Forum de Minuit

forum encyclopédique sur le paranormal
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion

La pratique de la MAGIE est DANGEREUSE.
LES RITUELS ET INVOCATIONS peuvent etre
lourds de conséquences. ATTENTION !
Notre forum est encyclopédique et n'est pas
expérimenté pour apporter une aide appropriée.


Sur Minuit, le Forum ABRACADABRA
n'aborde la MAGIE dans sa forme THEORIQUE.
-Les articles sont écrits et postés par des passionnés,
c'est à dire : Vous et moi.




Commandez dès maintenant
le livre de Guillaume Delacour



Partagez
 

 Les combats de gladiateurs, les génocides

Aller en bas 
AuteurMessage
Simple Demoiselle
Agent du FBI
Agent du FBI
Simple Demoiselle

Messages : 355
Date d'inscription : 02/02/2018

Les combats de gladiateurs, les génocides  Empty
MessageSujet: Les combats de gladiateurs, les génocides    Les combats de gladiateurs, les génocides  Icon_minitimeLun 8 Juil 2019 - 22:24


Bonsoir / bonjour selon lecture et créneau comme toujours

Quand j'étais encore au collège je faisais du Latin et nous regardions parfois des films d'époque. J'avais une quinzaine d'années quand on a passé Gladiator, je me rappelle d'avoir pleuré comme pas possible durant les scènes de combat. Tellement que notre professeur m'avait fait sortir et même à travers le CID j'entendais et je pleurais toujours. J'étais prostrée et je sanglais les joues joues à grande eau, j'avais chaud. Je me suis mise dans un état pas possible. J'étais la seule de toute la classe à avoir réagi ainsi.

Et quand on nous a passé Ben Hur j'ai beaucoup pleuré aussi. J'ignore à quoi cela faisait référence, surtout que à l'époque même si j'avais voulu, j''aurais tellement "craint" pour ma santé mentale que je n'aurais pas été chercher dans les vies antérieures. C'était pas dans mon intérêt, on m'avait déjà plus ou moins collé une "étiquette" mentalement instable.

Après avoir relu le témoignage de Chantara avec la medium sur sa vie de chevalier , cela m'est revenu. J'étais happée par une émotion d'une puissance et d'une force mais vraiment pas du bonheur, une douleur, une peur, je ne sais pas ce qu'il y avait exactement là dedans, enfin rien de bon.

J'avais aussi été totalement "traumatisée" par un cour de géographie. La prof nous avait passé un documentaire sur le génocide au Rwanda et même à travers mon livre de géographie, que je lisais obstinément, sans regarder l'écran j'ai pleuré.

Je ne devrais pas être trop surprise vu mon "passif" avec la guerre, mais, ce sont des choses plus anciennes que je retrouve, datant de la période où je n'en avais pas du tout conscience ou connaissance.

Et je ne vous parle pas de l'année au lycée où notre classe avait choisi de faire un travail intense sur le nazisme en Histoire des Arts. La visite du musée de Shoah a été une véritable horreur pour moi. Et encore j'ai pas fait Auschwitz, je m'en sentais pas capable d'entrée. Le prof en a parlé, j'ai dit "non" je peux pas. C'était tout les jours au moins une heure sur le sujet. J'ai fini par rêver plus ou moins de camps de déportations. J'ai frôlé la dépression cette année là.

Enfin, j'aurais eu une vie qui s'est terminée vers 8 ans à cette période en Autriche. Mais je n'ai eu que l'info, la vie en elle même, j'en a rien jamais rien ressorti. Mon père de l'époque aurait été un "Juif" d'Europe de l'Est plus ou moins opposé et sa femme une "Aryenne". J'aurais visiblement été une petite fille à ce moment.

Si certaines personnes sont touchées exclusivement par le génocide Juif, personnellement, c'est "tous".
Et la guerre fait partie des choses concrètes que je redoute le plus ici bas.

Voilà qui sait si un jour ou dans quelques temps, je pourrais pas mettre une vie ou plusieurs sur l'origine de cette réaction vraiment excessive devant ces deux films. Je le reconnais je suis hyper sensible, mais là, même avec le son, ça restait un supplice.

A tel point que quand la prof nous avait lu un extrait un peu "gore" d'un roman de Maupassant je crois, elle m'avait demandée de me boucher les oreilles, craignant que je réagisse "mal". A part un peu de "berk" de ce que j'entendais, c'était de l'ordre de l'informationnel.

Comme dans les vies antérieures, que ce soit pour moi ou autre tant qu'on reste à ce degrés là c'est totalement supportable, même les pires horreurs peuvent être mentionnées. Dès qu'on arrive dans la "connexion" avec l'émotionnel alors là... Je suis d'une sensibilité accrue.

Et c'est vraiment perturbant d'être envahie par une émotion ultra forte, la sienne ou celle d'un(e) autre sans comprendre ce qui se passe. Le corporel demeurant absent. Il arrive même que je n'ai aucune information sur ce qui se passe. Je suis dans une scène "horrible" et je n'y comprends rien. C'est même encore "pire."

J'ai sûrement un peu dérivé du sujet initial, mes excuses.

Je n'ai eu "spontanément" aucune remontée de vies antiques. Bon, je me doute que j'ai dû être esclave, mais tout le temps quand même ( haha) Et comme je n'aime pas "forcer". Je pars du principe que si on a "rien" il faut laisser. On peut chercher, stimuler sa mémoire avec du contenu mais c'est tout.

C'est un point de vue après.
Revenir en haut Aller en bas
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 19492
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 58
Localisation : entre ciel et terre

Les combats de gladiateurs, les génocides  Empty
MessageSujet: Re: Les combats de gladiateurs, les génocides    Les combats de gladiateurs, les génocides  Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 8:24

Effectivement cela parait etre une bonne déduction. personnellement j'avais fait la meme lorsque mes grands parents me racontaient la deuxième guerre mondiale et l'occupation allemande.
j'avais les larmes aux yeux et je sentais ma gorge se serrer, meme si ma famille etait touchée par cette période historique, ma réaction n'était pas "normale' et surtout à l'exces. Je suis empathe mais l'explication n'etait pas entière et pour cause. C'est ma vie de "gisèle" petite fille à oradour sur glane, qui m'a été dévoilée. Il n'y a pas de hasard, plus j'étudie le phénomène des vie antérieures plus je constate que notre vie actuelle est constellée de poussière de nos vies passées.

j'ai des marques sur les genoux de ma vie de nonne
je suis obsedée de la Joconde a cause de ma fille qui a servie de modèle a Léonard de vinci
j'ai peur de l'eau et du feu a cause du titanic et d'oradour sur glane
je suis fan du far west parce que j'ai était James Earp
j'adore la musique irlandaise et celte souvenirs de ma vie d'Aria
je suis fascinée par l'Egypte ancienne de ma vie de nitocris et de Tiyi
J'ai été ému aux larmes par le film de Geisha et les gestes et les actions de cette femme résonnaient en moi parce que j'ai été Matsuko
j'ai été bouleversé par les livres de Jean M AUEL à cause de Roar
... etc

et si pour le lecteur cette énumération est une simple constatation, ses sentiments sont tellement impregnées en moi qu'ils font partie intégrante de ma personnalité d'aujourd'hui. Chaque jour un de ces éléments me le rappelle au quotidien et maintenant (parce que ma culture intégre les vies antérieures) cela me fait sourire et me donne de la joie.

Pourquoi ? mais parce que le temps qui passe (clin d'oeil aux membres les plus vieux de ce forum) n'est pas important. On nait, on meurt et tout recommence ici ou ailleurs. On aura d'autres vies toutes aussi différentes et c'est tant mieux.

moi aussi je me suis éloignée du sujet initial Very Happy


simple demoiselle a écrit:
Et comme je n'aime pas "forcer". Je pars du principe que si on a "rien" il faut laisser.
et si c'est ce que tu ressens tu as entièrement raison de suivre ton instinct tu te connais mieux que personne. Fais toi confiance.
Comme je l'ai déjà dit on a tous un chemin à suivre et mon chemin est différent (en tout cas c'est comme ca que je le ressens) Lorsque quelques choses m'attire, me passionne ou m'obsède ou résonne en moi, je "force" et je vais voir pourquoi. A chaque fois , il y a une raison et a chaque fois c'est une vie antérieure ou la vie d'une de mes flammes jumelles...
Je sais que pour certaines personnes le concept meme est difficile a comprendre et va audela de l'acceptation des vies antérieures, c'est pour cela que certaines vies que j'ai vu ne sont pas accessibles sur le forum et retranscrites dans une partie cachée , car meme entre nous qui sommes ouvert(e)s et éduqué(e)s a ce principe de "vies antérieures" je prefère faire mes recherches et tracer mon chemin qui est le mien sans froisser ou déstabiliser les membres actifs de minuit ou simplement les lecteurs.

Merci SD pour cette magnifique explication de tes comportements, ca me rassure encore de voir que je ne suis pas seule a etre "hypersensible" comme je le dis.
Gros bisous et bonne journée à tous

_________________
Les combats de gladiateurs, les génocides  Xzvq
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 19492
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 58
Localisation : entre ciel et terre

Les combats de gladiateurs, les génocides  Empty
MessageSujet: Re: Les combats de gladiateurs, les génocides    Les combats de gladiateurs, les génocides  Icon_minitimeMar 9 Juil 2019 - 8:25

Donc peut etre qu'un jour on verra émerger de nouvelles vies que pour le moment tu soupconnes simplement.
A bientot ange

_________________
Les combats de gladiateurs, les génocides  Xzvq
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




Les combats de gladiateurs, les génocides  Empty
MessageSujet: Re: Les combats de gladiateurs, les génocides    Les combats de gladiateurs, les génocides  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les combats de gladiateurs, les génocides
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Minuit :: QUARTIER GENERAL - F.B.I. - Agent spécial :: Témoignages/Expériences vécues/Débats/Etude de cas :: TEMOIGNAGES SUR LES VIES ANTERIEURES -Groupe d'étude--
Sauter vers: