont divisés en deux quinzaines et à chaque jour correspond un trou, où l’on place une goupille pour indiquer la date. L’ajout de deux mois supplémentaires est nécessaire pour le faire coïncider avec le calendrier solaire, à la fin d’une période de 30 ans, période qui correspond à un « siècle » celtique.
Les douze mois avec leur durée et leur attribut sont bien décrits.

La fête de Samain ou Trinoxtion samoni (les « Trois nuits de Samonios »), située approximativement le 1er novembre, marque le début de l’année liturgique celtique.
La répugnance des druides à consigner leur savoir par écrit indique un contexte gallo-romain, et l’on retient la fin du IIe siècle après J.-C. pour la date de fabrication du calendrier. Sa complexité dénote de bonnes connaissances astronomiques, ainsi qu’une lente élaboration.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Chaudron de Gundestrup

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le chaudron de Gundestrup est un chaudron celtique datant du Ier siècle av. J.-C. retrouvé en 1891 dans une tourbière du Jutland au Danemark. Il est constitué de l'assemblage de 13 plaques d'argent, (12 richement décorées par martelage et une circulaire constituant le socle et le fond), et mesure 42 cm. de haut pour un diamètre de 69 cm.
Il est conservé au Musée national du Danemark de Copenhague dont il est une des pièces les plus célèbres. On peut voir une reproduction du chaudron au Musée gallo-romain de Fourvière à Lyon (Lugdunum), une autre est conservée dans les réserves du musée de la civilisation celtique de Bibracte (Saône-et-Loire) et a été exposée au Musée Archéologique de Dijon (Côte d'Or) en 2010 lors d'une exposition sur les monnaies, une galvanoplastie est visible au Musée d'archéologie nationale à Saint-Germain-en-Laye.

Ce chaudron est parcouru de nombreux motifs illustrant la mythologie celte, telles qu'une représentation de Cernunnos, une autre de Taranis, une encore d'un dieu ou d'un géant plongeant des guerriers morts dans un chaudron afin de les ressusciter. Dans la mythologie celtique, le chaudron « magique » peut, suivant les légendes, donner de la nourriture pour un millier d'hommes, tel le chaudron d'abondance du Dagda, ou bien donner le savoir universel à celui qui goûte de son contenu ou encore ressusciter les morts. Ces vertus sont d'ailleurs à rapprocher de celles des sources bienfaitrices. Sur le chaudron de Gundestrup, on trouve aussi des représentations d'animaux exotiques comme des lions ou des dauphins, ce qui montre que les personnes qui ont fabriqué ce chaudron ont eu des rapports étroits avec le monde méditerranéen.
Selon l'affichette de présentation de 2012 à la Cité des Sciences ("Les Gaulois, une expo renversante), le chaudron arbore des figures telles que le Taureau, le chasseur Orion, la Grande Ourse, des feuilles de lierre symbolisent la Voie Lactée et, au même titre que le Calendrier de Coligny, le chaudron témoigne de l'observation des astres, des phases de la Lune, du Soleil et des étoiles.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Le Torque de Sedgeford


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Le torque de Sedgeford est un collier celtique en or de l’Âge du fer, retrouvé brisé dans un champ près du village de Sedgeford dans le Norfolk. Le plus gros morceau du torque a été découvert lors du hersage d'un champ en 1965, et l'extrémité manquante a été retrouvée par une fouille archéologique systématique en 2004. Ce collier est aujourd'hui exposé au British Museum.

Découverte
Le plus gros morceau du torque a été mis au jour le 6 mai 1965 dans un champ de West Hall Farm à Sedgeford (Norfolk). Dans la mesure où la herse ne s'est enfoncée que de quelques centimètres, on pense que le torque avait été rapproché de la surface lors d'un labourage profond antérieur.
Le torque a été déclaré objet trouvé à la suite de l'enquête menée à Sedgeford le 29 décembre 1966, puis le British Museum en a fait l'acquisition par l'intermédiaire du Duché de Lancastre et avec la collaboration du Christy Trust ; l'agriculteur A. E. Middleton, inventeur du trésor, a encaissé la somme de 3 300 £. Le British Museum a fait réaliser une reproduction du collier pour le Norwich Castle Museum.
L'extrémité manquante a été retrouvé à Pâques 2004 lors d'une prospection au sol archéologique organisée par le Sedgeford Historical and Archaeological Research Project, avec des détecteurs de métaux. Cette deuxième découverte a eu lieu à environ 400 mètres de l'endroit où le premier morceau avait été mis au jour. Ce second morceau a lui aussi été classé « objet abandonné » et racheté par le British Museum avec le mécénat de The Art Fund. Le torque a ainsi pu être réassemblé au British Museum.

Le torque
Le torque, fait de fils d'or torsadés, a été daté entre 200 av. J.-C. et 75 av. J.-C.. Quarante-huit fils de 2 millimètres de diamètre ont été torsadés par paires pour former 24 double-fils. Puis les fils doublés ont été torsadés ensemble tête-bêche trois par trois pour former un toron (consistant, par conséquent, en six fils d'origine). Les huit gros torons ainsi obtenus ont enfin été torsadés ensemble pour former le corps du torque. Au total, il n'aura pas fallu moins de 25 mètres de fil d'or pour créer ce collier. Les anneaux d'or aux deux extrémités ont été coulés à la cire perdue et ornés dans le style de La Tène avec des motifs en relief de boucles et de cercles, soulignées par des points et un martelage à froid.
Le torque a été inhumé intentionnellement, et à ce titre il est considéré comme trésor. Il peut avoir été cassé au moment de son enfouissement, tout comme il a pu être brisé ultérieurement par des engins aratoires. On estime qu'il a été enfoui vers 75 av. J.-C.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dépôt de vaisselle de bronze d'Évans

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le dépôt de vaisselle de bronze d'Évans est un lieu situé à Évans en France dans le Jura, où furent découvertes en 1998 de nombreuses pièces de vaisselle de bronze datant des environs de 950 avant J.-C..

Historique
Les vaisselles furent découvertes au fond d'une doline à environ 1,50 m de profondeur.
C'est en décapant l'épaisse couche de terre végétale au centre de la doline (presque 8 m d'épaisseur de terre arable au centre) qu'une vingtaine de récipients de bronze ont été arrachés du sol par le godet d'une pelle mécanique. Il s'agissait de tasses de Kirkendrup ou Jenisovice, d'un chaudron à deux anses à attaches doubles cruciformes, d'une grande passoire, de fiasques de type Blanot et d'un grand vase biconique.
Un des deux découvreurs du dépôt, enseignant devenu depuis prospecteur bénévole en archéologie, a procédé ensuite à de nombreuses fouilles sur le site, recueillant au total une cinquantaine de récipients.
Évans est ainsi devenu le plus important dépôt de vaisselle de bronze en Europe.
Ce service de vaisselle complet permettait de préparer, filtrer et distribuer un breuvage à plusieurs dizaines de personnes. Il est daté du milieu du Xe siècle avant J.-C..

Si la plus grande partie des pièces provient d'Europe de l'Est (le chaudron, connu seulement à 3 exemplaires, et les tasses de Kirkendrup), les fiasques semblent provenir d'un atelier de l'est de la France (peut-être de la vallée de la Saône).
L'ensemble de ce mobilier, que les découvreurs ont absolument voulu conserver dans sa région de découverte, et en un seul lot, a été acquis par le musée de Lons-le-Saunier (Jura) où il sera bientôt enfin exposé après plus de 8 années d'études et de restauration.


[/url]
Source: Wikipédia
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Triskel le Sam 3 Sep 2016 - 15:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
gemaf
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 5481
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 65
Localisation : normandie

MessageSujet: Re: Les Trésors des Celtes   Mar 22 Jan 2013 - 2:35

merci Triskel,c'est superbe
je reste persuadé,qu'il y a encore plein de choses a découvrir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: Les Trésors des Celtes   Mar 22 Jan 2013 - 9:02

Certainement Gemaf, contrairement à ce que prétendaient les Romains, les Celtes n'étaient pas des barbares, loin de là!
Ils avaient développé une merveilleuse civilisation dont nous avons encore tout à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 16222
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Les Trésors des Celtes   Mar 22 Jan 2013 - 21:51

Ho ! quelle finesse.
quand a la barbarie des anciens peuples, c'est l'époque rude qui voulait cela....

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Trésors des Celtes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Trésors des Celtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Trésors des Celtes
» Expo sur les celtes
» Gaulois, Celtes
» Les Celtes primitifs, sur Histoire
» Nos aieux les Celtes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: X FILES - Dossiers Non Classés :: ARCHEOLOGIE/CIVILISATIONS ANCIENNES/OOPARTS-
Sauter vers: