Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Le Forum de Minuit sur




Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 L'anencéphale de Vichy

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18091
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: L'anencéphale de Vichy   Ven 13 Avr 2018 - 12:53

L'anencéphale de Vichy

À la fin du XIXe, un bébé mort-né intrigue la médecine, et est encore aujourd'hui considéré comme le cas le plus unique et enigmatique de l'hustoire de la teratologie. Une énigme à la base d'un âpre débat scientifique.

En effet en 1973 dans son livre Monstres et monstruosité, Patrice Duvic nous relate un cas particulièrement mystérieux d'un bébé anencéphale.

L'histoire débute le 6 janvier 1897. Ce jour-là, une adolescente de 16 ans donne le jour à un bébé hermaphrodite, dénué de cerveau la boit crânienne finit tout juste au-dessus des yeux. Ses yeux sont énormes et proéminents ses membres sont plus longs que la normale et, autre particularité notable, ses gros orteils sont opposables. Comme pour la majorité des anencéphale, le dessus du crâne est recouvert d'une masse informe et rougeâtre de tissus cérébrale sous-développée. Il ne vit que quelques minutes. Le médecin-chef responsable du service de maternité, le docteur Therre, ne tarde pas à remarquer que le nouveau né ressemble de manière frappante avec un singe.

Après une courte enquête, il apprend que la jeune fille a vécu presque coupée des autres gens, et vivant dans une roulotte en compagnon de son père et de son singe de compagnie, qui était selon elle « son seul compagnon» . À première vue donc, le bébé ne peut être que le fruit d'une relation incestueuse entre le père et la fille, ce que tous deux nie avec vigueur. Cependant, la sage-femme ayant procédé à l'accouchement avait constaté que l'orifice vaginal était extrêmement étroit, ce qui semblait exclure des relations sexuelles « normales ».

Perplexe, le docteur Therre en vient à penser que le bébé est peut-être un hybride homme-singe, ce qui est théoriquement impossible. Selon lui, il est probable que le spermatozoïde n'est fait que stimuler l'ovule de la jeune fille, en conséquence de quoi le fœtus n'aurait eu aucun apport génétique mâle (théorie que la science moderne saurait aisément réfuter). Le singe, lui, mourut le lendemain de l'accouchement de sa jeune maîtresse, sans doute à cause du stress de la séparation.

Une hybridation impossible ?
Il semble en effet évident que le monstre ne peut être que l'enfant du singe ou du père. Celui-ci et sa fille nient farouchement toute relation incestueuse, fait peut-être confirmé par l'extrême étroitesse et la résistance de l'orifice vaginal déterminées par la sage-femme à l'examen d'entrée à la maternité et indiquant une absence de relation sexuelle normale.

Des détails qui confortent le Dr Therre dans son hypothèse d'une origine hybride de l'anencéphale. Mais le médecin n'ignore pas que la science contemporaine considère déjà l'hybridation naturelle entre deux espèces comme impossible, et admet pouvoir se tromper.

D'autres cas troublants d'êtres situés à la frontière entre l'homme et le singe sont connus à l'époque contemporaine. Un des plus célèbres est celui de la Laotienne Krao (1872-1926), l'une des vedettes du cirque Barnum et Bailey. Son corps était couvert de poils noirs, elle était capable de projeter ses lèvres en avant comme un chimpanzé et, détail encore plus étrange, elle possédait des pieds préhensiles.

Au moment des faits, l’hybridation homme/animal était considérée officiellement comme impossible. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.
Un débat est actuellement en cours en Grande-Bretagne sur une question essentielle : faut-il autoriser la création d’embryons hybrides, à la fois humains et animaux, pour les besoins de la recherche
biomédicale ?

Peut-on envisager que dès la fin du XIXe siècle des expériences illégales aient été pratiquées ?

Elephant Man
Rendu célèbre par un film de David Lynch, Joseph Merrick surnommé Elephant Man, est un cas vraiment exceptionnel de difformité.
Voici la description qu'en fit sir Frederick Treves, le médecin qui le recueillit en 1886, dans ses souvenirs publiés en 1923.

« C'était sa tête, énorme et informe, qui frappait au premier abord. Une énorme masse osseuse faisait saillie comme un pain sur le front, tandis qu'à l'arrière du crâne pendait un sac spongieux, comme fait de peau tapissée de petits champignons. En surface, elle ressemblait à du chou-fleur brunâtre. Quelques rares cheveux, longs et raides, prenaient racine au sommet du crâne. La protubérance osseuse fermait presque l'un des yeux. La tête atteignait en circonférence la mesure habituelle d'un tour de taille. De la mâchoire supérieure faisait encore saillie une autre protubérance de matière osseuse. Elle sortait de la bouche comme une souche rose, inversant le pli de la lèvre supérieure, et transformant l'orifice buccal en une sorte de goulot mal bouché. (...) Le nez n'était qu'une masse informe de chair (...) Le dos était horrible : y étaient suspendues des masses de chair qui pendaient comme des gibecières jusqu'à mi-cuisse, recouvertes de cette même peau en chou-fleur. Le bras droit était à la fois énorme et informe. (..) Lui aussi était recouvert de cette peau en chou-fleur. La main était grande et maladroite - une ébauche de nageoire ou de pagaie plutôt qu'une main. (..) Le contraste avec l'autre bras était pourtant remarquable : non seulement il était normal, mais la peau était fine, et la main si délicate que bien des dames la lui auraient enviée. Le torse lui aussi était paré d'un sac de chair répugnante, comme un goitre au cou d'un lézard. Les membres inférieurs se présentaient comme le bras droit : ils étaient lourds, comme hydropiques et grossièrement déformés. »

Source : Les grandes énigmes, éditions Larousse

Quelques malformations et anomalies célèbres
Hors norme, le Russe Fédor Machnov mesurait 2,82 m pour 187 kg.




En 1933, le cas de cet anencéphale est évoqué dans un opuscule publié à compte d'auteur par le Dr Therre, l'Anencéphale à type « simiesque » de la maternité de l'hôpital de Vichy. Le cas de l'anencéphale de Vichy reste le cas de monstruosité humaine la plus énigmatique dont nous avons connaissance.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
 
L'anencéphale de Vichy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Palmarès du Festival du film aéronautique et spatial à Vichy
» Mystère ou canular ? L' "enfant singe" de Vichy
» Un resto sympa à Vichy ?
» Examen à Cusset près de Vichy
» Examen 2014 à Vichy - covoiturage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: X FILES - Dossiers Non Classés :: EVOLUTION/MUTATION-
Sauter vers: