Minuit

LES 12 COUPS DE MINUIT. La brume stagne sur le cimetière sur une tombe est assis un chat noir.... IL Y A QUELQUE CHOSE DE PAS NORMAL! Ici on débat, parle, argumente sur tous les thèmes. Bizarre ! vous avez dit : Bizarre, comme c'est Bizarre.
 
AccueilPortailGaleriePublicationsMembresS'enregistrerConnexion

MINUIT RECHERCHE DES TEMOIGNAGES ETRANGES

OU INEXPLIQUES SUR DES EXPERIENCES PARANORMALES

QUI VOUS SERAIENT ARRIVEES....

contactez le support et inscrivez vous

pour avoir acces au forum.

Forum des Expériences vécues/Témoignages

GRACE A L'ANONYMAT D'INTERNET RACONTEZ NOUS VOTRE HISTOIRE....



POTCAST N°01
DE WEIRDRADIO - MINUIT HORIZON 2020



Restez à l'antenne !

https://youtu.be/GtCboFK5lb4

FORUM ENCYCLOPEDIQUE OUVERT






Pour rejoindre des salons de discussions sur pc ou sur iphone.
Forum de Minuit
sur DiscordApp



https://discord.gg/f3hwHAu

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.







notre chaine youtube pour rester
connectés en images. Abonnez vous !






Toutes les semaines de nouveaux articles à lire...




Partagez | 
 

 La langue-mère (originelle) ou protolangue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
avatar

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 15990
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 55
Localisation : entre ciel et terre

MessageSujet: La langue-mère (originelle) ou protolangue   Dim 6 Nov 2011 - 9:56

La langue originelle, également appelée langue-mère ou protolangue originelle, est un langage hypothétique qui constituerait un idiome vieux d'au moins 50 000 ans, parlé par les populations homo sapiens primitives, et aurait été le premier langage de l'être humain. Cette hypothèse est rattachée à la notion d'unicité: toutes les langues découleraient indirectement de celle-ci.

Thèses en faveur d'une protolangue originelle

Dans le premier quart du XXe siècle le linguiste italien Alfredo Trombetti compara des racines lexicales et grammaticales de langues du monde entier. Certaines de ses conclusions se sont révélées fausses, mais d'autres ont été confirmées par d'autres chercheurs.

Au début des années 1960 deux savants russes, Vladislav Illitch-Svitytch et Aron Dolgopolski, redonnèrent vie, chacun de son côté, à une proposition antérieure du Danois Holger Pedersen qui réunissait l'indo-européen à d'autres familles d'Eurasie et d'Afrique du Nord en un phylum qu'ils baptisèrent « nostratique ». Selon eux l'hypothèse du Nostratique était soutenue par environ 400 étymologies. Cette thèse a été reprise en 1989 par Vitalij Sevorskin qui soutient l'existence d'un proto-indo-européen qui aurait été une des 6 branches d'une famille linguistique plus vaste remontant au Nostratique. Cette supra famille serait issue d'un proto-nostratique parlé il y a dix mille ans au moins et dont les partisans ont reconstruit un dictionnaire d'une centaine de termes.

Langue originelle ou réinventée ?

Une explication généralement avancée pour l'existence de racines communes de mots de base parmi les langues est l'explication physiologique. Ainsi les mots « mama » et « papa » sont utilisés dans des langues aux quatre coins du monde. Comment expliquer ce phénomène si ces langues ne sont pas apparentées ? Le linguiste russe Roman Jakobson a avancé dans les années 1950 la solution suivante: certains sons, parmi les plus simples à prononcer pour le bébé humain, comme m, p et a, apparaissent très tôt. Il est donc raisonnable de penser que ces sons sont associés aux concepts sémantiques les plus fondamentaux, la mère et le père, ce qui serait une explication de l'occurrence de la racine « mama » pour désigner la mère dans de multiples langues.

Certains mots auraient ainsi pu être réinventés par plusieurs générations de sapiens. Ainsi, ces mots ne pourraient constituer nécessairement des vestiges d'une langue originelle.

Alors ?

Hypothèse génétique

Les recherches en génétique menées en 1991 par Cavalli-Sforza4 tendent à démontrer une corrélation entre les affinités génétiques et les affinités linguistiques. Ces travaux penchent ainsi en faveur de l'hypothèse d'une langue originelle, qui se serait ensuite différenciée consécutivement à l'évolution des groupes humains. Ainsi, l'homme serait apparu une seule fois à la surface du globe et se serait répandu ensuite, entraînant l'apparition de nouvelles langues en raison de la séparation des groupes humains. Ce couple humain originel (on parle en Anglais d'Eve's hypothesis) serait probablement originaire d'Afrique, et ses descendants auraient émigré ensuite au Proche-Orient, puis se seraient répandus partout en Eurasie, pour finalement atteindre l'Australie et les Amériques.....

_________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
CoCo Chantara [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Envie de voir les liens et les images ? INSCRIVEZ-VOUS !!!
(Ultra-rapide : Juste le PSEUDO, l'E-MAIL (pas de confirmation)
et le MOT DE PASSE sont nécessaires.


"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre entre humain. Alors avec les Extra-terrestres ! Mais moi, j'ai envie d'essayer....  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Si nous étions seuls dans l'univers, il y aurait vraiment un beau gachis d'espace...."
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.com
Triskel
Retraité
Retraité
avatar

Messages : 9213
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

MessageSujet: Re: La langue-mère (originelle) ou protolangue   Mar 29 Mai 2012 - 14:37

Monogénèse et polygénèse

La question de l'origine des langues a toujours suscité de nombreuses hypothèses et mis a contribution les travaux tant des anthropologues, que des archéologues, des généticiens, des linguistes, etc. En 1865, la Société de linguistique de Paris avait informé ses membres dans ses règlements qu'elle ne recevrait «aucune communication concernant [...] l'origine du langage». Mais la question a continué néanmoins à hanter les linguistes et la recherche d'une langue mère unique s'est poursuivie, si tant est qu'une telle langue ait existé.

Dans L'Homme de paroles (Fayard, 1996), le linguiste français Claude Hagège réfute le mythe d'une langue commune unique :

« Contrairement à l'idée courante, il est très probable que l'immense diversité des idiomes aujourd'hui attestés ne se ramène pas à une langue originelle unique pour toute l'humanité. S'il y a unicité, c'est celle de la faculté de langage propre aux hominiens et non celle de la langue elle-même. À l'origine, donc, une seule espèce (monogénétisme de la lignée), mais non un seul idiome (polygénisme des langues) ».

Néanmoins, l'idée d'une langue mère relève d'un fantasme ancien. Dès le Moyen Âge, on croyait à l'existence d'une langue originelle de l'humanité, jusqu'à ce que la colère de Dieu intervienne après l'épisode de la tour de Babel. Pendant longtemps, on a cru que l'hébreu était la langue d'Adam et d'Ève, d'autres ont pensé au latin ou au grec. Pour leur part, les musulmans ont toujours cru que la première langue de l'humanité était l'arabe. À partir du XIXe siècle, certains linguistes ont persisté dans ce type de recherche; ils ont été suivis par des spécialistes de la génétique des populations.

L'un des livres les plus connus sur le celui fut celui de l'Américain Merritt Ruhlen (né en 1944) dans L'origine des langues (1994, mais 1997 en français). Ses travaux proposant une origine commune (la monogenèse) ont alimenté une controverse vieille de plusieurs siècles. Pour établir des ressemblances entre toutes les langues du monde, la méthode de Ruhlen consiste à procéder à des comparaisons entre des lexiques de référence (en l'occurrence: 27 formes orthographiques associées aux formes phonétiques) pour un grand nombre de langues choisies parmi des familles communément acceptées. Il s'agit du système de «comparaison multilatérale» proposée auparavant par le linguiste américain Joseph Greenberg (1915-2001).

Quoi qu'il en soit, Merritt Ruhlen a avancé la thèse d'une proto-langue mère originelle et commune à toutes les superfamilles, qui aurait vécu vers 50 000 ans avant notre ère. Selon lui, le premier mot prononcé par l'homme serait la monosyllabe tik («doigt») ou aq'wa («eau»), appartenant à 32 familles de langues et proto-langues reconnues par la majorité des linguistes. Cela étant dit, les critiques portant sur la méthodologie de Ruhlen sont innombrables. Non seulement on peut se demander si les ressemblances relevées par Ruhlen sont dues ou non au hasard, mais on met en doute la capacité des sons humains à se maintenir sur des dizaines de milliers d'années. Malgré tout, nombreux sont ceux qui reconnaissent au moins à Merritt Ruhlen le mérite d'avoir raison sur le fond: toutes les langues pourraient avoir une source unique, sauf que nous n'en savons strictement rien. L'origine des langues reste toujours une énigme pour la science.

Cependant, si le moment de l'émergence du langage demeure encore une énigme pour la science et divise les linguistes, il est généralement admis que l'aptitude au langage se soit inscrite il y a environ 2,2 millions d'années dans le code génétique de l'Homo habilis, dont la capacité à fabriquer des outils témoigne déjà d'une grande complexité de l'organisation neurologique. On croit que cette aptitude n'aurait été utilisée que bien plus tard par l'Homo erectus, sinon par l'Homo sapiens sapiens, selon les plus prudents. Les langues, dans leur sens moderne, ne seraient apparues qu'entre 80 000 à 60 000 avant notre ère, en Afrique de l'Est ou au Proche-Orient, alors que nos ancêtres, les Homo sapiens sapiens, n'étaient plus que quelques milliers d'individus. À supposer qu'ils aient pu parler, on peut se demander s'ils parlaient une langue commune — théorie de la monogénèse — auquel cas les quelque 6000 langues actuelles descendraient de cette langue parlée il y a 60 000 à 80 000 ans. On peut aussi imaginer que des langues existaient bien avant cette date et que les langues ne se soient développées qu'après la dispersion des différents groupes d'Homo sapiens (théorie de la polygénèse). Dans l'état actuel des choses, les outils de la science et de la linguistique comparée ne nous permettent pas d'en savoir davantage.





 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
 
La langue-mère (originelle) ou protolangue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue-mère (originelle) ou protolangue
» Nourri par la Mère originelle.
» Aloe Vera
» 1er Janvier: Sainte Marie Mère de Dieu, Prière pour la Paix
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minuit :: X FILES - Dossiers Non Classés :: LES LIVRES INTERDITS/LANGAGES OUBLIES/CODES SECRETS-
Sauter vers: