Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...



RECHERCHONS TÉMOIGNAGES
SUR VOS VIES ANTÉRIEURES

pour partager et échanger :
http://minuit.forum-actif.net/f35-temoignages-sur-les-vies-anterieures

Le Forum de Minuit sur



Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu




notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez | 
 

 Le chat de Schrodinger

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 17555
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Le chat de Schrodinger   Lun 3 Oct 2011 - 14:30


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'observateur modifie ce qu'il observe. Certains événements ne se produisent que parce qu'ils sont observés. Sans personne pour les voir ils n'existeraient pas. C'est le sens même de l'expérience de pensée dite du "chat de Schrodinger".

Schrodinger imagine : un chat enfermé dans une boite hermétique et opaque. Un appareil délivre au hasard une décharge électrique capable de le tuer. Mettons une seconde l'appareil en marche, puis arrêtons le. Est ce que l'appareil a lâché sa décharge mortelle ?
Est ce que le chat est vivant ?
Pour un physicien classique le seul moyen de le savoir est d'ouvrir la boite et de regarder.
Pour un physicien quantique il est acceptable de dire que le chat est à 50 % mort et a 50 % vivant. Tant qu'on n'aura pas ouvert la boite , on considérera qu'il y a a l’intérieur une moitié de chat vivant....
et pourtant on ne peut pas etre dans deux etats a la fois !




L'expérience du chat de Schrödinger fut imaginée en 1935 par le physicien Erwin Schrödinger, afin de mettre en évidence des lacunes supposées de l'interprétation de Copenhague de la physique quantique, et particulièrement mettre en évidence le problème de la mesure.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Schrödinger
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 24
Localisation : Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Le chat de Schrodinger   Ven 13 Jan 2012 - 12:28

Citation :
et pourtant on ne peut pas etre dans deux etats a la fois !
Ce qui est bien dommage, comme sinon je pourrai me créer une armée invincible !! rip
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 17555
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le chat de Schrodinger   Ven 13 Jan 2012 - 16:10

j'étais sur que tu viendrais voir ce topic gre

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Schrödinger
Agent du FBI
Agent du FBI
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 24
Localisation : Partout et nulle part.

MessageSujet: Re: Le chat de Schrodinger   Ven 13 Jan 2012 - 16:29

En même temps je lis tous les topic un à un, fallait bien que je tombe dessus.
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 17555
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le chat de Schrodinger   Ven 13 Jan 2012 - 16:38

Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 17555
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 56
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Le chat de Schrodinger   Dim 6 Mai 2018 - 16:25

Peut-on tester les univers parallèles ?

Le chat de Schrödinger, une expérience de pensée de la mécanique quantique, révèle la possibilité d'univers parallèles. Le physicien Aurélien Barrau pense qu’on pourra un jour tester scientifiquement cette hypothèse folle !

Plus d’un siècle après sa découverte, la mécanique quantique – qui décrit le comportement des entités physiques à l’échelle des particules élémentaires – n’est toujours pas clairement comprise, même si ses prédictions les plus déroutantes ont jusqu’ici toujours été parfaitement vérifiées par la mesure. Peinant à donner un sens fort à cette immense théorie, nous devons nous contenter d’admettre ses trois leçons les plus importantes. D’abord renoncer au déterminisme de la physique classique au profit d’une vision probabiliste ; ensuite considérer que beaucoup de grandeurs apparemment continues – telle l’altitude d’un piéton sur une colline – sont en réalité discrètes – telle l’altitude de ce même piéton dans un immeuble à étages – ; enfin admettre que certaines particules sont comme douées d’ubiquité, elles peuvent se trouver dans plusieurs lieux ou dans plusieurs états à la fois.

L’étrange mort du chat quantique
De cette ubiquité découle une des plus fameuses expériences de pensée de la mécanique quantique : celle du chat de Schrödinger. Supposons qu’on enferme dans une boîte opaque un chat et un noyau radioactif dont la désintégration – un événement aléatoire selon la mécanique quantique – déclenche un mécanisme mettant fin à la vie du chat (cette histoire m’a toujours semblé très cruelle…). Tant qu’aucun observateur ne va voir ce qui se passe dans la boîte, la mécanique quantique considère que le noyau est en réalité dans une superposition d’états, c’est-à-dire à la fois désintégré et non encore désintégré ; par conséquent le chat est à la fois mort et vivant… Beaucoup d’encre a coulé autour de ce paradoxe, et la question est loin d’être entièrement résolue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Partager
Dans les années 1950, un jeune physicien de Princeton, Hugh Everett, en propose une interprétation incroyable : à chaque interaction d’un système quantique avec un système classique se produirait une bifurcation en plusieurs univers parallèles. Autrement dit, il existerait un monde où le chat est mort et un autre monde où le chat est vivant, ces deux mondes étant bien réels mais n’interagissant plus entre eux ! Les événements de ce type étant innombrables, les mondes parallèles pulluleraient. La proposition semble tout-à-fait déraisonnable, pourtant un « sondage » chez les physiciens théoriciens montre que de plus en plus d’entre eux la considèrent comme la vision correcte.

Tester l’invraisemblable hypothèse d'Everett
Et pour cause : la vision « mondes multiples » de Everett se révèle à la fois plus sobre, plus cohérente et plus élégante que la vision usuelle, dite de Copenhague, qui doit inventer des contorsions mathématiques pour éviter le chat « mort-vivant ». Mais il est bien évident que le test ultime serait l’expérience.

Et l’interprétation d’Everett a longtemps été considérée comme invérifiable, relevant donc de la métaphysique plus que de la science. Dans un récent article (link is external)1, je montre pourtant – sur les pas du physicien Don Page – qu’il n’est pas, en principe, impossible de mettre cette interprétation à l’épreuve des observations. L’idée consiste à trouver une situation où les deux interprétations vont conduire à des prédictions différentes. Étonnamment, cela n’est pas impossible. Je construis dans ce travail un test qui utilise l’évolution de l’Univers dans ses premiers instants, juste après le Big Bang, quand il était encore décrit par la physique quantique.

Sachant que différentes évolutions quantiques possibles de l’Univers conduisent à des nombres différents d’observateurs, il devient possible, à partir de l’étude de notre monde, de trancher entre les deux visions. Techniquement, le cœur de l’argument vient de ce que les univers improbables existent réellement chez Everett (en petit nombre) alors qu’ils ne sont (en général) que des possibilités sans réalité matérielle dans la vision de Copenhague.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On peut comprendre l’idée centrale très simplement à partir d’une analogie. Supposons qu’un sac contienne un million de boules noires et une seule boule blanche. Selon la vision de Copenhague, ces boules sont essentiellement les mêmes.

Mais, selon la vision « mondes multiples » d’Everett, quelque chose « favorise » considérablement la boule blanche : par exemple, elle se trouverait toujours sur le dessus de la pile et serait, disons, un milliard de fois plus grosse et plus facile à attraper que les boules noires. Les deux interprétations prédisent bien le même nombre de boules de chaque couleur, mais elles diffèrent sur la prédiction concernant la boule que nous allons tirer au sort !

Et tout ce qui peut
avoir lieu dans
le futur aura bien
lieu dans des
univers parallèles.
Celle de Copenhague prédit que, selon toute vraisemblance, un tirage en aveugle conduira à saisir une boule noire, tandis que celle d’Everett prédit que nous devons tirer une boule blanche.

Trop tôt pour pouvoir trancher
Les deux interprétations sont donc ici distinguables. Suivant la boule qui est effectivement tirée au sort, c’est l’une ou l’autre qui sera favorisée. Naturellement, la boule tirée est ici une métaphore de l’univers que nous observons, c’est-à-dire celui dans lequel nous nous trouvons. Dans les faits, il est encore trop tôt pour pouvoir bâtir une telle expérience. Mais, dans le cadre de l’inflation cosmologique, quelques pistes se dessinent déjà et des éléments tendent à favoriser la vision d’Everett.

Néanmoins, il convient d’être prudent avec ces propositions spéculatives, voire subversives, quant aux tests possibles de l’existence d’univers parallèles. Je crois toutefois qu’il est important de se poser ces questions. D’autant que l’idée d’univers multiples apparaît aujourd’hui en cosmologie pour beaucoup d’autres raisons. Peut-être ces univers multiples n’existent-ils pas et constituent-ils une impasse épistémologique ? Mais il serait regrettable de les balayer d’un revers de la main. D’abord parce qu’ils sont prédits par certaines de nos théories (en ce sens, ils ne sont pas une hypothèse mais une conséquence) et qu’il serait incohérent d’user de ces théories en négligeant ce qu’elles génèrent. Ensuite parce que, contrairement aux idées reçues, ces théories peuvent être scientifiquement testées, comme nous venons de le montrer ici. Enfin parce que cela peut avoir des effets concrets sur les prédictions physiques dans notre univers.

Les points de vue, les opinions et les analyses publiés dans cette rubrique n’engagent que leur auteur. Ils ne sauraient constituer une quelconque position du CNRS.
source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chat de Schrodinger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chat de Schrodinger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chat de Schrodinger
» Le chat de Schrödinger
» Le chat de Schrödinger a été pris en photo
» Vends chrysobéryl oeil de chat
» Coup de gueule contre mon chat!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: ICI LA TERRE ! - Les Sciences :: LA SCIENCE/PSYCHOLOGIE/SOCIOLOGIE EXPLIQUEE ! E=mc²-
Sauter vers: