Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Le Forum de Minuit sur




Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 Révolte en Sélénie

Aller en bas 
AuteurMessage
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1937
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Révolte en Sélénie   Mer 31 Oct 2018 - 13:22

L'hôpital

Elle s'appelait Océane. C'était une petite fille malingre, elle était atteinte d'une maladie grave, cette maladie qui fait vieillir plus vite que la norme. Bien plus vite. Cette maladie qui ne permet pourtant pas de vivre la vie à cent à l'heure, pour tenter d'attraper un bout de ce temps qui passe si vite ! Déjà les rides se multipliaient sur son visage, les tâches de vieillesse sur ses mains.
Cette fois encore, on n'avait pas cherché à comprendre : c'est génétique, disait-on. Point. Les gènes sont censés contenir les maladies et c'est le hasard qui les fera se développer, sans crier gare. Ça m'est tombé dessus ! Pourquoi moi ?
Pourquoi moi ? Océane n'avait pas la connaissance lui permettant de comprendre l'origine de sa maladie. Personne dans la famille n'en souffrait sauf elle. Dans l’innocence enfantine, elle ne se posait pas la question. C'était ainsi. Quelque part, elle avait choisi son sort et l'acceptait. C'est dans cette acceptation qu'elle guérirait. Non de la maladie elle-même mais de ce pourquoi. En guérissant, elle guérirait le passé et le futur, les ancêtres et toute la famille. Elle ne se voyait pas en victime.

Son univers était cette chambre d'hôpital, de laquelle elle sortait bien quelque fois, tant qu'elle le pouvait encore. Il était joliment décoré car c'était le pavillon des enfants. Parfois, un clown venait les distraire, accompagné de ses coéquipiers et tous les faisaient rire.

Les enfants se retrouvaient également dans une des chambres, ou bien dans la salle de jeux, lorsqu'ils pouvaient se déplacer, à pied ou en chaise roulante, pour jouer et bavarder. Il y avait là tous les âges. Certains poursuivaient même l'école.

Entre deux, Océane regardait le plafond, tout blanc. Elle imaginait alors des scènes avec des animaux, ceux qu'elle voyait à la télé ou d'autres encore, dont elle ne savait d'où ils pouvaient provenir. Elle pouvait rester des heures ainsi. D'autant plus qu'elle n'était guère dérangée. Depuis le diagnostic, peu de personnes venaient la voir. Sa mère n'était plus de ce monde, son père avait une nouvelle femme et d'autres enfants, parfois son plus jeune frère, amené par sa tante, lui rendait visite, c'était selon…

On ne voit plus guère de monde quand on commence à sentir l'odeur de la mort. La grande faucheuse fait peur, et dans l'inconscient, on se dit : plutôt elle que moi. Comme si la mort s'attrapait, comme on attrape un rhume. La maladie d'Océane ne pouvait se transmettre dans l'air. Mais voilà, il en était ainsi, et la fillette en avait pris son parti. Son univers était là, et elle faisait avec cet environnement. Sagesse enfantine.

La mort ? Elle n'en avait pas peur, pas vraiment. De temps à autre, un enfant «disparaissait ». C'était ainsi que l'on parlait ici. Un jour, ce serait son tour. Pour aller où ?
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18085
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Mer 31 Oct 2018 - 15:40

Vaste débat. Ou va t on après la mort ?
Je suis quelqu'un de lucide et je mets des mots sur les choses...
on quitte notre corps terrestre, ca tout le monde est d'accord la dessus. Lorsqu'il n'est plus fonctionnel notre coeur s'arrete de battre.
Mais ensuite ?
qu 'en est il de nous ?

On attend la suite avec impatience lune.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par chantara le Jeu 1 Nov 2018 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1937
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Mer 31 Oct 2018 - 19:55

Chantara, c'est le début de mon livre ! Attends la suite...

Les voyages
Elle en eut une petite idée le jour où ça arriva : elle quitta son corps, se retrouva au plafond, se regardant dormir paisiblement. Les cachets sont parfois une grande aide quand le corps ou l'esprit ne parviennent pas à trouver le sommeil. Elle fut donc surprise la première fois, et elle aperçut vaguement d'autres enfants. Elle se croyait dans un rêve. Elle interpella l'un d'entre eux car elle le connaissait, elle avait tant joué avec lui.
Peu à peu, elle s'habitua à cet état et sa vision se fit plus précise. Il n'était plus question de maladie, plus de handicap. Son visage était lisse comme celui de tous les enfants, ses articulations fonctionnaient parfaitement, sans déformation.

Elle revit un petit copain, un peu plus jeune qu'elle. Ils allaient se promener dans d'autres salles, regardaient les autres enfants dormir, ou se rapprochaient de ceux qui n'arrivaient pas à trouver le sommeil. La perception des enfants n'est pas encore fermée aux mondes parallèles, aussi certains d'entre eux pouvaient les voir ou les sentir. Les deux enfants les rassuraient, leur redonnaient confiance. Il arrivait que l'un d'eux sorte aussi de son corps, spontanément, et les rejoignent. Alors le lendemain, l'ambiance à l'hôpital changeait sans que médecins et infirmières ne se doutent de ce qu'il se passait. Ils cherchaient quelle bêtise avaient pu faire les enfants qui riaient de plus belle. Aucun ne trahira. De toute façon, on ne les aurait pas crus.

Le petit garçon s'appelait Michaël. Sa courte vie avait été faite de sévices. Ses parents s'adonnaient à la drogue, et il avait été conçu une nuit de fiesta violente. C'était l'enfant de trop, celui qu'on n'avait pas vu venir. On se défoulait sur lui. Sa famille, il la trouva à l'hôpital. Sa sœur, elle s'appelait Océane. Aussi il était heureux quand, une fois passé la Vallée de l'Ombre de la Mort, il put voyager avec elle, traverser murs et plafonds, admirer la ville, puis le pays, puis la Terre.

Car ils voyageaient de plus en plus loin. La peur des premiers temps s'éloignait, et après tout, ils n'avaient pas les parents sur le dos pour leur donner les limites à ne pas dépasser. Alors ils les dépassaient, ces limites. Ils dépassaient même les frontières, ils ne savaient même pas ce que c'était qu'une frontière. La Terre était si belle, on voyait les lumières s'allumer sur une moitié, tandis que l'autre était baignée par le Soleil, par endroits recouverte de nuages, et même là-bas, vers le Sud, des nuages tournoyants très serrés, qu'on appelle un cyclone.

Ils aperçurent une station spatiale, qui ne sembla pas les remarquer. Pas plus que les infirmières de l'hôpital, pas plus que les piétons qui s'attardaient dans la nuit ne pouvaient les voir. Seuls, parfois, les chats levaient la tête, les chiens s'enfuyaient.
Maintenant, ils étaient bien loin de tout ce petit monde, de tous ces Terriens. Le vide spatial les entouraient, ils se sentaient tellement libres ! Libres de leur corps, libres de la gravité, libres de toute souffrance.

Leur univers était fait d'étoiles, suspendues dans l'infinité noire. Des météorites les dépassaient, on les aurait dit pressés, allant vers on ne sait trop quelle destination. Ils se percutaient parfois, éclatant en mille morceaux ou déviant de leur trajectoire. Les enfants les évitaient, mais même si l'un d'eux allait les bousculer, il leur passait au travers du corps sans le moindre dommage. Au début, ils avaient peur. Puis ils finirent par s'amuser de la sensation vague d'un objet les traversant. Ils ne risquaient rien, tout leur était possible.
Une corde, une toute petite corde reliait encore Océane à son corps terrestre, tandis que Michaël n'avait plus aucune attache.

— Qu'est-ce que ça te fait d'avoir ce fil à la patte ? lui demanda Michaël lors de leur dernier et plus grand voyage.
— Bof, je ne le sens même pas, lui répondit la fillette.

Ce ne fut pas vrai bien longtemps. Car en-dessous, très loin, sur un lit d'hôpital, gisait le corps d'une petite fille dont l'état continuait de s'aggraver. Le médecin et les infirmières l'entouraient, branchaient des instruments de mesure, la perfusaient. Elle ne le voulait pas, mais elle ne pouvait rien faire. De toute façon, on n'écoute pas la volonté d'un enfant. Elle ne pensa même pas rentrer dans son corps, se réveiller, leur dire de la laisser tranquille. Elle sentait ce tiraillement de la corde lorsqu'elle était manipulée comme une poupée de chiffon.

Elle n'envisageait pas… de rentrer dans son corps…
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18085
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Jeu 1 Nov 2018 - 12:30

Oups ! Je croyais que tu lancais un débat. C'est génial alors
Tres belle histoire pleines d'émotions.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1937
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Jeu 1 Nov 2018 - 20:42

Ben non, ce n'est pas la bonne rubrique pour ça. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18085
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Ven 2 Nov 2018 - 12:07

ba oui mais tu aurais pu te tromper , ca arrive.
je suis sage alors, j'attends la suite hello




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
lune
Honorable Membre
Honorable Membre
avatar

Messages : 1937
Date d'inscription : 21/05/2012
Localisation : sur la Lune !

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Dim 4 Nov 2018 - 15:53

Rencontres
Michaël et Océane aperçurent une Lune qui sortait de derrière la Terre, timidement, puis de plus en plus rayonnante. Ils se regardèrent, car l'idée leur vint de se poser un moment, d'arrêter leur danse interstellaire, d'explorer d'autres contrées. Et qui sait…
Cette lune n'était pas celle de la Terre, du moins celle que la Terre avait connu et qui l'avait accompagnée pendant des millions d'années. Celle-là avait explosé, percutée méchamment par une comète qui s 'en était désintégrée. Les conséquences sur la planète mère, la Terre, avaient été terribles. Plus de marées, des inondations spectaculaires et mortelles, une déstabilisation totale. Alors il avait fallu trouver très vite une autre lune et la placer en orbite, au milieu de tous les débris de feue la petite lune. Après tout, la première Lune n'avait-elle pas été amenée par des extra-terrestres, justement pour stabiliser la Terre et la rendre plus habitable ?

Mais la nouvelle lune ne l'entendit pas de cette oreille. Elle ne voulut pas tourner comme l'ancienne : elle fit en sorte que, si sa face cachée restât cachée aux yeux des humains, cette face ne vit presque jamais la lumière. Elle tournait donc dans le sens horaire autour de la Terre, mais pas sur elle-même. Sur ses autres aspects, elle était en tous points semblables à sa sœur : un tas de cailloux ! Du moins… en apparence...

Les enfants se rapprochaient lentement de cet astre astre capricieux. Ils ne savaient pas encore exploiter toutes les capacités du voyage extra-corporel. Et puis, quand le paysage est si beau, qu'il se laisse découvrir peu à peu, pourquoi se gâcher le plaisir en voulant aller trop vite ?

Tout au plaisir de leurs découvertes, les enfants n'avaient pas remarqué les silhouettes qui dansaient autour d'eux. Leur propre danse avait réjoui des êtres qu'ils auraient pu percevoir, mais qui restaient cependant à distance. Parmi ces silhouettes, certaines se tenaient au pourtour de leur immense piste de danse. C'était des sentinelles. Car dans ce vaste univers, comme sur la Terre, et sur toutes les planètes, rien n'est complètement rose, ni, heureusement, complètement noir.
Se rapprochant de la Lune, Océane et Michaël aperçurent de nombreux vaisseaux qui circulaient tout autour de l'astre, et en élargissant leur champ de vision, ils comprirent que les voyages interstellaires n'étaient pas que dans les livres.

Les enfants de la 6è Race sont de plus en plus intéressés, passionnés, par tout ce qui vient de l'espace. Qu'on les appelle enfants indigo, cristal, arc-en-ciel. Le monde terrestre ne leur suffit pas, ils ont conscience très tôt des nombreux mondes parallèles et sidéraux qui peuplent l'Univers. Ils l'exprimeront souvent dans leurs dessins. Et rien alors venant de ces mondes ne semble les émouvoir, les surprendre. Et pourtant, quand la réalité se manifeste, concrètement, c'est comme… entrer soi-même dans le film qu'on est en train de regarder.

Les yeux émerveillés, ils approchaient lentement. Ils commençaient à se demander comment ils seraient perçus, si même « quelqu'un » les verrait. C'est alors qu'ils virent les silhouettes qui les entouraient de loin. Ils n'avaient pas ressenti d'hostilité, qui aurait pu leur faire tourner la tête à l'approche d'un danger, et cette vision ne les étonna pas, bien qu'ils se mirent instinctivement sur leurs gardes. Après tout, ils étaient loin de leur petit monde, sécurisé, même à l'approche de la mort. Mort qu'ils avaient déjà oubliée, Michaël parce qu'il était déjà passé de l'autre côté, bien qu'il vive encore à l'hôpital, Océane parce qu'elle vivait tellement autre chose qu'elle en avait oublié son corps, resté sur le lit d'une chambre du même hôpital.

Une des silhouettes s'approcha lentement des enfants. Ils distinguaient peu à peu son visage. Elle rayonnait une douce lumière bleutée et leur souriait. Ils ressentaient une bienveillance qui leur donna confiance aussitôt.
Sa forme restait légèrement floue. On l'aurait dit vêtue d'une tunique moulante bleue, elle portait des bottes hautes très fines et souples, couleur de cuir brun, ses cheveux noirs étaient longs, portés en queue sur la nuque. Sa peau semblait halée.
L'être les invita à le suivre d'un accueillant geste du bras.
Les autres silhouettes semblaient bavarder en petits groupes, paisiblement. On n'imaginait pas des conversations en plein vide sidéral, même si une planète ne se trouvait pas bien loin de là. Et pourtant…

Si tu vois des fautes d'orthographe ou des bizarreries, dis-le moi surtout.
Revenir en haut Aller en bas
http://stoplinkyvarest.canalblog.com
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18085
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   Lun 5 Nov 2018 - 9:52

oui je te dirai lune.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte en Sélénie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte en Sélénie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La révolte d'Ismaël
» Ahmadinejad voit ds la révolte en Egypte le début de la révolution du Madhi
» Mission de paix et de révolte.
» révolte fédéraliste
» Krishnamurti: la révolte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: LE PUB DE MERLIN :: BIBLIOTHÈQUE DU FBI-
Sauter vers: