Forum de Minuit
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum de Minuit

forum encyclopédique sur le paranormal
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion




Votre forum d'informations
paranormales
Minuit recherche des volontaires qui pratiquent
les régressions dans les vies antérieures, les
Sorties Hors du Corps et le
"Shifting-réalities" .

Inscrivez vous et indiquez votre volontariat dans
votre présentation pour rejoindre le groupe d 'étude
et participer activement à mes recherches sur les
frontières de la conscience.


Commandez dès a présent le TOME 1 et 2
en attendant la sortie septembre 2021 du tome 3
VOLONTAIRES DU GROUPE
D'ETUDE DES E.M.C.


chantara
Okcoral
simple Demoiselle
Marko1968
Astyann
Guillaume_D
Oracle bleu
raiden
Manelle
Flavouw



A commander à LA FNAC
et tres bientôt le Tome 2 sur vos sites préférés

 

 Le Gui

Aller en bas 
AuteurMessage
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9219
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Le Gui Empty
MessageSujet: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeJeu 26 Déc 2013 - 9:20

Le Gui

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La plante sacrée des druides
Le gui, que les Grecs associaient à Hermès, dieu messager de l'Olympe et dieu de la santé, était aussi considéré comme une plante sacrée du temps des Gaulois.
Les Germains et les peuples du Nord considèrent cette plante comme « magique » et sa consommation permettrait de communiquer avec les esprits des morts.

C'était le gui cueilli sur le chêne — chose rare — qui était recherché. Le chêne était l'arbre du soleil qui symbolisait la force et la puissance. Le gui était l'arbuste de la lune.
Pour les anciens, cette plante qui se développait en dehors des énergies terrestres et de l’intervention humaine n’était pas d ‘origine terrestre mais cosmique. Plante extra terrestre, plante de la lune ancienne, du temps où le monde était différent, un monde d’eau. Selon Rudolf Steiner, cette plante serait à mi-chemin entre le règne végétal et le règne animal.

Si, de tout temps, le gui a bénéficié d'une "aura" mythique, c'est en raison de sa croissance et de son mode de vie particulier. En effet le gui n'est pas vraiment une plante adaptée à la vie sur terre, il ne peut s'implanter sur le sol. A la différence des autres végétaux, il ne suit ni le phototropisme, ni le géotropisme. Au contraire il forme des touffes arrondies et se crée presque un espace intérieur, qu'il pénètre de vie, ce qui est le propre de l'animal. Par ailleurs, les branches, même âgées de 20 ans, sont toujours vertes, ce qui les différencie des autres plantes. Sa graine est, aussi, particulière à tel point qu'on la nomme embryon, comme pour le règne animal. L'embryon reste toujours vivant dans son enveloppe de mucosité, il traverse l'intestin de l'oiseau, au lieu, comme les autres graines de végétaux, de reposer un certain temps dans la terre. A aucun moment de son cycle végétatif, le gui n'a de contact avec la terre.

Le gui n’est pas un parasite comme on le croit, au contraire il effectue un échange avec l’arbre qui lui permet de se maintenir en bonne santé, nombre d’expériences l’ont prouvé.

Un des plus célèbres mythes de la mythologie nordique implique le gui. D'après l'Edda de Snorri, le dieu Baldr, fils d'Odin, est rendu invincible par sa mère Frigg qui a fait jurer à toutes choses, plantes, pierres et êtres vivants, de ne pas faire du mal à son fils après qu‘elle ait fait un mauvais rêve. Cependant le dieu malin Loki lui fait avouer qu'elle n'a pas fait jurer à une pousse de gui, tellement elle lui paraissait inoffensive. Alors Loki, jaloux de la popularité de Baldr, taille le gui et incite traîtreusement le dieu Höd, frère aveugle de Baldr, de le lancer vers celui-ci, ce qui le tue tragiquement.
Freyja, déesse de l’amour, implora les dieux de redonner vie à Baldr, promettant alors d’embrasser quiconque passerait sous le gui. Evidemment, Baldr ressuscita. De cette légende naquit la coutume du baiser sous le gui, dès lors symbole de l’amour et du pardon.
Frigg enjoignit au gui de monter sur un arbre et de ne jamais en redescendre.  
Voilà comment, selon la mythologie germanique, débute la carrière du gui, la seule plante sur terre qui n’a pas juré obéissance et fidélité aux dieux tout-puissants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mais l’image la plus familière concernant le gui est celle qui provient de son utilisation rituelle dans le monde celtique. Tout le monde a vu les différentes représentations du druide barbu en robe blanche sur un chêne en train de couper avec une faucille d’or une touffe de gui pour assurer  la fécondité des champs. Le gui retombait sur un drap immaculé afin que jamais il ne puisse toucher la terre, sous peine de perdre ses pouvoirs.
Les gaulois qui, comme chacun sait, ne craignaient qu’une seule chose, c’est que le ciel leur tombe sur la tête, attribuaient donc à cette plante, outre ses vertus médicinales, des pouvoirs magiques.
Les Druides croyaient que cette plante était semée sur le chêne par une main divine et voyaient dans l'union entre leur arbre sacré et ces rameaux toujours verts un symbole d'immortalité.
En fait, la cérémonie de la cueillette du gui dans le monde celtique avait lieu le sixième jour de la lune du Nouvel An qui commençait le 1er Novembre. Or à cette époque où tout meurt, seul le gui reste vert sur les arbres avec des fruits pleins de suc dont se gorgent les grives tout en en dispersant les graines, ce qui assure ainsi sa multiplication.

Arbre lié aux oracles, le chêne communiquait alors au gui le pouvoir de divination et sa consommation transmettait à l’homme « l’eau du chêne » sève miraculeuse entre toutes. En langue celte, son nom signifie « guérit tout »,  le gui passe pour guérir l’épilepsie, les ulcères, la stérilité féminine et celle des bêtes femelles grâce à la glu, son suc, qui a la consistance du sperme. Symbole de renouveau de la nature, le gui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, neutralisait les poisons et assurait la fécondité des troupeaux.
En Gallois, le gui est nommé oll-iach, c'est à dire "panacée".

En procédant à la cueillette de la plante parasite, le vieux prêtre devait prononcer « O ghel an heu », qui signifiait « Que le blé germe ». C’est de cette formule magique, symbole de renaissance du soleil après le solstice d'hiver, que proviendrait l’expression traditionnelle « Au gui l’an neuf » prononcée le soir de la Saint-Sylvestre comme vœu de Nouvel An sous une boule de gui suspendue au plafond. La formule fut remplacée plus tard par « Bon an, mal an, Dieu soit céans » (soit dans la maison).
Par ailleurs, lorsque des ennemis se rencontraient sous une branche de gui dans la forêt, ils devaient déposer les armes et observer une trêve jusqu'au lendemain.
C'est de là que viendrait la coutume de suspendre une boule de gui et d'y échanger un baiser en signe d'amitié et de bienveillance.

Ainsi, le baiser sous le gui porteur de bons auspices est probablement une tradition d'origine celte. Cette tradition païenne s’est perpétuée, même si l’Eglise tenta de substituer au gui le Houx dont les épines rappellent la couronne du Christ et les boules rouges, son sang.
Même si sa signification païenne a été oubliée, la coutume d'échanger un baiser sous le gui est encore vivace en Europe et au Canada.
Un baiser échangé par un couple d'amoureux est interprété comme une promesse de mariage, et comme un présage de bonheur et de longue vie.
En France, cette coutume est plus particulièrement liée à la Saint sylvestre et au jour de l'An : la branche de gui, symbole de prospérité et de longue vie est un heureux présage pour franchir le seuil d’une nouvelle année.

Récoltés en période de maturité, octobre-novembre, les fruits et les tiges fraîches du gui des pommiers et des poiriers sont encore utilisés comme remède contre l’hypertension. Les anthroposophes suisses utilisent le gui comme base d’un traitement contre le cancer connu sous le nom de «viscum-thérapie», d’après le nom latin de la plante, Viscum album.

Et avec ce bouquet de gui, je vous souhaite de bien terminer 2013 pour une belle et heureuse année 2014.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Triskel le Sam 10 Sep 2016 - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
gemaf
Retraité
Retraité
gemaf

Messages : 5495
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 69
Localisation : normandie

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeJeu 26 Déc 2013 - 20:18

merci Triskel
pour le gui,je vais étre plus,terre a terre
cette plante parasite,envahie mes pommiers assez souvent,c'est a dire tous les ans
comme,je ne peut plus monter dans ces arbres,j'ai un outil a ralonge pour les couper
et les contents de l'affaire,ce sont mes petites chévres,elles en raffolent,a tel point qu'elles me suivent a chaque arbre,c'est tout ce que j'en fais  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Quinqua
Retraité
Retraité
Quinqua

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 58
Localisation : Sud-est

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 8:15

Gemaf, il est justement dit dans le texte de Triskel que ce n'est pas une plante parasite, contrairement à ce qu'on croit. Même s'il est dit plus loin :
Citation :
En procédant à la cueillette de la plante parasite, le vieux prêtre devait prononcer « O ghel an heu »,
 :suspect: 

Plante fascinante en tout cas!

Par contre, je n'ai pas tout compris.

Citation :
L'embryon reste toujours vivant dans son enveloppe de mucosité, il traverse l'intestin de l'oiseau, au lieu, comme les autres graines de végétaux, de reposer un certain temps dans la terre. A aucun moment de son cycle végétatif, le gui n'a de contact avec la terre.

Citation :
Or à cette époque où tout meurt, seul le gui reste vert sur les arbres avec des fruits pleins de suc dont se gorgent les grives tout en en dispersant les graines, ce qui assure ainsi sa multiplication.

Disperser les graines, ça veut bien dire fientes? Et les fientes, ça tombe par terre non?
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9219
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 8:43

Merci de corriger sur le point de la plante parasite, en effet j'ai lu beaucoup d'articles qui relatent les expériences faites prouvant que le gui ne pompe pas l'énergie de l'arbre, mais au contraire l'aide à se maintenir en meilleure santé que les arbres identiques sans gui.

Au sujet des graines je me suis demandé la même chose que toi et j'étais sûre que tu ne laisserais pas passer le truc sans rien dire!  lol!  je suppose que seule les graines tombant sur une branche d'arbre se développent, et pas celles qui sont à terre. Jamais on n'a vu de gui par terre non? Enfin c'est ce que je me dis.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Quinqua
Retraité
Retraité
Quinqua

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 58
Localisation : Sud-est

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 8:46

A moins qu'il ne leur pousse des petites pattes ou des petites ailes pour grimper illico sur l'arbre  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9219
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 8:49

Ou comme il est dit dans l'article, elles sont semées par la main des dieux? Ils doivent les ramasser et les remettre à la bonne place.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Quinqua
Retraité
Retraité
Quinqua

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 58
Localisation : Sud-est

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 9:00

J'ai trouvé ça, c'est intéressant. Apparemment les fientes ne tombent pas toutes au sol déjà. Et puis certains oiseaux les décortiquent sur place. Et comme c'est une graine gluante, elle s'accroche à l'arbre, digérée ou non par les oiseaux. Yes, j'ai tout compris!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Par contre, là encore ils disent que c'est une plante parasite. Remarque, même s'il elle ne fait pas forcément de mal à son hôte, le fait qu'elle vive dessus est en soi une sorte de parasitisme, dans le premier sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9219
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 9:17

Ici on explique bien son action, même s'il peut être considéré comme un parasite car il ne peut se développer sans un arbre:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Quinqua
Retraité
Retraité
Quinqua

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 58
Localisation : Sud-est

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 9:27

Un peu comme les champignons qui poussent grâce aux racines des arbres et pour lesquels il a aussi été prouvé que cette alliance était bénéfique pour les deux. Beaucoup d'alliances ont ainsi été démontrées dans la nature, ce qui paraît logique car le parasite n'a aucun intérêt à ce que le parasité meure sinon il va mourir avec lui.

D'ailleurs dans le même ordre d'idées, j'aimerais bien savoir ce qu'il en est du lierre qui lui, pour le coup, me semble vraiment un poison car il ne se sert de l'arbre que comme support mais n'a pas besoin de lui vu qu'il survit à la mort de l'arbre...? Mais est-ce un parasite en fait? Je vais chercher.
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Quinqua
Retraité
Retraité
Quinqua

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 58
Localisation : Sud-est

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 9:34

Désolée de "parasiter" ton sujet mais comme le lierre ne fait partie d'aucune symbologie, je mets là ce que j'ai trouvé et puis après j'arrête!  Very Happy 

Apparemment, je n'ai dit que des bêtises car sur Wikiki ils disent :

Les véritables pelotes permanentes de lierre dans un arbre servent d'abri et de lieu d'hibernation à une faune nombreuse. Ainsi il permet d'accroître la quantité d'auxiliaires utiles (par exemple pour un verger) car il leur fournit un réservoir de proies supplémentaires. Il sert en particulier de lieu d'hibernation pour la forme adulte du fameux papillon Citron (Gonepteryx rhamni).

Si le lierre fleurissait en même temps que les arbres qu'il protège et sauve pour la quasi totalité, alors à nombre de pollinisateurs égal, la concurrence pour la pollinisation des fleurs serait inévitable. Cependant, le lierre ne fleurit que de fin septembre à octobre, voire novembre, c'est-à-dire après que presque toutes les floraisons d'autres plantes soient terminées, et après la chute des feuilles, le pollen pouvant mieux se disperser ainsi - et les fleurs peut-être plus visibles. C'est ainsi une source critique de nourriture pour les abeilles et autres insectes à une période où il y a peu de fleurs et où l'hiver arrive, et donc ensuite de fruits pour les oiseaux, en février, à une période où de même peu de fruits sont disponibles. Ainsi le lierre semble plutôt être une merveille de la nature, loin d'être un parasite, c'est à l'inverse un organisme qui paraît doté très grand mutualisme, ce qui pourrait aussi expliquer son succès et le fait qu'il soit aussi répandu sur tout le territoire[réf. nécessaire].

Le lierre ne mérite donc pas son surnom de « bourreau des arbres », puisqu'il est un sauveteur avant tout1. On voit parfois des arbres morts recouverts de lierre, cela ne signifie pas que celui est le responsable de la mort de l'arbre2, qui ne lui sert que de support. Lors de promenades durant l'hiver, on pourrait croire que les arbres à feuilles caduques sont étouffés par le lierre, qui reste bien vert durant l'hiver, ce qui n'est qu'une fausse impression, donnée par la complémentarité des cycles de développement entre le lierre et son support. Comment dire qu'il l'étouffe alors qu'il filtre son air [réf. nécessaire]?

Très rarement, les tiges du lierre finissent par enserrer complètement le tronc de l'arbre qui le supporte, ce qui ne pose en réalité pas de problème. Même quand cela arrive, pour que l'arbre en soit gêné encore faudrait-il que le lierre se soit enroulé autour tel un chèvrefeuille, ce qui est encore une fois peu commun, le lierre poussant surtout verticalement et de façon rectiligne sur son support sans gêner les flux de sève - à la différence d'une glycine ou d'un vieux chèvrefeuille qui causent des déformations et retards de croissance à leur arbre-support.

Les tiges rampant sur le sol émettent au niveau des nœuds des racines adventives qui permettent à la plante de se multiplier.

Les tiges enserrant un arbre peuvent également le protéger d'un feu courant, de la fracture par le gel, des animaux pouvant endommager l'écorce.

Le lierre absorbe l'excès d'humidité, et a une action chimique inhibitrice sur les champignons, bactéries ou parasites pouvant s'attaquer à un arbre.
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Triskel
Retraité
Retraité
Triskel

Messages : 9219
Date d'inscription : 23/02/2012
Localisation : Avalon

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 9:44

Ben oui, tu vois que tout est bien étudié dans la nature, nous avons toujours à nous débarrasser de fausses idées transmises de génération en génération par des gens peu au courant de ce dont ils parlent, et ce dans tous les domaines.
Revenir en haut Aller en bas
http://triskele.eklablog.com/accueil-c23918892
Quinqua
Retraité
Retraité
Quinqua

Messages : 5540
Date d'inscription : 23/03/2013
Age : 58
Localisation : Sud-est

Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 10:32

C'est vrai que je vois le gui et le lierre autrement désormais. Moi qui m'escrimais à arracher le lierre d'un de mes arbres, je vais le bichonner maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://lavieencatimini.wifeo.com/
Contenu sponsorisé




Le Gui Empty
MessageSujet: Re: Le Gui   Le Gui Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Gui
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Minuit :: TOP SECRET - Les Hommes :: SYMBOLOGIE/LEGENDES/MYTHOLOGIES/AMOUREUX CELEBRES-
Sauter vers: