Forum de Minuit
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum de Minuit

forum encyclopédique sur le paranormal
 
AccueilPortailPublicationsS'enregistrerConnexion




Votre forum d'informations
paranormales
Minuit recherche des volontaires qui pratiquent
les régressions dans les vies antérieures ou les
Sorties Hors du Corps pour expérimenter le
"Shifting-réalities" ou les S.H.C..

Inscrivez vous et indiquez votre volontariat dans
votre présentation pour rejoindre le groupe d 'étude
et participer activement à mes recherches sur les
frontières de la conscience.


Commandez dès a présent le TOME 1 et 2
en attendant la sortie septembre 2021 du tome 3
VOLONTAIRES DU GROUPE
D'ETUDE DES E.M.C.


chantara
Okcoral
simple Demoiselle
Marko1968
Astyann
Guillaume_D
Oracle bleu
raiden
Manelle
Flavouw



A commander à LA FNAC
et tres bientôt le Tome 2 sur vos sites préférés
-36%
Le deal à ne pas rater :
-36% sur la pot à plante en lévitation dans l’air
53.63 € 83.79 €
Voir le deal

 

 Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Luc
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
Jean Luc

Nom : Le Face et Cieux - Médium
Messages : 231
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 62
Localisation : Seine et Marne

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeVen 5 Juin 2020 - 17:09

Histoire vraie, obtenue par lecture et partiellement en connexion… inattendue.

Confession d’un Chevalier de l’Ordre du Temple au XIIe siècle.

Nous ignorons son véritable nom. Pour faciliter ce témoignage et, pour le lecteur sa lecture, nous allons le nommer le Frère Chevalier Jehan de Redhae.

À cette époque, le comte de Toulouse Raymond III était aussi le roi de Tripoli, qui faisait partie intégrante des États-Latins, et le Chevalier Jehan de Redhae (dont sa terre chérie était à Rennes-le-Château, appelée alors Redhae, prononcer Rédé) était un ami très proche de Raymond III de Tripoli. Il avait vécu la reprise de Jérusalem, en 1187, par l’ennemi Salah-el-Din, Sultan de Syrie, d’Égypte, de Perse et plus encore, que tout le monde contemporain d’alors appelait le Grand Saladin. Et de cette lourde défaite de l’Ordre, de la tuerie de ses Frères, le Chevalier Jehan n’en faisait pas son meilleur souvenir.

Au début, les sarrasins étaient relativement faciles à combattre. Les Chevaliers de l’Ordre s’étaient très vite rendu compte qu’ils ne s’entendaient pas tous entre eux et que les uns regardaient les autres tomber sous les coups de ces monstrueux Chevaliers Blancs que rien ne semblait pouvoir arrêter. Par exemple, les abbassides se réjouissaient de voir les sunnites tomber et vice versa. Le Grand Saladin, avec une grande fermeté et une ténacité qui faisait trembler tout le monde était parvenu à tous les fédérer derrière lui et ne souffrait pas la contrariété. On l’avait vu exécuter lui-même certains de ses hommes sans même montrer un regret quelconque.

Mais cette union de tous les sarrasins avaient encore deux ennemis véritablement implacables qui lui rendaient coup pour coup, et plus encore. Une Chevalier de l’Ordre, et il le savait, n’avait pas le droit de battre en retraite tant que le nombre d’ennemis devant lui n’était pas supérieur, et supérieur commençait à partir de trois au minimum. Saladin en était conscient et ne comprenait pas comment il était possible de les voir se battre ainsi, et de le faire sans aucune ombre de peur, pas même dans le regard. Il les avait souvent observés. Il avait aussi compris que pour les plus farouches et dangereux au combat, seule la foi les animait et les protégeait. L’autre de ses ennemis, tout aussi redoutable que ces maudits Chevaliers Blancs pour lesquels il avait beaucoup d’admiration, c’était les ismaéliens. Ceux-ci étaient aussi imprévisibles qu’invisibles. Il savait qu’il lui fallait se méfier d’eux encore plus, et notamment parmi ses hommes. Les Haschichins (ou Assassins) arrivaient à côtoyer son entourage sans éveiller les soupçons, pour simplement espionner, mais aussi pour tuer sans jamais se faire prendre, ou préféraient se précipiter vers la mort, fidèles à Hasan-i Sabbâh, et ne pas parler. Les Haschichins tuaient des deux côtés, autant chez les sarrasins que chez les Templiers, tels des mercenaires surentrainés.

Un document de l’époque a été retrouvé et, à ma façon, sans ne rien trahir je vais vous le raconter.

Bien avant l’arrivée de Jehan de Redhae en Terre-Sainte, vraisemblablement vers 1120, les Haschichins avaient eu des contacts avec les Chevaliers Blancs du Temple. Cette approche avait coûté très cher et nombre de Chevaliers des deux côtés se sont retrouvés tués, égorgés, éventrés ou jetés par-dessus les remparts de leurs forteresses. Chevaliers des deux côtés car chez les Haschichins, la notion de Chevalerie et sa noblesse existaient de la même façon. Le Grand-Maître de l’Ordre du Temple de ce moment, Robert de Craon, avait composé une délégation qui avait pour ordre de nouer des liens avec les sarrasins, mais aussi d’en nouer de solides avec les Haschichins. S’il était relativement simple d’en nouer avec les sarrasins, avec les Haschichins la chose était beaucoup plus périlleuse, mais pas impossible.

Parmi les plus valeureux et les plus fidèles, cinq Chevaliers Blancs furent choisis, dont Jehan de Redhae, Philippe de Naplouse et trois autres dont j’ignore les noms. Si Jehan fut choisi, c’est tout simplement parce qu’il avait aussi l’avantage de parler l’arabe comme sa langue natale. Le véritable but était de rencontrer et établir un pont, une sorte d’accord de réciprocité entre l’Ordre du Temple et les Haschichins et, pour cela, il fallait absolument rencontrer en personne le Cheik Al Djebel (qui fut appelé par la suite le Vieux de la Montagne). Cheik al Djebel, Hasan-i Sabbâh (son vrai nom Perse) est le très célèbre « Vieux de la Montagne ».

Et maintenant, écoutons ce que Jehan de Redhae a à nous révéler.

Pendant trois jours et trois nuits nous avons chevauché et, avant de pouvoir les trouver, nous avons dû nous défendre contre deux attaques au nord de Tripoli, vers Tortosa. Ce sont les hommes de Raymond III de Toulouse, roi de Tripoli, qui nous ont sorti de cet enfer auquel nous aurions tous succombé sans cette intervention.

Quand je suis arrivé en Terre-Sainte, j’ai observé ces rois Francs qui vivaient à l’Orientale, dans le luxe des soieries et des femmes musulmanes, selon les coutumes de l’endroit, y compris, le plus souvent, avec les tenues vestimentaires. Tout se faisait dans cette sorte de symbiose qui choquait au premier abord mais qui, à force d’observation, permettait un échange culturel particulièrement riche. Cet art de vivre était enivrant, envoûtant presque. C’est lors de cette arrivée que j’ai fini de me parfaire dans leur langue, leurs chiffres aussi qui je trouvais bien plus agréable à utiliser et à comprendre, plutôt que les romains. Des musulmans éclairés, avec d’autres Frères chevaliers, nous ont enseigné l’astrologie dont certains sarrazins semblaient avoir une grande maîtrise. Ils connaissaient Platon et d’autres grands penseurs mieux que nous et nos discussions philosophiques et religieuses étaient fabuleuses. Là aussi nous apprenions beaucoup. Ils avaient une philosophie sur la création du monde rappelant les prêches des « Bons-Hommes » qui circulaient chez nous, vers Redhae. Malheureusement, Saladin avait la rage de la guerre et les Hospitaliers trahissaient à qui mieux mieux, tandis que le Vatican faisait preuve de génie pour pervertir nos relations, sinon, nous serions tous restés là-bas, avec eux. Ils ne voulaient que la paix et cherchaient à acquérir toujours plus de connaissances. Ils avaient aussi du respect pour les femmes et en violer une entrainait presque à coup sûr à la mort immédiate. C’est dommage car nous avions compris qu’avec eux, la culture, le commerce, l’économie et la médecine auraient eu de grands avantages.
Notre Grand-Maître, notre Père à tous, nous, Templiers, l’avait parfaitement compris mais pour Rome, seul importait l’occupation des lieux et du tombeau du Christ, alors que Hasan-i Sabbâh, le Vieux de la Montagne, prétendait que le Christ n’était pas Christ et que son tombeau n’était pas le lieu auquel tous voulaient croire. Les légats du pape ignoraient tout d’eux mais se faisaient forts de les juger, alors qu’ils ignoraient tout autant les mensonges du pape.

Une fois parvenu à approcher le saint du saint, chez les Haschichins, nous avons pu être reçu par Hasan-i Sabbâh, le Cheik al Djebel. Nous sommes restés auprès de lui durant deux jours entiers. Ces deux jours nous étaient nécessaires, autant à nous qu’à lui, pour conclure des accords de réciprocités. Et croyez-moi ou non, l’hospitalité arabe est une chose sacrée. Jamais nous ne fument reçu avec autant d’élégance et de générosité qu’auprès du grand Cheik al Djebel.

J’ai eu le privilège de pouvoir m’entretenir en privé avec lui, à sa demande. Cet homme était très dur envers les siens, mais en même temps l’habitait une immense justice, justesse et tolérance. Son érudition, sa culture, a forcé mon admiration. Il parlait relativement bien ma langue, parlait aussi le latin et le grec, mais le plus souvent parlait avec moi en arable et lorsque j’avais une difficulté de compréhension, il me l’expliquait dans ma langue. Il connaissait à la perfection ma religion, et pas seulement la mienne. Il en connaissait d’autre. Il m’expliqua qu’eux et nous avions le même Dieu et que ce Dieu était celui d’un ancêtre commun qui s’appelait Abram, mais que nous, nous appelions Abraham. Il m’expliqua qu’eux et nous faisions partie du peuple du même livre, mais que nous étions beaucoup trop compliqués pour atteindre Dieu. Il me dit qu’eux, lorsqu’ils s’adressaient à Dieu, ne le faisaient jamais en passant par des intermédiaires qui étaient absolument inutiles et trahissaient le plus souvent, puisque parler à Dieu est une affaire d’intimité. Il me dit que la religion n’est rien d’autre que le moyen qui conduit d’un monde à un autre monde, mais que nous, nous avons préféré faire confiance à une secte juive. Il m’expliqua que celui que nous appelions le Christ n’était en fait qu’un simple prophète envoyé aux israélites après treize siècles d’errance et, au lieu de voir le prophète, ils préférèrent dénaturer les lois divines.

Puis il m’expliqua que nous n’avions pas vraiment de différence entre eux et nous. Nous avons créé notre Ordre et ils avaient créé le leur. Nous obéissions à un chef suprême et de leur côté ils en faisaient autant. Nous étions des moines-soldats et ils étaient des soldats du prophète. Il me dit « vous avez vos Commandeurs que nous appelons vos Refiks et vos soldats sont vos Fidaï et, chez nous, ils sont ceux qui se sacrifient. Vos prieurs sont nos Daï et vos Sergents-d ’Armes sont nos Lassek. L’Islam est la religion de l’unicité et il nous appartient de la faire vivre et prospérer, sans contrainte. Vous, vous avez fait de celui que vous appelez Jésus une propriété et votre messie alors qu’il n’était qu’un prophète. Il ne vous appartient pas, pas plus que notre prophète est notre propriété. Si appartenance il doit y avoir, alors ils appartiennent à tous les hommes et toutes les femmes de la terre.

Lorsque, au cours de notre entretien, l’un de mes hommes est venus me parler et nous a interrompu, je lui ai donné l’ordre de se taire dans ma langue maternelle, en occitan, ma langue d’Oc. Là, Hasan-i Sabbâh m’a encore plus sidéré en me demandant :
« D’ount benes ? », qui signifie « D’où viens-tu ? » en occitan.

Il parlait aussi l’occitan. Devant mon visage ébahi, il me demanda de le suivre dans une autre pièce, laissant en plan toute la délégation, pour me montrer sa bibliothèque qui me laissa pantois. Là, il me montra un livre de poème d’un troubadour occitan. C’était un cadeau reçu du roi de Tripoli, Raymond III. Il avait appris cette langue avec une femme Franque, du Lauragais, qui faisait partie de la suite du frère de Raymond III, et cette gasconne était devenue sa préférée. Il me montra à quel point il connaissait tout l’enseignement judéo-chrétien, mais aussi celui de Mithra, de Platon, de Pythagore et bien d’autres, comme tous les ismaéliens lettrés.

Comme une sorte de secret révélé sous le couvert d’une confidence exceptionnelle, il m’expliqua que seule une élite de sages éveillés peut recevoir cet enseignement qui ouvre la porte des sens cachés. Il me dit, nous sommes les successeurs des Frères de la Pureté, des Sages de la Lumière, que leur Imamat (chef de la communauté musulmane) se transmet depuis le Ve siècle par des imams secrets, et cette doctrine a été achevée au IXe siècle par Abd Allali, fils de Maïmoun. Cette doctrine est enseignée au cours d’une initiation qui comporte neuf degrés qui explique, entre autres, que Dieu a envoyé six prophètes pour installer les religions, Adam, Noé, Abraham, Moïse, Jésus et Mahomet et, le septième sera le Mahdi qui scellera les religions en une seule en retirant le sens littéral des livres saints pour le remplacer par le sens intérieur et mystique. C’est ce qui permet à l’initiation ismaélienne de parvenir au gnosticisme complet. Et notre entretien secret s’est terminé au moment où la quatrième heure de la prière de la journée a approché. Juste avant de me quitter, il m’a affirmé que le prophète Jésus n’a jamais été crucifié et que pour le comprendre, il faut reconnaître le didyme. Votre Joseph d’Arimathie était membre du Sanhédrin et a aidé à cela. Les juifs et les romains étaient ses ennemis et vos frère arabes Iduméens, juif-arabe et esséniens les ont aidés à quitter la Palestine jusqu’à leur arrivée chez vous, en pays Franc. Il me dit qu’il suffit de lire le Coran pour commencer à le comprendre. Il me dit encore « tu connais les cérémonies secrètes, chez vous, Templiers, et vous aussi avez l’étoile à cinq pointes, symbole mahométan que nous utilisons avec le croissant de la lune du féminin-sacré, et ton Baphomet peut aussi être compris comme un symbole mahométan. Apprend mieux à observer en élevant ton regard. Lorsque tes yeux ne seront plus à la hauteur de tes babouches, alors tu verras mieux. La femme qui voulait faire du cinquième prophète un roi a quitté la Judée et c’est en cherchant son tombeau que tu trouveras le prophète, car il est chez toi, pas chez nous. N’oublie pas que nous sommes venus nous battre chez vous avant que l’on nous chasse et, pendant ce temps, nos sociétés secrètes ésotériques échangeaient déjà. A cette époque, Al Samh ben Malik al Khawlânî était le Maître de Narbonne. En Septimanie, de Nîmes à Carcassonne, il y avait déjà un comté musulman. Une fois de retour, cherche aussi du côté de Cordoue et du Sage musulman Ibn Arabi.

Viendra le jour où le marteau de la Sagesse divine écrasera le Temple des faux prophètes et des faux messies habillés d’or et d’argent, et le véritable Temple, que vous appelez aussi Église, sera de nouveau construit et installé car votre prophète a laissé une descendance qui jamais ne s’arrêtera car la richesse des puissants n’y pourra rien. Vous et nous, nous sommes les gardiens du secret et, là aussi, rien ne pourra arrêter le secret de se transmettre.

Puis Hasan-i Sabbâh s’agenouilla sur son tapis de prière et je compris que notre entretien était terminé.

J'ai dit et c'est écrit.
Non nobis domine,non nobis. Sed nomini tuo da Gloriam.

chantara et Philipo aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
http://www.association-liah.com/
Philipo
¤ Membres ¤
¤  Membres  ¤
Philipo

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2020

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeMer 30 Sep 2020 - 11:22

Salut,

Merci Jean Luc pour ce partage.

C'est passionnant, quelle histoire..
Revenir en haut Aller en bas
Jean Luc
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
Jean Luc

Nom : Le Face et Cieux - Médium
Messages : 231
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 62
Localisation : Seine et Marne

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeMer 30 Sep 2020 - 14:28

L'Histoire de l'Ordre du Temple est passionnante, plus encore l'est la partie du Cercle Intérieur pour laquelle peu ont accès...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.association-liah.com/
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 20445
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 59
Localisation : entre ciel et terre

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 9:04

Merci "Chevalier" pour ce mangifique texte. Il y a longtemps que je suis persuadée que les 3 religions monothéistes ne sont en fait qu'une et meme religion.
Et que notre Seigneur à renvoyé plusieurs fois des prophètes pour répendre à nous sa parole, car les Hommes se sont égarés au sein meme des livres sacrés ....

Jean Luc a écrit:
le septième sera le Mahdi qui scellera les religions en une seule en retirant le sens littéral des livres saints pour le remplacer par le sens intérieur et mystique.

je le souhaite vivement car les Hommes tuent depuis la nuit des temps au nom de Dieu , il faut que cela cesse.





C'est drole j'ai eu une vie de chevalier de 1167 à 1191 en terre sainte avec la 3ème croisade
que j'ai raconté dans le groupe d'étude des vies antérieures.
C'est toujours un plaisir de te lire

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Jean Luc
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
Jean Luc

Nom : Le Face et Cieux - Médium
Messages : 231
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 62
Localisation : Seine et Marne

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 10:36

Chantara.

Accepterais-tu de me faire parvenir ton texte sur ta vie de Chevalier de cette époque, sachant que non seulement je la lirai, mais que je la ferai lire aussi à quelques "sommités" chez nous, qui sont forcément tous des Chevaliers ?

La raison de cette demande est simple. Nous sommes toujours à la recherche de tout ce qui peut enrichir nos archives.
Bien sûr, l'auteur de ce texte ne sera connu que de moi, sauf si tu me donnes ton autorisation, auquel cas, il se peut que tu sois contactée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.association-liah.com/
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 20445
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 59
Localisation : entre ciel et terre

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 11:31

oui bien sur, mes recherches sur mes vies antérieures ne sont pas secretes et j'ai retrouvé des choses seule et avec l'aide d'une médium que j'oriente et qui m'oriente pour les parties que je ne "vois" pas en regression.
et j'ai donc une vie assez complète, meme si je n'ai que mon prenom.
j'ai participé un temps soit peu a cette vie politique que tu décris...
comment veux tu que je te fasse parvenir ce texte ?
email, fb, mp ici...

dont tu peux nommer l'identité cela ne me gêne pas du tout.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 20445
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 59
Localisation : entre ciel et terre

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 11:31

oui bien sur, mes recherches sur mes vies antérieures ne sont pas secretes et j'ai retrouvé des choses seule et avec l'aide d'une médium que j'oriente et qui m'oriente pour les parties que je ne "vois" pas en regression.
et j'ai donc une vie assez complète, meme si je n'ai que mon prenom.
j'ai participé un temps soit peu a cette vie politique que tu décris...
comment veux tu que je te fasse parvenir ce texte ?
email, fb, mp ici...

dont tu peux nommer l'identité cela ne me gêne pas du tout.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Jean Luc
Enquêteur - X Files
Enquêteur - X Files
Jean Luc

Nom : Le Face et Cieux - Médium
Messages : 231
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 62
Localisation : Seine et Marne

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 11:37

En ce qui me concerne, je suis toujours à la recherche de mon nom lorsque j'étais chevalier dans les années 1285-1291.

En MP, je te donne mes coordonnées.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.association-liah.com/
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara

Nom : Agent Dana Scully
Messages : 20445
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 59
Localisation : entre ciel et terre

Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 11:38

ok

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
Contenu sponsorisé




Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Empty
MessageSujet: Re: Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc   Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hasan-i Sabbâh et le Chevalier Blanc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Minuit :: TOP SECRET - Les Hommes :: SECTES/SOCIETES SECRETES-
Sauter vers: