Minuit sonne !


 
AccueilPortailPublicationsMembresS'enregistrerConnexion

Le Forum de Minuit sur

Nouveau ! Ne donnez plus d'argent.
Pour nous aidez, visionnez des clipeeees
sur Tipeeee - Forum de minuit.
Ca vous prendra 1 minutes


les 10 ans de Minuit


REGRESSER
DANS VOS VIES ANTERIEURES
SEUL(E)S ET SANS DANGER

METHODE : ici

Venez témoigner ! ici

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Partagez
 

 Incident du col de Dyatlov

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 19103
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 16:45

L’histoire semble tout droit sortie d’un film d’horreur de série B: neuf jeunes étudiants sont partis en vacances faire du ski dans les monts Oural en Russie, mais ne ils ne sont jamais revenus. Finalement, leurs corps ont été découverts – cinq d’entre eux gelés à mort près de leur tente, quatre autres, enfouis dans la neige à une certaine distance, portant des blessures mystérieuses – une tête fracassée, une langue manquante.

Tous, paraît-il, avaient fui dans la terreur soudaine leur camp au milieu de la nuit. Rejetant les skis, la nourriture et des manteaux chauds, ils se sont précipités sur une pente enneigée vers une épaisse forêt, où ils n’avaient aucune chance de survivre au froid mordant de l’ordre de -30 º C (-22 º F). À l’époque, les enquêteurs ont apparemment ont proposé la non-explication que le groupe était mort des suites d’une « force inconnue impérieuse» – et puis ils tout simplement classé l’affaire, et classée comme «Top Secret». Après un demi-siècle, le mystère demeure. De quelle nature était de la mortelle « force inconnue »? Est-ce que les autorités soviétiques ont caché quelque chose? Et, si oui, qu’ont ils tenté de camoufler? Dans l’intervalle, un certain nombre de solutions ont été avancées, portant aussi bien sur des tribus hostiles et des abominables hommes des neiges aux extraterrestres et aux technologies militaires secrètes.

«Si j’avais la chance de poser une seule question à Dieu, ce serait:« Qu’est-ce qui est réellement arrivé à mes amis ce soir-là « , raconte Youri Yudin, le 10e membre de l’expédition du destin et le seul survivant. Yudin était tombé malade et était rentré quelques jours plus tôt du voyage. Le sort de ses amis reste un mystère douloureux – celui sur lequel il a tenté d’enquêter lui-même.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’EXPEDITION


Yudin et ses neuf compagnons avaient mis commencé leur voyage le 23 Janvier 1959, leur destination l’Otorten dans l’Oural du Nord. Lui et huit autres étaient des étudiants de l’Institut polytechnique de l’Oural à Ekaterinbourg, située dans la région de Sverdlovsk, 1900 km à l’est de Moscou.

À l’époque, la ville s’appelait encore Sverdlovsk, et était surtout connu comme l’endroit où le tsar et sa famille avait été sauvagement assassiné après la révolution russe (elle a été nommé d’après le chef du parti bolchevique Sverdlov, qui avait lui-même joué un rôle dans les meurtres). En 1959, l’Union soviétique était au milieu d’une sorte de dégel après des décennies de répression stalinienne, et la vie sous le nouveau Premier Secrétaire, Nikita Khrouchtchev, devenait un peu plus libre. Les années 50 ont vu une explosion du «tourisme sportif» en Russie quand le pays a commencé à s’éloigner de l’austérité de l’immédiat après-guerre. Un mélange de ski, de randonnée et d’aventure, le tourisme sportif est plus qu’une simple activité sportive dans l’Union soviétique – pour les habitants de cette société fermée et enrégimentée c’était une façon d’échapper à la société répressive et fermée, de revenir à la nature, et de passer du temps avec un cercle d’amis intimes, loin des regards indiscrets de l’Etat. Ces activités ont été très populaires auprès des étudiants, qui partaient pour de longs trajets dans les endroits les plus sauvages et les plus reculés de l’Union soviétique.

Le groupe de l’Institut polytechnique de l’Oural est composé de membres expérimentés du club de tourisme sportif, dirigée par Igor Dyatlov âgé de 23 ans, respecté pour son expertise en ski de fond et en alpinisme. Leur itinéraire vers l’Otorten, qui les verrait en atteindre les 1100 mètres d’altitude, était classé comme «catégorie III» – le plus dangereux pour cette période de l’année – mais l’expérience combinée des étudiants signifiait qu’il n’y avait rien d’inhabituel dans leur entreprise d’une telle expédition.

En dehors de Dyatlov et Yudin, le groupe était composé de Georgy Krivonischenko (24 ans), Yury Doroshenko (24 ans), Zina Kolmogorova (22 ans), Rustem Slobodin (23 ans), Nicolas Thibeaux-Brignollel (24 ans), Ludmila Dubinina (21 ans), Alexander Kolevatov (25 ans) et Alexander Zolotaryov (37 ans). Tous étaient des étudiants de l’Institut, à l’exception de Zolotaryov beaucoup plus âgé, qui, suggèrent certaines sources, était un personnage un peu étrange que Dyatlov était au départ réticent à prendre de l’expédition. Mais Zolotaryov s’était montré un touriste très expérimentés en sport et était venu avec une recommandation de certains amis Dyatlov.

Ainsi, le 23 Janvier le groupe de 10 partit sur ce qui était censé être une traversée de semaine à travers le pays. Ils ont voyagé en train jusqu’à Ivdel, y arrivant le 25 Janvier, puis par camion à partir de Vizhai – la dernière agglomération habitée avant le désert enneigé, entre eux et l’Otorten. Ils ont commencé leur périple le 27 Janvier. Le 28, cependant, Yudin est tombé malade et a dû rebrousser chemin, laissant le groupe de neuf pays avancer sans lui. C’était la dernière fois qu’il vit ses compagnons en vie. Le cours des événements après le départ Yudin peut être reconstitué à partir des journaux intimes et des photographies laissées par le reste du groupe et récupérés dans la zone où ils établirent leur dernier camp.

Après avoir laissé derrière eux Yudin, le groupe a skié dans des zones inhabitées et des lacs gelés, suivant les chemins de la tribu indigène locale, les Mansi, pendant encore quatre jours. Le 31 Janvier, ils ont atteint la rivière Auspia, où ils ont installé un camp de base à la lisière de la zone des hauts plateaux, ils ont laissé du matériel et de la nourriture pour le voyage retour. De là, ils ont commencé à grimper vers le col Otorten le 1er Février. Pour une raison quelconque – les conditions météorologiques sont les plus probables ils se sont perdus et ils se sont retrouvés sur les pentes de la montagne Kholat Syakhl à une altitude juste en dessous des 1.100 m. Ici, à environ 17 heures, ils ont planté leur tente pour la nuit, mais en allant tout juste à 1,5 kilomètres en descendant de la montagne, ils auraient pu trouver un abri contre les éléments durs dans une forêt.

Leurs dernières entrées de journal montrent que les élèves étaient de bonne humeur, ils ont même produit leur propre journal – le Otorten Soir – une habitude typiquement soviétique pour lier un groupe. Le lendemain, ils avaient prévu de continuer vers la montagne, à 10km au nord, avant de retourner à leur camp de base.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


LA RECHERCHE


Le groupe avait projeté de revenir à Vizhai au plus tard le 12 Février, d’où Dyatlov enverrait un télégramme au club de sport de l’Institut en disant qu’ils étaient bien arrivés. Personne ne semblait inquiet lorsque le télégramme n’est pas arrivé comme prévu – après tout, ce sont des skieurs expérimentés. Ce n’est que le 20 Février – quand les parents des élèves inquiets ont donné l’alarme – que l’Institut a envoyé une équipe de recherche et de sauvetage composée d’enseignants et d’étudiants, suivie par la police et l’armée, qui a envoyé des avions et des hélicoptères. Les secouristes bénévoles ont trouvé ce camp abandonné le 26 Février. « Nous avons découvert que la tente était à moitié détruite et recouverte de neige. Elle était vide, et les affaires du groupe et les chaussures avaient été abandonnées « , a déclaré Mikhail Sharavin, l’étudiant bénévole qui ont trouvé la tente. Elle avait été coupée de l’intérieur, avec des taillades obliques assez grandes pour permettre à une personne de passer. Des empreintes ont été découvertes dans la neige profonde d’un mètre, laissées par des gens portant des chaussettes, des bottes de feutre (bottes de feutre mou) ou une seule chaussure, ou qui étaient complètement nu pied. Les empreintes ont été identifiées comme celles des membres du groupe, même s’il y a eu quelque doute quant à savoir si elles correspondaient à huit ou neuf personnes, il n’y avait aucune trace de lutte, ou d’autres personnes à côté des skieurs, et aucun signe des étudiants eux-mêmes .

Les empreintes descendaient la pente vers la forêt, mais disparaissaient après 500 mètres. A un kilomètre et demi de la tente, les deux premiers corps furent découverts. Georgy Krivonischenko et Yury Doroshenko, pieds nus et vêtus de leurs sous-vêtements, ont été retrouvés à la lisière de la forêt, sous un imposant sapin. Leurs mains étaient brûlées et il y avait les restes calcinés d’un feu à proximité. Les branches de l’arbre étaient brisées jusqu’à 5 m de hauteur, ce qui suggère que un skieur y avait grimpé à la recherche de quelque chose, et d’autres branches brisées étaient dispersés sur la neige.

300 m plus loin, gisait le corps de Dyatlov, sur le dos, le visage regardant dans la direction du camp et serran d’une main t une branche. A 180m vers la tente, les chercheurs trouvèrent Rustem Slobodin, et à 150m de lui gisait Zina Kolmogorova; les deux semblaient avoir tenté de ramper vers la tente avec leurs dernières forces.

Selon les médecins, les cinq sont morts d’hypothermie. Seuls Slobodin portaient des lésions autres que les mains brûlées: son crâne était fracturé, même si ce n’était pas considéré comme étant la cause de sa mort.

Il a fallu deux mois pour retrouver les quatre autres skieurs. Leurs corps ont été retrouvés enterrés sous 4 m de neige dans un ravin de la forêt, à 75m (250ft) sapin. Nicolas Thibeaux-Brignollel, Ludmila Dubinina, Alexander Kolevatov et Alexander Zolotaryov semblaient avoir été victime d’une mort violente. Thibeaux Brignollel avait le crâne écrasé, et Dubinina et Zolotarev avaient de nombreuses côtes cassées. Dubinina n’avait plus la langue. Les corps n’ont toutefois montré aucunes blessures externes.

Selon l’écrivain Igor Sobolyov, qui a enquêté sur les décès, il est également apparu que certains d’entre eux avaient pris des vêtements sur les corps de ceux qui étaient morts les premiers dans une tentative pour garder la chaleur; certains vêtements avaient des déchirures comme s’ils avaient été arrachés. Zolotaryov portait le manteau en fausse fourrure de Dubinina et son chapeau, alors que le pied Dubinina était enveloppé dans un morceau d pantalon de laine de Krivonischenko. Thibeaux-Brignolle avait deux montres au poignet – l’une indiquait 8h14, l’autre 8h39.

Malgré les nombreuses questions en suspens, l’enquête a été close à la fin du mois et le dossier a été envoyé à des archives secrètes. Encore plus mystérieusement, les skieurs et d’autres aventuriers ont été exclus de la zone les trois années suivantes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’ENQUÊTE


« J’avais 12 ans à ce moment-là, mais je me souviens de l’impact profond que l’accident a eu sur le public, malgré les efforts des autorités pour faire taire les parents et les enquêteurs», affirme Iouri Kuntsevich, directeur la Fondation Dyatlov basée a Iekaterinbourg, qui aujourd’hui essaie d’élucider le mystère.

Au fil des ans, beaucoup de personnes ont essayé de comprendre exactement ce qui s’était passé dans la nuit du 1au 2 Février sur la pente du Kholat-Syakhyl.



Alors, tueurs en serie ? bavures militaires ? Ovnis ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Okcoral
Modérateur Général
Modérateur Général
Okcoral

Messages : 1180
Date d'inscription : 30/05/2009

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeMer 2 Nov 2011 - 10:47

Pour ma part, et de ce qu'il y a d'écrit... Je dirais, tueurs en série.
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 11:27

Phénomènes lumineux orange étranges

L'enquête officielle est rapidement clôturée en raison de l'"absence de partie coupable". Les randonneurs sont morts des suites "d'une force inconnue mystérieuse". Après cette fantastique explication, les documents sont envoyés à un fonds d'archives secret. Les aventuriers sont exclus de la zone pendant trois ans. Il faut attendre les années 1990 pour que les autorités russes décident de déclassifier l'affaire du col de Dyatlov, qui sera suivie d'un vif engouement. Mais quand les parents et les journalistes cherchèrent à consulter les photocopies des rapports rendus publics, ils découvrirent que certaines parties manquaient. De quoi alimenter les théories les plus fantasques et alambiquées. Si le pouvoir russe avait occulté des faits, qu'avait-il tenté de couvrir ? Un test militaire ? De nombreuses personnes commencèrent à y croire. C'était la conviction de Youri Yudin, le seul rescapé, qui se fondait sur les éléments révélés au public. Au cours de la mission de sauvetage, le dosimètre de l'un des secouristes détecta une quantité inhabituelle de radioactivité. Le dossier comprenait également plusieurs témoignages signalant des phénomènes lumineux orange étranges, comme des boules de feu.

En l'an 2000, une chaîne de télévision régionale programma un documentaire sur l'affaire, jamais rendue publique, Le mystère du col Dyatlov. L'écrivaine Anna Matveïeva publia ensuite un livre de référence, du même nom, tandis que les pages des rapports d'enquête furent graduellement mises en ligne sur un forum web. La fondation Dyatlov fut créée à Ekaterinbourg afin de convaincre, en vain, l'administration russe de rouvrir l'enquête.

Banale coulée de neige ?
Le seul mystère qui plane sur cette affaire se résume à une question très simple : qu'est-ce qui a poussé neuf randonneurs expérimentés à fuir comme des rats leur camp au milieu de la nuit, par moins 20 °C, sans prendre la peine de s'habiller et tout en sachant qu'ils risquaient leur vie ? Et si, au fond, ce n'était qu'une banale coulée de neige, qui, en frappant le camp, aurait mis les étudiants dans un état de panique tel qu'ils auraient découpé leur tente, et se seraient enfuis dans l'obscurité. Près de la forêt, les étudiants se seraient, ensuite, regroupés autour du grand pin, essayant d'allumer un feu pour survivre au froid. En escaladant l'arbre pour couper des branches, Slobodine en serait tombé, se blessant à la tête : ce scénario serait compatible avec les traces relevées sur le tronc et l'examen de sa blessure. Constatant qu'il ne s'agissait pas d'une grosse avalanche, Dyatlov et Kolmogorova auraient essayé de rejoindre leur campement pour récupérer du matériel de survie, malheureusement en vain. De leur côté, menacés par le froid et ne voyant personne revenir, Thibeaux-Brignolles, Dubinina, Kolevatov et Zolotarev auraient décidé de rejoindre leur camp de base. Épuisés, ils auraient progressé dans l'obscurité jusqu'aux abords d'une ravine, peut-être partiellement cachée sous la neige, et seraient tombés dans le trou. À l'intérieur, les victimes auraient tenté de survivre comme elles pouvaient. Zolotarev portait le manteau en fausse fourrure de Dubinina. Le pied de Dubinina était enveloppé dans un morceau du pantalon de laine de Krivonichtchenko, peut-être dans une tentative pour garder la chaleur.


Source: Le Point
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Souléou
Retraité
Retraité
Souléou

Messages : 2265
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 85
Localisation : Au soleil

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 12:17

il me semble qu'une histoire semblable s'est passée il y a peu de semaines...
Revenir en haut Aller en bas
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9217
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 12:43

Ah bon? Tu peux la retrouver Souléou?
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Souléou
Retraité
Retraité
Souléou

Messages : 2265
Date d'inscription : 23/02/2012
Age : 85
Localisation : Au soleil

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeMer 31 Oct 2012 - 16:01

Non, je ne sais plus où je l'ai vue, peut-être à la TV ? ou dans un article... si j'avais su qu'il y avait eu un précédent j'aurais été plus attentive.
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 19103
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 57
Localisation : entre ciel et terre

Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitimeSam 20 Oct 2018 - 18:04

complément d'enquete :


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




Incident du col de Dyatlov Empty
MessageSujet: Re: Incident du col de Dyatlov   Incident du col de Dyatlov Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Incident du col de Dyatlov
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mystere du col Dyatlov
» L'affaire du col Dyatlov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit sonne ! :: FAITS DIVERS - La Société :: TUEURS EN SERIE/GRANDS CRIMINELS/AFFAIRES-
Sauter vers: