Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...



RECHERCHONS TÉMOIGNAGES
SUR VOS VIES ANTÉRIEURES

pour partager et échanger :
http://minuit.forum-actif.net/f35-temoignages-sur-les-vies-anterieures

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu




notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave

Aller en bas 
AuteurMessage
Souléou
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 2266
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 84
Localisation : Au soleil

MessageSujet: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Mar 25 Nov 2014 - 10:31

(je pense que pour beaucoup d'articles déjà cités, celui-ci fera un peu doublon, mais je pense à celles qui se préoccupent de leur devenir au cas où...)

"
Je n’aime pas créer ou entretenir la peur… Je préfère espérer. Néanmoins en ces temps troublés, de tristes spectacles de gouvernements débordés ou irresponsables on ne peut exclure le pire. C’est une hypothèse comme toutes les autres, y compris les plus optimistes. C’est donc dans un esprit mi-figue mi-raisin que je relaye cet article, pensant qu’il pourrait malgré tout être utile si vous gardez la liste quelque part…
Remarque : Lorsque l’on voit la liste, et que l’on considère qu’il faut faire des stocks, c’est un hangar qu’il faut avoir ! Et puis, si les événements se prolongent, on fait quoi quand les provisions sont épuisées ?
Pour les campagnards, l’organisation est sans doute plus aisée : potager, élevage, puits, sources. Mais pour les citadins ? Si vous avez des idées constructives, n’hésitez pas à les exprimer ou à mettre des liens !


Par un survivant de Sarajevo :
Lorsque vous traversez les événements épouvantables qui peuvent survenir en temps de guerre – la mort de parents et d’amis, la faim et la malnutrition, le froid et le gel qui n’en finissent pas, la peur, les attaques des snipers – certains conseils peuvent être utiles.
– Faire des réserves est utile, mais on ne sait jamais combien de temps dureront les problèmes, alors restez près de sources renouvelables de nourriture.
– . Vivre près d’un puits avec une pompe à main est comme se trouver dans le jardin d’Eden.
– . Après un certain temps, même l’or peut perdre de son éclat. Mais en temps de guerre, il n’y a aucun luxe tel que le papier toilette. Sa plus-value est plus grande que celle de l’or.
– . Si vous devez abandonner un confort, abandonnez l’électricité. C’est celui dont il est le plus facile de se passer. (A moins que vous viviez sous un climat très agréable et que vous n’ayez pas besoin de vous chauffer)
-. La nourriture en boîte est fantastique, surtout si elle a du goût sans être réchauffée. L’une des meilleures conserves à stocker est la sauce au jus de viande, elle rend un peu mangeable beaucoup des aliments secs que l’on trouve en temps de
guerre. Elle ne nécessite qu’un peu de chaleur pour la « réchauffer », il n’y pas besoin de la cuire. De plus, elle est bon marché, surtout si vous l’achetez en gros.
– Amenez des livres. Ceux qui permettent de « s’échapper », comme les romans ou les histoires à énigmes, deviennent précieux au fur et à mesure de la guerre. Assurément, c’est bien de posséder beaucoup de guides de survie, mais vous trouverez comment vous débrouiller dans la plupart des cas de toute façon. Croyez- moi, vous aurez beaucoup de temps à perdre.
– Le sentiment d’être humain peut disparaître très vite. Je ne saurais vous dire combien j’ai connu de gens qui auraient échangé un repas dont ils avaient grandement besoin contre un peu de dentifrice, de rouge à lèvres, de savon ou de parfum. Il ne sert pas à grand chose de se battre si vous devez perdre votre humanité. Ces choses-là remontent le moral comme rien d’autre.
– Des bougies à combustion lente, et des allumettes, beaucoup d’allumettes.
A part cela, voici la liste des 100 articles qui disparaissent le plus vite en cas de crise très grave.
Les groupes électrogènes (Les bons coûtent cher. Le stockage du carburant est risqué. Ils sont bruyants, sont la cible des voleurs, et posent des problèmes de maintenance, etc…)
Filtres et purificateurs d’eau
Toilettes portables
Bois de chauffage sec. Pour pouvoir l’utiliser, le bois doit sécher entre 6 et 12 mois.
Huile pour lampes, mèches, lampes (tout d’abord, achetez de l’huile limpide. Si celle-ci est rare, stockez tout ce que vous trouvez!)
« Coleman fuel ». On n’en a jamais trop.
Armes, munitions, gaz lacrymogène, couteaux, clubs, battes et lance-pierres.
Ouvre-boîtes à main, fouets de cuisine à main.
Miel, sirops, sucre blanc et roux.
Riz, haricots, blé
Huile végétale (pour la cuisine). Sans huile, la nourriture brûle/doit être bouillie, etc…
Charbon, liquide d’allumage (deviendra rare soudainement)
Récipients (à obtenir de façon urgente). N’importe quelle taille. Pour les récipients de petite taille : PLASTIQUE DUR ET TRANSPARENT UNIQUEMENT. Si c’est pour boire, assurez-vous que c’est du plastique alimentaire.
Mini chauffage à gaz (sans quoi le propane ne pourra pas réchauffer un pièce)
Moulin à céréales (manuel)
Bouteilles de Butane (urgent : une réelle pénurie surviendra)
Un manuel de survie
Manchons : Aladdin, Coleman, etc… (Sans cela, il sera difficile de s’éclairer sur le long terme)
Fournitures pour bébé : couches, lait maternisé, crèmes, aspirine, etc…
Planches à laver, seau et lavette, avec essoreuse (pour la lessive)
Cuisinières/gazinière (Butane/Propane, Coleman, et kérosène)
Vitamines
Accroche-bouteilles de gaz (urgent : sans cela, l’utilisation de petites bouteilles de gaz est dangereuse)
Produits d’hygiène féminine, de soins des cheveux et de la peau
Sous-vêtements chauds (haut et bas)
Scies à main, haches et hachettes, cales (également : de l’huile à affuter)
Aluminium alimentaire, normal et épais (excellent pour la cuisine et le troc)
Bidons d’essence (en plastique et en métal)
Sacs poubelle (on n’en a jamais assez)
Papier toilette, Kleenex, serviettes en papier
Lait, en poudre et concentré (remuer le lait concentré tous les 3 à 4 mois)
Graines pour le jardinage (non-hybrides), UN MUST
Pinces à linge, cordes à linge, cintres, UN MUST
Kit de réparation de pompe Coleman
Thon à l’huile
Extincteurs (ou bien…une grande boite de bicarbonate de soude dans chaque pièce)
Trousse de secours
Piles électriques (achetez celles dont la date limite est la plus éloignée)
Ail, épices et vinaigre, appareils de cuisson
Grands chiens (et beaucoup de nourriture pour chien)
Farine, levure et sel
Allumettes (préférez celles qui s’allument n’importe où). Les allumettes en boîtes partiront les premières.
Papier, blocs-notes, crayons, calculettes solaires
Glacières (pratique pour empêcher certaines choses de geler en hiver)
Bottes, ceintures, jeans Levis et chemises solides
Torches électriques, lampes de poche, lightsticks, lanternes « No. 76 Dietz »
Livres de bord, agendas et albums (pour prendre des notes, noter des impressions, relater une expérience, des moments historiques)
Poubelles en plastique (excellentes pour le rangement, l’eau, et le transport si elles ont des roues)
Hygiène masculine : shampoing, brosses à dent, dentifrice, bain de bouche, fil dentaire, coupe-ongles, etc…
Batterie de cuisine en fonte (solide, efficace)
Matériel de pêche
Serpentins, produits, sprays et crèmes anti-moustiques
Adhésif renforcé
Tarps, piquets, ficelle, clous de petite et grande taille, corde
Bougies
Lessive liquide
Sacs à dos, sacs de paquetage
Outils de jardin
Ciseaux, tissu et matériel de couture
Conserves de fruits, de légumes, de soupe, de ragoût, etc…
Javel (pure, PAS parfumée : 4 à 6 % d’hypochlorite de sodium)
Matériel de mise en conserve (Bocaux, couvercles, cire)
Couteaux et outils d’affutage : limes, pierres, acier
Bicyclettes…pneus, chambres à air, pompes, chaînes, etc…
Sacs de couchage, couvertures, oreillers, matelas
Alarme à monoxyde de carbone (à piles)
Jeux de sociétés, cartes à jouer, dés
Raticide, souricide, anti-cafards
Pièges à souris, à fourmis et à cafards
Assiettes en carton, gobelets, ustensiles (stockez ce que vous pouvez)
Lingettes pour bébés, huiles, savon sans eau et antibactérien (économise beaucoup d’eau)
Vêtements de pluie, bottes en caoutchouc, etc…
Matériel de rasage : rasoirs, crèmes, talc, après-rasage)
Pompes à main et siphons (pour l’eau et le carburant)
Sauce de soja, vinaigre, bouillon, sauce au jus de viande, soupe
Lunettes pour lire
Chocolat, cacao, tang…(pour améliorer le goût de l’eau)
Kit de survie
Vêtements, écharpes, cache-oreilles, mitaines en laine
Manuel du Scout, et Leaders Catalog
Kit d’isolation de fenêtres (MANCO)
Biscuits à la farine complète, petits biscuits salés, bretzels, mélange de fruits secs
Popcorn, beurre de cacahuète, noix, noisettes
Chaussettes, sous-vêtements, T-shirts, etc…(extras)
Bois (tous types)
Chariots et charrettes (pour transporter des objets d’un endroit à un autre)
Lits de camp et matelas gonflables
Gants de travail, de froid, de jardinage, etc…
Accroche-lanternes
Patches pour vitres, colle, clous, vis, écrous, boulons
Thé
Café
Cigarettes
Vin, liqueurs (pour les pots de vin et les soins médicaux)
Paraffine
Colle, clous, écrous, boulons, vis, etc…
Chewing-gum, bonbons
Atomiseurs (pour se rafraîchir et se nettoyer)
Chapeaux et foulards en coton
Chèvres, poulets (amusant)
Source : 24hgold.com via l’échelle de Jacob et wikistrike"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

(ouf ! heureusement que je ne suis pas du tout survivaliste ! rien que cette liste et tout ce que j'ai pu entrevoir par ailleurs me fiche le bourdon ! lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Souléou
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 2266
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 84
Localisation : Au soleil

MessageSujet: Le survivalisme: définition et notions essentielles   Mar 25 Nov 2014 - 10:39

Il n’y a plus besoin de prouver que cela va mal, la situation financière planétaire est catastrophique, la situation géopolitique n’est pas mieux, le soleil et la planète ne sont plus très amicaux, et je ne cite pas tout le reste qui ne pousse pas à être extrêmement optimistes.


Donc, naturellement, nous sommes enclin à nous pencher vers les solutions survivalistes, un bien grand mot qui reste néanmoins bien flou pour certains.

Pourtant, il n’y a aucun mal à regarder un peu dans cette direction et à y piocher quelques solutions pouvant être utiles un jour ou l’autre, sait-on jamais, tout peu arriver…


Don’t Tread on Me, qui veut dire en français : Ne me marche pas dessus.

Telle est la devise inscrite sur le Gadsden Flag des libertariens, des survivalistes.
Un concept soutenu par les adeptes d’une politique axée sur la liberté individuelle prioritaire comme mode de vie et le droit naturel dans les échanges (humains, sociaux et commerciaux).
Le symbole du serpent à sonnette, idée originaire de Benjamin Franklin, a été reprise ensuite par Christopher Gadsden pour symboliser l’inoffensivité naturelle de cet animal, mais qui se défendrait en cas d’attaque.

Cette image est totalement représentative de l’esprit d’un survivaliste contemporain.
La notion de survivalisme est une notion qui est large.

Elle comporte plusieurs caractéristiques essentielles qui ont trait à l’anticipation, à la préparation et la gestion des différentes situations de crises et d’urgences, plus ou moins probables.

Pro-activité, gestion des contraintes (notamment par la quête d’autonomie) et adaptation, accordent au survivaliste, trois principaux critères qui le définissent.

L’Herbétisme, concept de Georges Herbert, officier de la marine française et instructeur physique, concéda certains fondements au survivalisme quant à un programme d’entrainement physique complet (marche, course, saut, grimper, défense, natation, équilibre, lancer, quadrupédie, saut à la corde).

De nous jours, le survivalisme, depuis la crise de 2008, a pris un nouvel essort, très en vogue notamment du côté Outre Atlantique.

Le concept est actuellement de plus en plus cité par nos médias en France, mais on y verra de leur part la classique habitude de classifier et vulgariser tous les concepts hors-normes.

L’étiquette collée pour les survivalistes est celle de marginaux, de paranoïaques, de sectaires ou encore d’extrémistes ultra-individualistes parfois prêts à tirer sur tout ce qui bouge.

Les généralités banalisent et simplifient toujours les idées fortes derrière chaque approche.
Mais qu’en est-il en réalité ?

Comme le dit si bien le dicton « La prévoyance est mère de sûreté« , et le survivaliste est donc quelqu’un avant tout de prévoyant .

Loin de l’image du « Rambo » ou du « Mc Giver », de plus en plus de parents responsables ou encore jeunes adultes s’intéressent à cette activité.
Nous pourrons distinguer deux courants complémentaires.

Le survivalisme classique


L’appel de la nature


Certains ressentent comme un appel de la nature, souvent en milieu hostile, et apprennent de nouvelles compétences.

Échappatoire de la vie civile métropolitaine quotidienne ou simple passion, toujours est-il que la volonté d’apprendre à survivre dans des conditions extrêmes est un challenge à relever pour la plupart des citadins aventureux.

Les Stroud, essentiellement connu dans l’émission Survivorman se rapproche beaucoup de la réalité de ce concept.

Certains y trouveront leur bonheur en y suivant des stages.

On identifie donc de nombreuses étapes à franchir pour atteindre cet objectif :


  • Apprendre à faire du feu de plusieurs façons, en fonction aussi de plusieurs conditions météorologiques

  • Prévoir le temps

  • Savoir se servir d’une boussole et lire des cartes

  • Se guider avec les étoiles

  • Couteaux, Hache, scie : utilité et choix

  • Apprendre à faire des nœuds

  • Fabrication d’équipement (cabane, corde…)

  • Trouver de l’eau, la transporter, la purifier et la conserver (en fonction du lieu, forêt, montagne, désert…)

  • Couper du bois

  • Construire un puits, des barrages

  • Se protéger des animaux dangereux et connaître comment réagir en cas de danger immédiat

  • Savoir réagir dans des conditions météorologiques extrèmes (ouragan, tempêtes, avalanches…)

  • Installer son campement, sa cabane

  • Notions de santé et de soins, connaître les premiers secours

  • Connaître les plantes sauvages et insectes comestibles

  • Identifier les plantes venimeuses et insectes dangereux : mesures à prendre en cas de problèmes

  • Prévisions de nourriture (voir plus bas BOB et EDC)

  • Savoir pêcher, chasser, cueillir. Savoir transporter, préparer, conserver, stocker sa nourriture.

  • Savoir préparer et connaître les check liste des objets utiles à avoir. Par exemple, Le BOB (Bug Out Bag), l’EDC (Every Day Carry) ou encore la NOLS (National Outdoor Leadership School) trousse de premier secours, sont des notions incontournables à la préparation des objets indispensables en matière de prévoyance et de survie durable.

  • Autre type de matériel : cuisine, couchage, produis de toilettes, contre les insectes…
  • Sélection de vêtements adaptées.


Si la liste est longue, le temps nécessaire à assimiler l’ensemble de ces informations est important.
Même si beaucoup de choses sont accessibles, seules les personnes très motives et patientes atteignent avec le temps tous les rudiments nécessaires à l’atteinte de cet objectif ambitieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1931
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Mer 26 Nov 2014 - 10:42

C'est cela que je trouve passionnant: la multiplicité des tâches à connaître, leurs implications, les précautions, le savoir-faire...
En tout cas ces articles me semblent très complets pour avoir une vue générale.
Je trouve dommage qu'on cherche à emprisonner les survivalistes dans des catégories, alors qu'il y a de tout, tous les niveaux, toutes les idéologies et même sans idéologies...
Le dernier article parle de prévoyance et je crois que c'est le meilleur terme. Parano me semble idiot tellement nous avons sous le nez les dangers potentiels, on les voit arriver gros comme une montagne.
Et si, par miracle, rien de grave n'arrivait, on aura au moins appris la débrouillardise ! Mais là, franchement, je n'y crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
Souléou
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 2266
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 84
Localisation : Au soleil

MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Mer 26 Nov 2014 - 11:41

mais tu es bien d'accord quand même qu'il faudrait au moins un hangar, non fracturable, pour emmagasiner tout ça ? à mon avis il faudrait plutôt une immense cave car un hangar, on peut toujours l'ouvrir et pas par la porte, j'en ai eu l'exemple il y a des années, dans le coin, des voleurs ont fracturé la cloison métallique et ont emporté tout ce qu'ils pouvaient sortir en petit matériel ! alors des provisions ce serait l'aubaine pour eux.
Alors quoi faire ? tout le monde n'a pas la possibilité de stocker autant de choses, les villas ont des garages souvent assez petits, rarement une cave, et tous ceux qui habitent en appartement ??
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 17793
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Sam 29 Nov 2014 - 9:13

et oui, c'est pour cela qu'en cas "d'apocalypse " il y a beaucoup de morts.
un petit nombre survit ; la chance , le hasard, et aussi l'environnement ou l'on vit.
bref, ORGANISATION, je crois que c'est le Maitre mot, un placard dans la maison, une étagere dans le garage et l'envie de regrouper l'indispensable,
c'est comme ca que j'ai commencer avant le m organiser en plus grand.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1931
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Sam 29 Nov 2014 - 10:30

Comme il est dit: il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Même dans un appartement, on peut mettre des denrées (alimentaires ou autres) dans un placard de la cuisine, d'autres dans celui de la chambre, les cacher derrière une fausse cloison, sous un meuble... Cela demande un peu d'imagination.
Mais aussi en mettre chez d'autres personnes en qui on peut avoir confiance. Idem pour les copies de papiers d'identité, permis de conduire.. pour le cas où le domicile brûlerait.

L'idée de se regrouper est constant dans ce sujet. Mais pas évident pour autant. Même s'il y a des voisins, ce n'est pas pour autant que l'on s'entend bien, ni qu'ils sont ouverts à ce sujet.

En maison individuelle, c'est plus facile. Il est conseillé dans ce cas, outre quelques denrées dans la maison, d'en conserver dans le jardin, enterrées dans des containers étanches. Bien sûr, on mettra là de denrées non périssables. En guise de containers, il suffit de tuyaux de PVC genre plomberie, avec les embouts de chaque côté, lesquels seront bien scotchés (mais normalement ils sont étanches, fort heureusement !). A prévoir des petits signes discrets pour retrouver les planques, sinon on fera comme les écureuils !

Il faut penser aussi que c'est un gros budget et donc pas à la portée de tout un chacun. C'est pourquoi il faut un plan d'achat et ne pas s'y prendre à la dernière minute.

Enfin il faut garder pas trop loin les denrées périssables pour surveiller les dates de péremption (même si elles vont plus loin que ce qui est inscrit sur la boite !).
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
Souléou
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 2266
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 84
Localisation : Au soleil

MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Sam 29 Nov 2014 - 11:47

De toute façon, même en temps normal, il est vivement conseillé d'avoir des photocopies de ses documents : carte d'identité, permis de conduire etc... chez soi et chez un membre de la famille, car en cas de perte ou de vol, d'incendie ou d'inondation, c'est beaucoup plus facile à faire refaire, les numéros et dates étant ainsi visibles. Faute d'avoir fait cela, la mère de ma belle-fille avait fait la cruelle expérience d'avoir tout à faire refaire, donc beaucoup de papiers à fournir etc... c'est là qu'elle avait reçu ce conseil de la part de différents organismes. Donc acte !
Revenir en haut Aller en bas
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1931
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   Ven 5 Déc 2014 - 17:20

Tout à fait. Mais le "temps normal" est bien là pour préparer le temps qui peut ne plus être normal. Sage précaution que je n'ai pas encore mis à exécution ! Il suffit pourtant d'avoir au minimum une clé USB avec ses papiers scannés dessus. Même en cas de panne d'électricité, il est possible d'avoir un portable doté d'un capteur solaire. Bon, si on veut imprimer après, c'est plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave   

Revenir en haut Aller en bas
 
Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Survivalisme : Les 100 premières choses qui disparaissent en cas de crise grave
» SURVIVALISME : les 35 choses a savoir faire.... 6
» Le survivalisme U.S en plein essor !!!
» Il fait des grandes choses que nous ne comprenons pas
» Les choses permises pendant le Hajj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: ICI LA TERRE ! - Les Sciences :: APOCALYPSE/SURVIVALISME/AUTARCIE-
Sauter vers: