Forum de Minuit
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum de Minuit

forum encyclopédique sur le paranormal
 
AccueilPortailPublicationsDernières imagesS'enregistrerConnexion




Votre forum d'informations
paranormales




Joyeux Halloween
Commandez dès a présent le TOME 1, 2 et 3


A commander à LA FNAC
et tres bientôt le Tome 2 sur vos sites préférés
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

 

 1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël

Aller en bas 
AuteurMessage
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara


Nom : Agent Dana Scully
Messages : 20886
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 61
Localisation : entre ciel et terre

1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël Empty
MessageSujet: 1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël   1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël Icon_minitimeJeu 16 Juin 2022 - 12:12

AFFAIRES OUBLIÉES. L'affaire Sodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Âgée de 6 à 14 ans, Betty, Jennie, Louis, Martha et Maurice Sodder ont disparu le 24 décembre 1945 à la suite d'un incendie à leur domicile. Closer revient sur cette affaire mystérieuse...

24 décembre 1945, Virginie-Occidentale. Dans le petit village de Fayetteville, George, Jennie Sodder et leurs neuf enfants célèbrent, comme des millions d'autres familles, le réveillon de Noël. Insouciants, les enfants ouvrent leurs cadeaux et montent les essayer dans le grenier, loin de se douter de ce que la nuit leur réserve. Vers minuit et demi, Jennie Sodder s'éveille dans une maison silencieuse et entend le téléphone sonner. Au bout du fil, une femme au rire marquant, qui semble avoir composé le mauvais numéro. Somnanlante, Jennie raccroche et retourne dans son lit. Avant de se rendormir, elle entend un objet tomber bruyamment sur le toit.

Vers 1h30 du matin, la résidence Sodder est envahie par les flammes. George, Jennie et quatre de leurs enfants, Marion, Sylvia, John et George Jr , évacuent rapidement les lieux. Le père de famille et ses fils tentent d'accéder au grenier, sans succès, tandis que des voisins cherchent à joindre les pompiers, là aussi, en vain. S'ensuit un cauchemar de 45 longues minutes, durant lequel la maison familiale disparaît sous la puissance du feu. Dévastés, les Sodder survivants comprennent que Betty, 6 ans, Jennie, 8 ans, Louis, 10 ans, Martha, 12 ans et Maurice Sodder, 14 ans, viennent de périr dans les flammes.

S'ouvre alors des plus grands mystères de l'histoire américaine. Au matin du 25 décembre, les pompiers sont surpris de ne trouver si os, ni dépouille des cinq enfants Sodder disparus. Pourtant, le chef F.J. Morris est formel : l'incendie n'était pas assez puissant pour incinérer complètement les corps. Une question se pose alors : les enfants Sodder étaient-ils ou non dans la maison lorsque l'incendie s'est déclaré ? Le 30 décembre 1945, Betty, Jennie, Louis, Martha et Maurice Sodder sont officiellement déclarés morts. Leurs frères et sœurs survivants assistent à leurs funérailles mais leurs parents, bouleversés, s'y refusent. Pour eux, les cinq petits derniers n'ont pas succombé dans les flammes. Gardant espoir, George Sodder recouvre les cendres de la maison de terre et bâtit un "jardin en mémoire des enfants perdus". Les photos des enfants y sont placardées, et le resteront pendant plusieurs décennies...

Si George et Jennie Sodder n'ont jamais voulu croire à la mort de leurs enfants le soir du 24 décembre 1945, c'est que plusieurs éléments les poussaient à croire le contraire. Plusieurs mois avant l'incendie, un transporteur s'était présenté à la maison familiale et avait pointé du doigt les boîtes à fusibles en disant "Ça va mettre le feu, un jour". Peu après, un autre homme avait tenté de vendre une assurance au père de famille et s'était mis en colère lorsque celui-ci avait décliné : "Votre foutue maison va partir en fumée", aurait-il alors déclaré. L'homme aurait également menacé les enfants Sodder, critiquant virulemment l'orientation politique du père, qui, à l'époque, condamnait ouvertement la politique de Mussolini en Italie. "Vos enfants vont être détruits. Vous allez payer pour vos remarques déplacées sur Mussolini", aurait lancé l'assureur. Par ailleurs, peu avant l'incendie, les fils Sodder aurait remarqué un homme parqué sur la U.S. Highway 21 qui les observait des loin alors qu'ils rentraient de l'école...

Louis Sodder et ses frères et sœurs ont-ils survécu ?
Toujours ouverte, l'enquête sur la disparition des enfants Sodder a également donné aux parents beaucoup de raison de douter. Dès 1946, un témoignage remet en cause la théorie selon laquelle l'incendie serait dû à une défaillance électrique. Le conducteur d'un bus affirme en effet avoir vu des inconnus jeter des "boules de feu" sur la maison dans la soirée du 24 décembre. En 1968, par ailleurs, un nouveau rebondissement remet en cause la mort des enfants Sodder. Dans sa boîte aux lettres, Jennie Sodder trouve la photo d'un homme d'une vingtaine d'années. Sur le verso, les mots : "Louis Sodder. I love brother Frankie, Ilil boys, A90132 or 35." Louis et ses frères auraient-ils donc survécu à l'incendie du 24 décembre 1945 ? Soixante-dix-sept ans après, le mystère reste entier.

George et Jennie Sodder sont respectivement décédés en 1969 et 1989. Toute leur vie, eux et leurs enfants ont refusé de croire en la mort de Betty, Jennie, Louis, Martha et Maurice, imaginant notamment que ceux-ci auraient été enlevés par la mafia italienne en représailles des déclarations de George père sur son pays natal.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
chantara
Founder & Team Manager
Founder & Team Manager
chantara


Nom : Agent Dana Scully
Messages : 20886
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 61
Localisation : entre ciel et terre

1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël Empty
MessageSujet: Re: 1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël   1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël Icon_minitimeJeu 16 Juin 2022 - 12:17

dix Des événements étranges dans la nuit

La maison de la famille Sodder est située dans une petite ville des Appalaches à 3 km au nord de Fayetteville, en Virginie occidentale. La maison en bois de 7 chambres était parfaite pour l’homme d’affaires George Sodder et sa femme Jennie pour élever leurs neuf enfants.

La veille de Noël, cinq des enfants Sodder – Maurice, Martha, Louis, Jennie et Betty – ont demandé s’ils pouvaient rester éveillés tard. Sa mère a accepté et a fait promettre aux enfants de verrouiller la porte avant de se coucher.

À 12 h 30, Jennie a été réveillée par la sonnerie du téléphone. Quand elle a répondu, une voix féminine inconnue a demandé un nom qu’elle ne reconnaissait pas. Jennie a entendu des rires bruyants en arrière-plan avant de dire à l’appelant: “Vous avez le mauvais numéro” et a raccroché. Puis, alors que Jennie retournait au lit, elle a remarqué que la porte était déverrouillée et a supposé que les enfants avaient oublié avant de se coucher. Elle a verrouillé la porte et est remontée à l’étage. Quand Jennie a commencé à s’endormir, elle a entendu une forte détonation et un bruit de roulement sur le toit, mais n’y a plus pensé.[1]

9 Qui a trafiqué les échelles et les camions?

Peu de temps après que Jennie se soit de nouveau endormie, la maison était remplie de fumée. Pris de panique, George et Jennie ont fui la maison et ont appelé les autres enfants à courir en lieu sûr.

Quand ils étaient dehors, les parents horrifiés ont vu que la maison était maintenant en feu. Ils essayaient toujours désespérément de sauver leurs cinq enfants pris au piège. La chambre dans laquelle les enfants dormaient était dans le grenier, alors George courut chercher les échelles et, espérons-le, trouver une issue pour eux par la fenêtre de la chambre.

Cependant, lorsque George a couru dans le garage pour aller chercher les échelles, il a remarqué qu’elles étaient manquantes, même s’il ne les avait utilisées que la veille. Une enquête a révélé plus tard que les échelles avaient été jetées dans un fossé.

George a oublié les échelles et a décidé de démarrer un de ses camions, de se rendre sur le côté de la maison et de l’utiliser pour grimper à la fenêtre. Il a essayé les deux camions et aucun des deux n’a commencé – encore une fois, les deux avaient bien fonctionné la veille. Le bras de George a également été sévèrement coupé pour avoir brisé les fenêtres pour sauver ses enfants, même si maintenant il n’y avait aucun espoir de survie.[2]

8ème Aucune aide des pompiers

George et Jennie ont essayé d’appeler les pompiers, mais les lignes téléphoniques ne fonctionnaient pas. Ils ont couru vers les maisons voisines pour obtenir de l’aide, mais en 45 minutes, toute la maison de la famille Sodder s’est effondrée.

Un voisin a décidé de conduire et de trouver le chef des pompiers, et bien que le service d’incendie se trouve à seulement 4 km de la maison de la famille Sodder, les camions de pompiers n’ont répondu à l’urgence qu’à 8 h – sept heures après le début de l’incendie. À ce moment-là, tout ce qui restait de la maison était des cendres et des gravats.

Après une brève recherche des décombres, la famille Sodder s’attendait à trouver des squelettes entiers, mais peu de fragments d’os ont été récupérés. Les pompiers ont reporté l’enquête car c’était le jour de Noël. Ce fut un autre moment déchirant pour George et Jennie, cherchant désespérément les restes de leurs enfants.

Lorsqu’un ouvrier d’entretien arrivait étrangement à la maison après l’incendie, il était étrange que les lignes téléphoniques aient été brisées et non brûlées dans l’incendie, comme on le supposait à l’origine.[3]

7e Les prédictions effrayantes avant l’incendie

En octobre, quelques mois seulement avant l’incendie, un vendeur d’assurance-vie a menacé George que sa maison «partirait en fumée et que (ses) enfants seraient (détruits)». George pensait que le vendeur était furieux de ne pas pouvoir faire de vente, mais à la lumière des événements qui ont suivi, cela semble effrayant.

Ensuite, un électricien a rendu visite et a averti que les boîtes à fusibles défectueuses pouvaient provoquer un incendie grave. George a appelé la compagnie d’électricité, qui venait de recâbler la propriété et d’installer une nouvelle cuisinière à gaz, pour se plaindre. L’entreprise a assuré à George que la maison était parfaitement sûre et que l’électricien qui avait mentionné l’erreur était susceptible de facturer des travaux supplémentaires. Il a simplement été effacé.

À la demande des pompiers, il a été constaté que le feu s’était déclaré dans l’une des pièces du sous-sol en raison d’un câblage incorrect des lumières de Noël. Curieusement, l’agent d’assurance qui a menacé George était également l’un des jurés lors de l’enquête. La mort des enfants a alors été déclarée “accidentelle”.[4]

6e Le feu n’était pas assez cohérent pour détruire les os

Dévastée par la perte de ses enfants, Jennie a décidé d’enquêter de manière indépendante sur sa disparition. Elle a visité un crématorium local pour voir si le feu aurait pu détruire des os humains.

Plus récemment, Dr. Ramzi Amri, chercheur à la Harvard Medical School: “Les os ne fondent pas exactement, ils ont tendance à se désagréger car ils sont très solides.” Pour qu’un squelette entier soit détruit dans un incendie, la température doit être constante à plus de 454 pendant 2 heures Brûlez en degrés Celsius. La maison de la famille Sodder a brûlé pendant 45 minutes car la construction à ossature de bois et la vitesse du vent cette nuit-là signifiaient que la propriété n’avait aucune chance.

Compte tenu du temps qu’il a fallu à la maison pour s’effondrer, en théorie, les squelettes des cinq enfants devraient encore être sous les décombres.


5 L’acte d’enlèvement

Jennie a alors été amenée à croire que ses enfants avaient été kidnappés. S’adressant au registre de Raleigh plus de 30 ans après l’incendie, elle a déclaré: «Vous ne pouvez pas me dire que cinq enfants pourraient être brûlés dans une si petite maison et qu’il ne restait rien? Non je ne croirai jamais “

Cela a ensuite conduit à encore plus de questions. Comment cinq enfants pourraient-ils être enlevés de leur domicile familial au milieu de la nuit sans réveiller leurs parents ou d’autres frères et sœurs? Est-ce que quelqu’un ne repérerait pas les enfants disparus et n’avertirait pas les autorités maintenant?

Même Jennie elle-même était autrefois considérée comme un suspect. “On a dit pendant un certain temps que quelqu’un avait 75 000 $ d’assurance pour les enfants, mais nous n’en avions pas”, a-t-elle révélé.[5]

4e Observer les enfants dans un hôtel

George et Jennie ont payé pour un énorme panneau d’affichage qui disait: «Quel était le sort de nos enfants? Kidnappé, assassiné ou brûlé? «Ils ont offert une récompense de 5 000 $ (environ 217 000 $ aujourd’hui) pour des informations utiles.

La police a reçu de nombreux rapports suite à la disparition des enfants et un témoin a affirmé qu’elle leur avait servi le petit-déjeuner le matin après l’incendie. La femme travaillait dans un hôtel de Charleston à 50 miles à l’ouest de Sodder Home.

Elle a rapporté:

«Les enfants étaient accompagnés de deux femmes et de deux hommes, tous d’origine italienne. Ils se sont inscrits vers minuit. J’ai essayé de parler gentiment aux enfants, mais les hommes semblaient hostiles et ont refusé de me permettre de parler à ces enfants. Un des hommes m’a jeté un regard hostile; Il se retourna et commença rapidement à parler en italien. Immédiatement, tout le groupe a cessé de me parler. J’ai senti que j’étais figé et je n’ai rien dit de plus. Ils sont partis tôt le lendemain matin. “

L’observation s’est avérée inutile pour l’enquête ou ils n’ont pas pu trouver le groupe décrit par le témoin.[6]

3 Conflits politiques par George Sodder

De nombreux experts en ligne pensent que les convictions politiques de George ont alimenté les événements fatidiques de la veille de Noël 1945.

Il est né en Sardaigne en 1895 et né Georgio Soddu avant d’immigrer en Amérique à l’âge de 13 ans. Personne près de George n’a jamais discuté de la raison de son immigration car c’était un problème qu’il éviterait. George s’est finalement frayé un chemin jusqu’au sommet de l’entreprise et a possédé sa propre entreprise de transport de charbon. Il a ensuite rencontré Jennie Cipriani, qui était également une immigrante italienne.

La famille Sodder était respectée et bourgeoise, mais George avait des opinions bien arrêtées contre Mussolini et était contre le gouvernement fasciste dans sa patrie italienne. À Fayetteville, de nombreuses familles étaient également des immigrants italiens qui n’étaient pas d’accord avec les vues de George.

Le secteur des camions à charbon était également sous la pression constante de la mafia sicilienne, et George en était bien conscient. Quelques semaines avant l’incendie, les enfants Sodder se sont plaints qu’une étrange voiture les suivait alors qu’ils rentraient de l’école. Beaucoup croient fermement que la disparition des enfants était liée à la mafia.[7]

2 La photo de Louis Sodder

Louis Sodder n’avait que 9 ans lorsqu’il a été vu vivant pour la dernière fois. Puis, 22 ans après sa disparition, sa mère Jennie a reçu une lettre de Central City, Kentucky sans adresse de retour. La lettre était également accompagnée d’une photo qui serait Louis.

Un message au dos de la photo disait:
Louis Sodder
J’aime frère frankie
Ilil les gars
A90132 ou 35

George et Jennie ont engagé un détective privé pour examiner la photo et trouver l’expéditeur. Malheureusement, le détective s’est retrouvé dans une autre impasse. George a déclaré au Charleston Gazette-Mail que c’était “comme frapper une paroi rocheuse – nous ne pouvons pas aller plus loin”. Bien que les parents n’aient jamais pu confirmer si la photo était vraiment Louis, ils l’avaient quand même encadrée et placée au-dessus de la cheminée.

1 L’enquête du FBI a déraillé

La disparition des enfants Sodder n’a pas été résolue depuis des décennies. Bien que cela soit devenu une affaire si médiatisée, le FBI n’a jamais été impliqué. En 1947, George et Jennie contactèrent directement J. Edgar Hoover, espérant qu’il aiderait.

Ils ont reçu la lettre personnelle suivante de Hoover, qui a écrit: “Bien que je souhaite apporter mon aide, l’affaire en question semble être locale et ne relève pas de la compétence d’enquête de ce bureau.” D’autres agents du FBI ont dit qu’ils étaient prêts La famille une fois qu’ils ont reçu l’autorisation des autorités locales, mais pour une raison quelconque, la police et les pompiers de Fayetteville ont refusé de donner l’autorisation.

Ce fut un autre coup dévastateur pour la famille Sodder. La maison qui a été tuée dans l’incendie n’a jamais été reconstruite, au lieu de cela, ils ont transformé la propriété en jardin commémoratif et ont entretenu les fleurs tous les jours.

George est décédé en 1969 et Jennie est décédée en 1989. Le seul membre de la famille qui a survécu était Sylvia, la plus jeune des enfants Sodder, qui n’avait que 2 ans la nuit de l’incendie.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://geneaucorinne.wixsite.com/monsite
 
1945, AFFAIRES OUBLIÉES. lesSodder, ces 5 enfants partis en fumée à la veille de Noël
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1945, LES ENFANTS DISPARUS DE LA FAMILLE SODDER
» 1945, la disparition de Naoshi Kanno
» Les capacités humaines oubliées
» LES PYRAMIDES OUBLIEES DE CARAL
» l'intégralité des émissions les archives oubliées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Minuit :: FAITS DIVERS - La Société :: LE CIMETIERE DES iNNOCENTS-
Sauter vers: