Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 Le tueur en serie William Bonin

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18234
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Le tueur en serie William Bonin   Lun 3 Déc 2018 - 17:38

source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nombre de victimes :    14, mais peut-être 30
Période : 1979-1980
Nom :  William George Bonin
Surnoms :  Le tueur de l'autoroute
Date de naissance :  8 janvier 1947  
Lieu de naissance :  Connecticut
Date de décès : 23 février 1996 à la prison de San Quentin, Californie
Parents : Robert et Alice Bonin
Mariage :divorcé
Enfants :  non
Sexualité : Homosexuel
Diplôme : non, s'est arrêté au collègue
QI : 121

Type de Victimes :  Jeunes garçons adolescents pris en auto-stop sans préférence raciale.
Partenaires de meurtres : 3 - Vernon Butts, Gregory Miley, James Munro  

Modus operandi :    Prenait en auto-stop ses victimes et les tuait à l'aide d'un couteau,
d'un crique, de vêtements, puis prenait leur portefeuille et jetait les corps le long de
l’autoroute ou dans des bennes à ordure.

Type de tueur :   sadique -  Désorganisé - Sociopathe

complément d'article : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les faits
 William George Bonin était un tueur en série américain, délinquant sexuel, connu sous le nom de Freeway Killer qui a commis le viol, la torture et le meurtre d'un minimum de 21 jeunes garçons durant les années 1979 et 1980 dans le sud de la Californie. Bonin est également soupçonné d'avoir commis quinze autres meurtres.



 Enfance
 William George Bonin naît le 8 janvier 1947 dans le Connecticut. C'est le deuxième des trois garçons du couple Robert et Alice Bonin. Enfant négligé par ses parents (Robert est un alcoolique et joueur invétéré et Alice, une joueuse de bingo), il se fait violer enfant, tout comme ses frères par son grand-père pédophile qui a sûrement violé leur mère quand elle était plus jeune.
 Ses voisins prennent la famille en pitié et apportent aux enfants des habits ainsi que de la nourriture.
 En 1953, Alice prend la décision de placer ses enfants dans un orphelinat pour les protéger non seulement des coups de leur père mais aussi des abus de leur grand-père.
L'établissement est réputé pour être dur et tient plus du centre disciplinaire que de l'orphelinat. Les punitions y sont sévères et souvent synonymes de sévices physique. William George Bonin, finit la tête plongée dans de l'eau glacée. D'autres sévices ponctuent son enfance durant la période passée à l'orphelinat. Il devient l'objet sexuel d'hommes plus âgés qui lui attache les mains dans le dos. Il va rester dans cet établissement jusqu'à l'âge de neuf ans avant de retourner dans son foyer familial de Maysfield.
 A l'âge de 10 ans, il est placé dans un centre de détention pour mineur pour avoir volé des plaques d'immatriculation. Là encore, il est agressé sexuellement, cette fois-ci par ses camarades, mais aussi par son conseiller adulte.
 Il a 14 ans quand ses parents, de peur d'être mis dehors, décident de déménager et de partir pour la Californie. La famille s'installe dans une modeste maison dans la ville de Downey. Peu de temps après, son père meurt d'une cirrhose du foie.
William Bonin retourne sa rage d'enfant contre son frère cadet et les enfants du quartier. Pour cela, il attire les garçons dans la maison en leur faisant miroiter de l'alcool et une fois ses victimes à la maison se met à les molester plus ou moins violemment.
 Il continue également ses actes de délinquance en commettant plusieurs vols.
 En 1965, à l'âge de 18 ans, il obtient son diplôme d'études secondaires et se fiance sous l'injonction de sa mère qui pense que le mariage le guérira de son orientation homosexuelle.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par chantara le Lun 3 Déc 2018 - 18:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18234
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le tueur en serie William Bonin   Lun 3 Déc 2018 - 17:42




Vidéo en anglais





vidéo en francais

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18234
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le tueur en serie William Bonin   Lun 3 Déc 2018 - 17:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Les premières agressions

La même année, William Bonin rejoint l'Air Force et sert durant cinq mois dans le service actif au Vietnam en tant que tireur aérien. Il enregistre plus de 700 heures de combat et de patrouille. Durant la guerre, il sauve la vie d'un de ses camarades blessé ce qui lui vaut de recevoir la médaille de la bravoure.
 Durant ses trois ans de service, il aura des relations sexuelles consenties avec plusieurs hommes, mais aussi quelques femmes au Vietnam. Il avouera lors de son procès que durant cette même période il a agressé deux de ses camarades avec une arme.
 En 1968, il rejoint la vie civile et retourne vivre avec sa mère à Downey.  Il y épouse sa fiancée avant de divorcer peu après. C'est aussi le moment qu'il choisit pour commettre une agression sexuelle contre un jeune garçon, puis trois actes du même acabit au cours des mois qui suivent sur des adolescents âgés de 12 à 18 ans. William Bonin ligotait ses victimes, les obligeait à des actes de sodomie, à des fellations, et utilisait des actes de torture à leur encontre comme le fait de leur serrer les testicules et de les matraquer.
Au début de l'année 1969, il est arrêté pour avoir attiré dans sa voiture un garçon de 16 ans pour des actes sexuels.
 Il est inculpé de cinq chefs d'enlèvement, de quatre chefs de sodomie, d'un chef pour acte oral forcé, et d'agression. William Bonin plaide coupable pour attentat à la pudeur et fellation forcée. Il est condamné, et envoyé pour purger sa peine à l'hôpital d'Atascadero en tant que délinquant sexuellement atteint de troubles mentaux. L'équipe médicale diagnostique chez lui des traits de maniaco-depression, mais aussi des lésions au cortex préfrontal, ce qui pourrait expliquer pourquoi il avait du mal à retenir ses pulsions violentes. Physiquement, les médecins ont relevé de nombreuses blessures sur la tête ainsi que sur les fesses. Deux ans plus tard, il est envoyé en prison et déclaré inapte à un traitement, en grande partie en raison de son engagement sexuel avec plusieurs détenus.
Le 11 juin 1974, William Bonin est libéré après un avis médical concluant qu'il ne représentait plus un danger pour sa santé ni pour la sécurité d'autres personnes.


 Sorti de l'hôpital, à l'âge de 28 ans, il rencontre le 8 septembre 1975, David McVicker qui fait de l'auto-stop à Garden Grove. Il propose au garçon de 14 ans de le ramener chez ses parents à Huntington Beach. David ne se méfie pas et accepte la proposition. Il monte dans l'automobile de Bonin. Celui-ci lui demande aussitôt s'il est gay. David prend peur et supplie de le laisser descendre, mais William Bonin plutôt que d'accéder à sa demande le conduit dans un champ désert où il lui ordonne de se déshabiller. Ensuite il le bat et le viole avant de tenter de l'étrangler avec son tee-shirt. David se défend, crie. Le ton du jeune homme qui le sermonne saisit Bonin qui le raccompagne finalement chez lui avant de lui dire "Nous nous reverrons".
 A peine descendu de l'auto, McVicker se réfugie dans les bras de sa mère et lui fait part de l'agression et le viol dont il vient d'être la victime. Sa mère informe alors la police de Garden Grove. Peu de temps après,  William Bonin comparaît pour le viol et l'acte de copulation orale sur mineur, tentative d'enlèvement sur un adolescent de moins de 15 ans qui n'est pas David McVicker et qui a eu lieu deux jours avant les actes perpétrés contre David. Il se révèle que Bonin avait proposé à ce garçon 35 dollars en échange d'une relation sexuelle. L'ado avait refusé et Bonin avait tenté de l'écraser avec son véhicule. Plaidant une fois de plus coupable, le 31 décembre 1975, William Bonin fut condamné à une peine d'emprisonnement de 3 ans à effectuer au Centre de sûreté de San Luis Obispo.
 Il fut libéré au mois d'octobre 1978 avec une période de 18 mois de probation.

 A sa sortie, Bonin emménage dans un immeuble du Kingswood Village, au sud-est du comté de Los Angeles. Là, il trouve rapidement un emploi comme chauffeur de camion pour une entreprise de livraison de Montebello, nommée Dependale Drive-Away.
Dans le quartier où il habite, il s'attire rapidement les faveurs des ados à qui il achète de l'alcool. Il participe aux compétitions de Roller, sort avec une jeune femme, et fait la rencontre d'Everett Fraser, un voisin de 43 ans.
 Il se met alors à fréquenter les soirées qu'organise Fraser dans son appartement et fait la connaissance d'un jeune homme de 21 ans, nommé Vernon Butts et de Gregory Miley, 18 ans.
 Vernon Butts exerce la profession d'ouvrier en porcelaine, magicien en herbe, intéressé par l'occultisme. Il est fasciné par William Bonin et en même temps effrayé comme il le dira plus tard. Avec lui, il prendra plaisir à voir Bonin abuser et torturer ses victimes. Quant à Gregory Miley, c'est un texan analphabète au QI de 56 qui travaille occasionnellement, et qui lui aussi participera activement aux futurs meutres de Bonin.

Les meurtres :
 Le premier meurtre pour lequel William Bonin sera accusé est celui d'un auto-stoppeur de 13 ans nommé Thomas Glen Lundgren. Lundgren sera vu pour la dernière fois quittant la maison de ses parents à Reseda à 10h50 le matin du 28 mai 1979. Son corps, vêtu uniquement d'un T-shirt, de chaussures et de chaussettes, sera retrouvé le même après-midi à Agoura. Une autopsie révèlera que le jeune Thomas Lundgren avait souffert d'émasculation et de contusions sur le visage et sa tête, son crâne subissant de multiples fractures. De plus, il avait été entaillé à la gorge, poignardé et étranglé à mort. Ses sous-vêtements, son jean et ses parties génitales coupées ont été découverts dans un champ près de son corps. Dans cet enlèvement et ce meurtre, William Bonin fut aidé par Vernon Butts, qui sera soupçonné d'avoir accompagné ou d'avoir aidé Bonin sur au moins huit autres meurtres.

 Le 4 août 1979, William Bonin et Butts enlèvent Mark Shelton, 17 ans, près du cinéma de Beach Boulevard où il se rendait. Des voisins diront avoir entendu des cris, mais ne pas avoir vu la scène du rapt. Le jeune garçon sera violé à l'aide d'objets étrangers, y compris une queue de billard. Son corps sera jeté ensuite dans le comté de San Bernardino.

 Le 5 août 1978, William Bonin sillonne à nouveau les autoroutes du pays. C'est là qu'il tue sa troisième victime, Marcus Grabs, un étudiant ouest-allemand, âgé de 17 ans qui fait de l'auto-stop le long de la Pacific Coast Highway. Bonin l'attache avec des cordes et des fils d'allumage, le conduit chez lui où il le sodomise avant de le poignarder 77 fois. Il jettera son corps à Malibu Creek, près de la route de Las Virgenes.




Il ne va pas attendre longtemps pour faire son quatrième mort puisque 22 jours s'écoulent à peine avant qu'il ne prenne avec Butts, Donald Hyder, 15 ans, un jeune de Hollywood en auto-stop. Son corps sera retrouvé par des ouvriers le matin de son décès dans une benne à ordure, près de la sortie de l'autoroute Ventura. Le jeune garçon a été étranglé, ligoté, battu au visage, sodomisé, puis poignardé au cou et dans les organes génitaux. De nombreuses marques autour du crâne seront également retrouvées. Des tentatives pour lui enlever les testicules et lui trancher la gorge seront observées par le médecin légiste.

 Quinze jours plus tard, c'est au tour de David Louis Murillo, 17 ans d'être violé à plusieurs reprises avant d'être frappé plusieurs fois à la tête puis étranglé. Son corps sera jeté nu sur un remblai près de l'autoroute 101. Les morts s'égrainent ensuite comme une longue série et ce, à un rythme effréné alors que William Bonin est arrêté pour avoir agressé un jeune garçon de Dana Point. La violation de sa libération conditionnelle aurait dû tout droit le conduire en prison, mais une erreur administrative entraîne sa libération pour le plus grand malheur de ses victimes. Bonin jure alors que «Personne ne va témoigner à nouveau, cela ne m'arrivera plus jamais".
 Il a raison, dorénavant ses prochaines victimes vont toutes mourir sans exception jusqu'à celle qui lui sera fatale.




Robert Christopher Wirostek, retrouvé le 27 septembre 1979 près de l'Interstate 10.
- Un corps non identifié d'environ 23 ans, retrouvé le long de l'autoroute 99, le 1er novembre 1979 et tué d'un pic à glace.
- Dennis Frank Fox, 17 ans décède le 2 décembre 1979. Son corps sera retrouvé le long de l'autoroute Ortega.
- John  Frederik Kilpatrick, 15 ans, étranglé. Son corps sera jeté dans une région reculée du Rialto., le 13 décembre 1979.
- Michael Francis McDonald, 16 ans, découvert le 1er janvier 1980 entièrement nu le long de la route 71, dans le comté de San Bernadino.
- Charles Miranda, 15 ans, le 3 février 1980. Le garçon sera tué avec la complicité de Gregory Miley. Miranda sortait de la discothèque Starwood et faisait de l'auto-stop sur Santa Monica quand ils l'enlevèrent. Ils eurent avec le jeune garçon une relation sexuelle avant qu'ils ne le ligotent et ne le violent avec plusieurs objets, car Miley était incapable d'avoir une érection. Ils l'ont ensuite battu puis étranglé avec un tee-shirt et un cric. Miley lui aurait sauté plusieurs fois dessus. Le corps de Miranda fut jeté ensuite dans une ruelle située près de seconde rue est de Los Angeles.
- James McCabe, 12 ans, le 6 février 1980. Il fut agressé quelques minutes à peine après que le corps de Miranda fut jeté. Les deux hommes lui promirent de le conduire à Disneyland mais au lieu de cela, le violèrent et le battirent à plusieurs reprises. Miley lui a ensuite écrasé le cou à l'aide d'un démonte-pneu, "simplement parce que j'avais envie de le faire". Ils ont ensuite jeté son cadavre dans une benne à ordures.




Le 4 mars, William Bonin est arrêté pour avoir violé les conditions de sa liberté conditionnelle.
 Il ressortira le 4 mars.
 Les crimes reprennent alors avec :
- Ronald Gatlin, 19 ans, le 14 mars 1980.
Gatlin a été enlevé peu de temps après avoir quitté la maison d'un ami. Il a été battu, sodomisé et a souffert de blessures profondes et perforantes à l'oreille et au cou avant d'être étranglé par un lien. Son corps fut retrouvé pieds et mains liés, le lendemain dans la ville de Duarte.




Harry Todd Tuner, 14 ans, le 20 mars 1980
- Glenn Barker, 14 ans, le 22 mars 1980, violé, battu et étranglé avec un lien. Son corps portait les traces de nombreuses brûlures au cou infligées par une cigarette. En outre, il aurait été violé avec des objets.




- Russel Rugh, 15 ans, enlevé le même jour que Glenn Barker, près d'un arrêt d'autobus de Garden Grove. Il fut ligoté, battu et étranglé après huit heures environ de captivité. Son corps, tout comme celui de Glenn Barker, fut retrouvé dans la forêt nationale de Cleveland.
- William Ray Pugh, 17 ans, agressé en mars après avoir été récupéré par Bonin alors qu'il faisait de l'auto-stop pour rentrer chez lui. William Bonin lui a demandé s'il aimerait avoir des rapports sexuels avec lui. Le garçon a paniqué et s'est mis a bafouiller. Il a tenté de quitter le véhicule alors que la voiture s'était arrêtée à un feu rouge. Il fut épargné par Bonin parce qu'on les avait vu ensemble.
- Harry Tod Turner, 15 ans, enlevé le 24 mars dans une rue de Los Angeles avec la complicité de Pugh. Harry Turner s'était enfui d'une maison de garçons à Lancaster. Pugh et Bonin l'ont attiré en lui faisant miroiter 20 dollars pour une relation sexuelle. Après l'avoir ligoté, ils l'ont sodomisé puis battu à la tête et sur le corps durant de nombreuses minutes. Bonin l'étrangla ensuite avant son tee-shirt et jeta le corps près d'une entreprise de Los Angeles. L'autopsie révèlera que les parties génitales du garçon avaient été mutilées.




Steven John Wood, 16 ans, enlevé et retrouvé mort le 10 avril 1980 dans une ruelle de Long Beach.
- Darin Lee Kendrick, 19 ans, enlevé le 29 avril 1980, près du supermarché où il travaillait. William Bonin prétexta vendre de la drogue pour attirer Kendrick. Amené à l'appartement de Butts, le jeune homme fut sodomisé et obligé à boire de l'acide chlorhydrique. Butts lui enfonça ensuite un pic à glace dans l'oreille provoquant une blessure mortelle à la moelle épinière au niveau des cervicales. Son corps fut retrouvé derrière un entrepôt, près de l'autoroute Artesia, avec le pic à glace figé dans son crâne.



- Lawrence Sharp, 17 ans, le 18 mai 1980, retrouvé dans une benne derrière une station-service. L'autopsie révèlera qu'il avait été abondamment battu au visage et au corps, puis étranglé.
- Sean King, 14 ans, le 20 mai 1980 enlevé à un arrêt d'autobus et dont le corps fut jeté à Live Oak Canyon.
- James Michael Munro, 18 ans, un vagabond à qui William Bonin a proposé d'emménager dans l'appartement qu'il partageait avec sa mère. Il a alors accepté de coucher avec Bonin, et de lui servir de complice dans un prochain enlèvement.

 Une récompense de 50 000 dollars a été offerte par les autorités pour toute information qui pourrait mettre fin aux meurtres et à l'arrestation du tueur. Un groupe de travail de six officiers composant trois juridictions différentes s'est formé pour le chasser.
Pendant ce temps-là, William Bonin collectionnait, lui, les coupures de journaux parlant de ses actes.
 Fin mai 1980,  Pugh est arrêté pour le vol d'une voiture et comparait devant le palais de justice pour mineurs de Los Padrinos. Le 29 mai il se confie à son conseiller et lui révèle que le modus operandi du tueur d'adolescents correspond à quelqu'un qu'il connait. Le conseiller rapporte aussitôt l'information à la police. Information qui est relayée jusqu'aux oreilles du detective John St John qui finit par interroger Pugh sur ses assertions. Celui-ci lui confirme ses dires et lui révèle qu'il a été lui aussi enlevé en mars.

 Suite aux dires de William Ray Pugh, le detective John St John vérifie le casier de Bonin et voit alors que l'homme a été condamné à plusieurs reprises pour agression sexuelle sur des adolescents. Il affecte alors une équipe de surveillance qui va dès lors suivre William Bonin dans ses moindres faits et gestes.  
 Le 2 juin 1980, James Munro et Bonin enlèvent un employé d'imprimerie, Steven Jay Wells, 18 ans. Ils l'emmènent dans la camionnette. En apprenant que Wells est homosexuel, William Bonin promet 200 dollars au jeune homme contre des relations sexuelles. Il l'emmène à son appartement et là le ligote avec l'aide de Murno, puis le viole, lui tape sur le visage et sur le torse avant de l'étrangler avec son tee-shirt. Munroe et Bonin glissent ensuite le corps dans un carton et le transportent jusqu'à la camionnette. Ils jettent son corps derrière une station-service de Huntington Beach, où il sera retrouvé cinq heures plus tard.
 Neuf jours après,  William Bonin se fait arrêter...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par chantara le Lun 3 Déc 2018 - 18:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18234
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le tueur en serie William Bonin   Lun 3 Déc 2018 - 17:46

Arrestation

Le 11 juin 1980, William Bonin conduit d'une manière suspecte à travers Hollywood. Il essaye d'attirer sans succès des adolescents dans sa camionnette et finit par en embarquer un. La police qui le surveille le suit jusqu'à ce qu'il stationne son véhicule sur un parking isolé près de l'autoroute. Au moment où les officiers de police s'approchent, ils entendent des cris émerger de la camionnette. Sans hésiter, ils ouvrent les portes et pénètrent à l'intérieur. Ils y découvrent William Bonin en train de violer et d'étrangler Harold Tate, 17 ans, originaire du Comté d'Orange.
A l'intérieur du véhicule, les policiers découvrent de nombreux vêtements appartenant aux victimes de Bonin ainsi que tout un arsenal d'objets, cordes en nylon, pinces, couteaux, sang qui prouvent sa culpabilité. Les officiers découvrent également à l'intérieur de la boite à gants, un album de coupures de journaux liées aux meurtres.
Accusé de viols sur mineur, William Bonin est détenu en prison contre une caution de 250 000 dollars.
L'un de ses comparses, Munroe, vola sa camionnette et s'enfuit dans le Michigan.



Confession et accusation
William Bonin, après avoir protesté de son innocence finit par reconnaître les faits quand le detective St John lui fait lire la lettre de la mère de Sean King, qui l'implore de révéler l'emplacement du corps de son fils.
Bonin finit par avouer avoir enlevé, violé et tué 21 garçons. Il n'exprime aucun remords. La seule chose qu'il regrette est de s'être fait appréhendé "Je tuerais toujours, je ne pourrais pas m'arrêter de tuer". Il donne également le nom de ses complices, Vernon Butts, Miley et Munroe. Malgré ses aveux, la police le soupçonne de 15 autres meurtres.
Des traces de fibres, de sperme, de sang, de cheveux retrouvés sur lui et dans sa fourgonnette permettent de le confondre dans trois meurtres. La médecine légale statue sur son modus operandi et le fait accuser de six autres assassinats par le procureur du comté de Los Angeles.

En plus des 16 inculpations auxquelles il doit faire face, William Bonin est accusé de 11 chefs d'accusation pour vol qualifié, d'un chef d'accusation pour sodomie.
La police obtient un mandat de perquisition et fouille le 25 juillet la propriété de Vernon Butts à Lockwood. Les autorités mettent la main sur plusieurs preuves qui établissent un lien entre Butts et plusieurs des meurtres.
Butts est traduit devant le tribunal de la ville, le 29 juillet pour la complicité des six meurtres commis entre août 1979 et avril 1980, ainsi que de trois chefs pour vol.
Le 31 juillet, James Munroe est arrêté dans sa ville natale de Port Huron, dans le Michigan. Il est extradé vers la Californie et accusé du meurtre de Steven Wells pour lequel il plaidera non coupable.

Détenu sans possibilité de caution à la prison de San Quentin, le 8 août 1980, William Bonin comparait devant un grand jury. Trois jours plus tard, conformément à l'article 987 du Code Pénal, un avocat d'office est nommé pour le défendre.
Le 22 août, Gregory Miley, 19 ans, est arrêté à son tour, au Texas et inculpé des meurtres de Charles Miranda et de James MacCabe. Il plaidera non coupable.

Butts est présenté devant le juge de la Cour du tribunal de la ville du comté d'Orange, le 14 novembre 1980. Il est accusé d'avoir participé à trois autres meurtres commis dans le comté.
Son procès est programmé pour le 27 juillet 1981.
Vernon Butts, quatre jours après son plaidoyer formel devant le juge, s'est suicidé en s'étranglant avec une serviette dans sa cellule.

Miley accepte en échange de deux peines consécutives d'emprisonnement à perpétuité avec possibilité de libération conditionnelle après 25 ans d'incarcération, de témoigner contre William Bonin.



Les Procès

William Bonin est traduit devant la Cour Supérieure de Los Angeles devant le tribunal le 19 octobre 1981. Il est accusé dans un premier temps de 12 meurtres.
16 jurés sont choisis.
Le procès s'ouvre le 5 novembre suivant.
Le procureur demande la peine de mort pour chacun des chefs d'accusation. Miley et Munroe témoignent tous les deux contre lui. Munro révèle le 17 novembre qu'après le meurtre de Steven Wells, lui et Bonin se sont rendus dans un McDo pour y acheter des hamburgers avec les 10 dollars retrouvés dans le portefeuille de leur victime.
Miley a lui, détaillé comment ils avaient torturés et battus Charles Miranda et MacCabe. "Miranda a vomi, je lui ai sauté dessus pour le tuer, lui écrasant les os".
Les avocats de William Bonin, tentèrent de discréditer les témoins et ont cherchés à démontrer que les actes de Bonin trouvaient leur origine dans son enfance et son adolescence avec les nombreux abus physiques sexuel et émotionnel dont il avait fait l'objet alors.
Pour appuyer ces affirmations, les avocats firent comparaître un expert sur les effets développementaux de la violence et des abus sur les enfants. Le Dr Foster estima que Bonin, à la suite d'abandons répétés était un enfant dont l'attachement avait été ambivalent-anxieux, ce qui a généré une confusion quant aux différences entre la violence et l'amour.
Pour réfuter cette assertion, le procureur a lui, fait comparaître un psychiatre qui a démontré que Bonin étant dans la capacité de contrôler ses pulsions sexuelles sadiques. Il avait planifié ses meurtres et n'était donc pas en proie à un comportement impulsif. Pour lui, William Bonin, même s'il souffrait de trouble de la personnalité antisociale, contrôlait parfaitement ses actions.
Le 16 décembre 1981, les deux avocats et le procureur ont livré leurs plaidoiries respectives. Le juge Keene a alors ordonné la clôture du procès jusqu'au 28 décembre pour délibérations du jury.
Ce premier procès a duré jusqu'au 6 janvier 1982. William Bonin a été condamné pour 10 meurtres avec peine de mort.


Le 21 mars 1983, William Bonin a ensuite été traduit devant le tribunal du comté d'Orange et accusé du vol et du meurtre de quatre garçons, entre novembre 1979 et mai 1980. Ce procès a duré six semaines. Après trois heures de délibérations, le jury l'a condamné pour les quatre meurtres et pour 3 chefs de vols. Le 26 août, il est condamné à la peine de mort.
William Bonin restera 14 ans dans le couloir de la mort.
Durant son incarcération, Bonin s'est mis à écrire et à peindre. Il a reçu plusieurs petits prix pour ses nouvelles et ses poèmes.
Il a également correspondu avec les mères de certaines de ses victimes, mais n'a jamais exprimé de regret ou de remords pour avoir assassiné leur enfant. Il dira même à la mère de Sean King que son fils était sa victime préférée parce qu'il savait vraiment bien crier.


Exécution
William Bonin a été exécuté, le 23 février 1996 à la prison de San Quentin, Californie. Ce sera le premier condamné à mourir par injection létale au lieu de la mort par gaz.. Lors d'une interview à un journal, la veille de son exécution, Bonin révéla que son seul regret était de ne pas avoir poursuivi sa passion pour le bowling afin de devenir professionnel.
A 18 heures, Bonin fut déplacé de sa cellule où il a mangé son dernier repas : deux grandes pizzas accompagnées de trois pintes de crème glacée et de trois packs de cannettes de coca-cola. Il passa ses dernières heures en compagnie de son avocat, de son aumônier et de son biographe.
A 23h45, il fut escorté hors de sa cellule pour la chambre d’exécution et déclaré mort à minuit treize.
Aucun membre de sa famille n'a choisi d'assister à son exécution. Plusieurs membres des familles des victimes, ont, elles, assistées à sa mort.
Ses cendres ont été dispersées dans l'océan pacifique.




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 18234
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le tueur en serie William Bonin   Lun 3 Déc 2018 - 17:50

Modus Operandi
William Bonin sélectionnait de jeunes auto-stoppeurs, des écoliers ou même parfois des prostitués. Il les attirait dans son véhicule, une fourgonnette Ford où il les maîtrisait en les menottant aux mains et aux pieds. Il les agressait ensuite sexuellement puis les frappait au visage, sur les organes génitaux. Ensuite, il les torturait avant de les étrangler, parfois avec leur propre tee-shirt. Certaines victimes étaient poignardées ou battues à mort.
Diran Kerrick, lui, a été forcé de boire de l'acide chlorhydrique.
Trois autres garçons ont eu un pic à glace enfoncé dans leur oreille.
Mark Shelton est lui décédé d'une crise cardiaque.
William Bonin, pour éviter que sa victime ne s'échappe avait pris la précaution d'ôter les poignées intérieures des portes passager à l'avant et à l'arrière. Il avait également placé des liens, des couteaux et divers instruments pour paralyser ses victimes, les torturer et les tuer.
Une fois sa victime assassinée, il jetait le corps à proximité d'une des quatre autoroutes de Californie qu'il arpentait d'où son surnom "Le tueur de l'autoroute".
Pour au moins 12 de ses meurtres, William fut assisté par un ou plusieurs de ses complices.
C'est alors qu'il tente de violer et de tuer, Harold T, 15 ans, qu'il est enfin appréhendé par la police.



Commentaires :
Bonin prétendit que ses expériences au Vietnam lui avaient inculqué la conviction que la vie humaine était surévaluée. Selon un avocat présent tout au long de sa confession, l'escalade de la brutalité dont il avait fait preuve envers ses victimes était semblable à celle d'un toxicomane exigeant une augmentation toujours plus grande de la dose pour atteindre un niveau d'euphorie satisfaisant. Bonin souligna aux neurologues qui l'ont examiné qu'il avait ressenti un intense sentiment d'excitation alors qu'il partait à la chasse de ses victimes.




livre en anglais par Jack rosewood
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tueur en serie William Bonin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tueur en serie William Bonin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une jeune femme échappe au tueur en série en invoquant Marie
» Definir le tueur en série
» [intox] Un SMS Tueur ?
» LANDRU
» Comment naissent les tueurs en serie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: FAITS DIVERS - La Société :: TUEURS EN SERIE/GRANDS CRIMINELS/AFFAIRES-
Sauter vers: