Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 1957, Genie Wiley est l'enfant sauvage

Aller en bas 
AuteurMessage
Okcoral
Modérateur Général
Modérateur Général
avatar

Messages : 1066
Date d'inscription : 30/05/2009

MessageSujet: 1957, Genie Wiley est l'enfant sauvage   Mer 20 Juin 2018 - 16:07

Susan Wiley, dite « Genie », née le 18 avril 1957, est le quatrième enfant (mais le deuxième ayant survécu) d'un couple instable. Sa mère, Dorothy Irene Oglesby, ép. Wiley, était partiellement aveugle à cause d'une cataracte et d'un décollement de la rétine et son père, de vingt ans l'aîné de sa mère, était un déséquilibré mental, longtemps dépressif à la suite d'un accident ayant coûté la vie de sa propre mère.

À l'âge de vingt mois, Genie allait tout juste commencer à parler quand un médecin annonça à sa famille qu'elle semblait un peu lente, probablement mentalement retardée. Le père de Genie interpréta cet avis à l'extrême et, la croyant profondément retardée, lui fit subir un sévère isolement et un maltraitement rituel, afin « de la protéger ».

Jusqu'à sa découverte, à l'âge de treize ans et sept mois, Genie passait ses journées attachée à un pot pour enfant en couches-culottes. La nuit, si on ne l'oubliait pas sur le pot, elle était attachée dans un sac de couchage et placée dans un lit à barreaux recouvert d'un couvercle métallique. Son père la battait chaque fois qu'elle essayait de formuler un mot, grognait et criait contre elle comme à un chien pour qu'elle se taise et interdisait à sa femme et à son fils de lui parler. Pendant plus d'une décennie, elle fut complètement cloîtrée, laissée seule dans une pièce, sans aucune forme d'échange, de quelque sorte que ce soit, avec un humain. Elle devint presque muette et pouvait seulement babiller comme un enfant, prononçant quelques mots tels que stop it et no more.

La découverte de Genie eut lieu quand sa mère, ayant finalement assez de courage pour échapper à son mari dominateur, réussit à quitter sa maison et à emmener sa fille avec elle. Genie, sa mère et sa grand-mère maternelle allèrent à un bureau d'assistance sociale à Temple City, en Californie, pour récupérer les aides pour les aveugles. Une employée aperçut Genie et pensa alors qu'elle avait six ou sept ans et était autiste. Lorsque l'employée comprit que Genie avait en réalité presque quatorze ans, elle prévint immédiatement son supérieur, qui signala l'enfant à la police. Genie fut immédiatement envoyée à un hôpital pour enfants pour cause de malnutrition et ses parents furent inculpés pour négligence sur mineur. Le jour du jugement, le père de Genie se suicida avec une arme à feu. Les charges retenues contre sa mère furent abandonnées du fait qu'elle avait elle-même été victime des maltraitances de son mari.

Lorsqu'elle fut libérée pour la première fois, il était difficile de croire qu'elle avait treize ans. La démarche de Genie a été comparée à celle d'un lapin : tenant ses mains devant elle comme des pattes, elle crachait et griffait constamment. Elle n'émettait presque aucun son. Elle était incapable de manger quelque chose de solide et avait du mal à avaler. Elle n'était pas capable de contrôler ses sphincters et ses yeux n'arrivaient pas à fixer un objet trop distant. Elle pesait 27kilos et mesurait 1m37.


Chaine youtube : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors que les intervenants ont fait ce qu'ils pouvaient pour aider Genie, la mère de Genie reçut également de l'assistance et fut même opérée de sa cataracte, ce qui lui permit de recouvrer presque totalement la vue. En 1975, quand Genie eut dix-huit ans, sa mère, qui avait été acquittée et désirait s'occuper de sa fille, la reprit avec elle. Cependant, après quelques mois, sa mère trouva la charge trop difficile et Genie fut placée dans une série de six maisons spécialisées. Dans l'une d'entre elles, elle fut sévèrement punie pour avoir vomi et elle n'ouvrit plus la bouche, ne serait-ce que pour parler, pendant plusieurs mois.

En octobre 1979, la mère de Genie poursuivit en justice l'équipe de recherche originale (Curtiss, Rigler et les autres), les accusant de s'être plus intéressés à leur étude qu'au bien-être de Genie, la poussant dans les limites de son endurance. Le procès fut classé sans suite.

Aujourd'hui, Genie vit dans une maison spécialisée pour adultes dans le sud de la Californie, à l'abri des regards du public et y restera. Sa mère est morte en 2002-2003 et son grand frère, John Wiley, est lui aussi mort en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
 
1957, Genie Wiley est l'enfant sauvage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» collège au ciné : l'enfant sauvage
» Lucien Malson, Les enfants sauvages (nature et culture)
» ABLAY l'enfant sauvage mystérieux
» l'homme sauvage et l'enfant,initiation au masculin
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: FAITS DIVERS - La Société :: LE CIMETIERE DES iNNOCENTS-
Sauter vers: